Vous êtes ici

Action en région
Alimentation durable

Une diversité d'actions soutenues par les collectivités territoriales

Valorisation des circuits alimentaires de proximité, conversion ou maintien en bio... Tour d'horizon de quelques exemples et bonnes pratiques pour favoriser une agriculture et une alimentation durables.

PAYS DE LA LOIRE
Un plan de soutien au secteur agricole qui valorise l’approvisionnement local dans la restauration collective

En Pays de la Loire, la région a adopté en février 2016 un Plan d'actions prioritaires en réaction à la crise agricole. L'une des six priorités concerne le développement de l'approvisionnement local dans la restauration collective. Les objectifs sont notamment les suivants :

  • Fixer un objectif : tendre vers « 100% français, 50% régional, 20% bio ou sous signes de qualité » au 31/12/ 2017 ;
  • Expérimenter la mise en place d’un menu « Loire-Océan » dans des lycées-pilotes ;
  • Faire adhérer le Conseil régional aux « RESEAU LOCAL » départementaux et les fédérer au niveau régional. Cette démarche a été initiée par les Chambres d’Agriculture de chaque département, les Associations des Maires et les cinq Conseils départementaux des Pays de la Loire. Ce dispositif fédère l’ensemble des acteurs associatifs, publics et privés mobilisés sur les enjeux de développement de l’approvisionnement de proximité;
  • Introduire les démarches « Projets alimentaires territoriaux » dans la politique territoriale de la région pour les diffuser rapidement sur tout le territoire régional ;
  • Lancer une campagne de communication régionale sur l’importance du « Manger local » et l’excellence des produits ligériens ;
  • Accélérer la mise en place d’un observatoire régional de la restauration collective en lien avec l’Etat.

GRAND BESANÇON
Un soutien pour l’agriculture périurbaine biologique

Le Grand Besançon a développé un projet de  pépinière de maraîchage sur le modèle d'une pépinière d'entreprise pour développer l'agriculture biologique périurbaine. En effet, depuis 2014, la communauté d’agglomération met à la disposition de quatre maraîchers les terres et le matériel nécessaires au démarrage de l'activité. La pépinière intitulée « Graine de maraîchers » aide de jeunes producteurs à faire leurs armes avant de s'implanter pour de bon. Un premier test a démarré en 2014, un second appel à candidatures a eu lieu en 2016.

Le principe est de proposer un test grandeur nature à quatre producteurs en culture maraîchère, sélectionnés sur dossier, en proposant un soutien pour une durée de trois ans maximum, sur deux volets. En contrepartie de l'usage des terres, matériels et locaux partagés, chaque producteur verse actuellement une participation annuelle de 2800€ au Grand Besançon et 1990€ au Jardin de Cocagne.

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
La région soutient le Groupement régional alimentaire de proximité de Lyon

A Lyon, le Groupement régional alimentaire de proximité (Grap) fédère une vingtaine d'activités de la filière alimentaire, de la transformation à la distribution : restaurants, épicerie bio, boulangerie... Le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes (ex Rhône-Alpes) a soutenu le projet à hauteur de 50 000 € à travers le dispositif Idéclic Solidaire Projets et Grand Lyon Métropole verse une subvention annuelle à la coopérative (20 000 € en 2015). Après 4 ans d'existence, le Grap a créé plus de 35 emplois, dont 7 en charge des fonctions support et de l’accompagnement. Il a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus de 4 M€ en 2015.

Le Grap se concentre sur les projets faisant la promotion de l’agriculture biologique, paysanne ou l’agroécologie et favorisant les circuits courts et locaux. La Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) s’inspire du mode de fonctionnement des coopératives d’activités car les membres sont accompagnés dans la création et le développement de leurs projets et deviennent salariés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ
Valorisation des circuits courts

En Bourgogne-Franche-Comté, la région a souhaité valoriser la production locale par le biais de circuits alimentaires de proximité avec pour objectif de rapprocher les consommateurs de producteurs. Elle a donc mis en place une plateforme pour faciliter la mise en relation entre producteurs et fournisseurs de produits alimentaires de la région d'un côté, et acheteurs publics et privés de l’autre.

Via « Loc'Halles Bourgogne », acheteurs et fournisseurs sont tenus de respecter une charte d’engagement. Chaque fournisseur s’engage à proposer des produits sous signe de qualité officiel, et tous ceux faisant l’objet d’une traçabilité. Ces produits doivent respecter les règlements et réglementations spécifiques en vigueur, ainsi que les accords interprofessionnels.

La plateforme est principalement destinée aux producteurs ou transformateurs de produits bourguignons ou des zones de chalandise limitrophes, et aux acheteurs de la restauration collective.

Sur la même thématique
Interview
Bourgogne-Franche-Comté
Epiceries solidaires de Bourgogne, 29 septembre, Pôle Active
Europe
Politique de cohésion
Politique de cohésion post 2020
Événement
Du 9 au 12 octobre 2017
Regions & cities 2017
Événement
Vendredi 30 juin 2017
6eme rencontre RTES collectivites & ESS
Europe
Mai 2017
Mois-europe-france2017
Action en région
Hauts-de-France
Laboratoire GECCO
Décryptage
Point d’étape
illustration SRDEII.png