Vous êtes ici

Action en région
Pays de la Loire

Ping facilite les parcours numériques par la médiation

Depuis 2004, Ping s’active en Région Pays de la Loire pour démocratiser les outils multimédia. Animatrice de deux espaces collaboratifs nantais, le fablab « Plateforme C » et l’Atelier partagé du Breil, l’association promeut également les savoir-faire et les bonnes pratiques en matière de culture numérique à travers la plateforme Parcoursnumeriques.net. Soutenue par le Conseil régional, qui a voté en juin dernier un plan régional pour l’économie numérique, elle cherche à toucher tous les publics pour accompagner les usages.

Dans le fablab, les enfants s’affairent. Composants électroniques, lignes de code, machines à commande numérique… Encadrés par une médiatrice multimédia, ils découvrent les bases de la programmation et les logiciels de création libre. Le stage du jour, proposé par Ping dans le lieu qu’il anime, Plateforme C, porte sur le livre augmenté. Objectif ? Matérialiser les mondes imaginaires sur des supports physiques et numériques, tout en apprenant à maîtriser les technologies.

Une question d’usages

Aujourd’hui, l’accès aux outils numériques n’est plus l’unique besoin auquel les associations et les politiques publiques tentent de répondre. « La fracture numérique est une question de matériel mais surtout d’usages », prévient Thomas Bernardi, chargé de projet au sein de l’association. Mettre à portée de main les technologies d’un point de vue usages, techniques et culture est ainsi au cœur des missions de médiation numérique de Ping. Se servir d’un smartphone est un savoir, mais avoir conscience des potentielles addictions qu’il entraîne et connaître les problématiques liées aux données privées en est un autre. 

Croissance numérique

Les actions de médiation numérique menées par l’association auprès de publics spécifiques comme les enfants ou les habitants des quartiers sont notamment soutenues par la Région et le Département Loire-Atlantique. « Notre plan régional pour l’économie numérique concerne l’aménagement du territoire, la numérisation de l’économie, la transformation digitale des entreprises », affirme Laurent Prétrot, vice-président Croissance numérique au conseil régional des Pays de la Loire. « La médiation numérique est aussi essentielle pour rendre le numérique accessible à tous et acculturer les individus », ajoute-t-il. Dans ce cadre, l’institution soutient donc Ping, mais également ADN Ouest, qui agit plutôt auprès des jeunes dans les lycées.

Millefeuille

Ping perçoit également une subvention du conseil régional pour animer une plateforme d’échanges et de débats, Parcoursnumeriques.net. « La médiation numérique et l’animation multimédia est un vrai millefeuille territorial, avec de nombreux métiers pas forcément toujours bien connus », indique Thomas Bernardi. Portraits de professionnels du secteur, immersions dans les bibliothèques, les espaces publics numériques (EPN) ou les centres sociaux, animation de rencontres… La plateforme a pour objectif de valoriser les compétences nécessaires au déploiement de la médiation numérique. « C’est un travail très important, car les EPN, qui existent depuis une vingtaine d’années, ont bénéficié de plusieurs labels successifs qui ont souvent périclité, et les collectivités locales ne s’engagent pas toutes de la même manière », affirme Thomas Bernardi.

Emplois locaux

La Région voit également les potentiels de création d’emplois locaux au sein de la filière numérique au sens large, dans un contexte où de nombreux territoires des Pays de la Loire ont été labellisés French Tech, et que les projets en matière de réalité virtuelle, d’usines du futur et de clean tech se développent. « Avec les associations de la médiation numérique, nous avons un cap clair », estime Laurent Prétrot, « Nous souhaitons soutenir les initiatives qui permettent d’informer les Ligériens sur les capacités et les besoins en emplois de la filière ».

Un levier de développement local

Les collectivités souhaitent de plus en plus aller au-delà du volet social de la médiation numérique (lutte contre la fracture numérique, cohésion sociale) pour en faire un levier de développement local. Ping travaille ainsi depuis 2011, dans le cadre de la convention triennale qui la lie au conseil régional, à l’essaimage des fablabs sur le territoire. « Nos politiques doivent être portées à l’échelle des territoires de la région, pour assurer le maillage le plus fin possible. Il est important pour nous que Ping puisse accompagner dans ce sens les nouvelles activités locales qui émergent », précise Laurent Prétrot.

L’association accompagne les porteurs de projet, les forme, expérimente des activités et a un rôle d’appui-conseil. Elle a par exemple accompagné un EPN, présent en milieu rural, dans la création d’un fablab. « Nos missions d’éducation populaire doivent à présent être conciliées avec la nécessaire dimension économique des projets numériques », résume Thomas Bernardi.

Sébastien Lévrier, Les Petites Rivières
Crédit photo : association Ping

Pour en savoir plus :

En partenariat avec

Logos Régions de France et Caisse des Dépôts
Sur la même thématique
Appel à projets et concours
Jusqu'au 24 janvier 2018
Fondation de France
Décryptage
Insertion professionnelle
Ecole web du quartier - Le PoleS
Appel à projets et concours
Jusqu'au 23 novembre 2017
Trophées Les élanceurs 2017 La Poste
Événement
Mardi 5 décembre 2017
Les Fond'Après par La Fonda
Événement
Les 29 et 30 juin 2017
Hackathon en Occitanie
Événement
Mercredi 14 juin 2017
Les Fond'Après par La Fonda
Événement
Mardi 30 mai 2017
Evénement Tech it easy 30mai2017
Appel à projets et concours
Jusqu'au 15 mai 2017
Fondation Afnic
Appel à projets et concours
Jusqu'au 17 avril 2017
French Tech Diversité 2017
Appel à projets et concours
Jusqu'au 7 avril 2017
European social innovation competition 2017
Appel à projets et concours
Jusqu'au 24 janvier 2017
Concours digital impact