Vous êtes ici

Définition

L'évaluation de l'impact social

Dernière mise à jour : le 24 Novembre 2016
Toute structure d’utilité sociale se donne pour objectif principal de créer de la valeur sociale. Défendre que sa performance ne se réduit pas à ses résultats financiers mais se juge avant tout à l’impact social généré est essentiel. Évaluer l’impact social contribue donc à la reconnaissance d’un mode d’entreprendre autrement.

Définition

Le terme "évaluation de l’impact social" est entendu ici comme "un processus visant à comprendre, mesurer ou valoriser les effets, négatifs ou positifs, générés par une organisation sur ses parties prenantes. On cherche ainsi à dépasser les actions/activités des structures pour se poser la question suivante : quelles sont leurs conséquences et pour qui ?, en ne se limitant pas à la seule dimension économique." 

Bon à savoir

L’évaluation révèle une tendance partielle de la réalité
On définit toujours un objet partiel d’évaluation, qui n’est qu’une partie de l’objet total auquel on s’intéresse. Il faut admettre que tout ne se mesure pas. Pour autant, tout ce qui ne se mesure pas n’en est pas moins intéressant.
Une mesure n’est que partielle, elle donne une tendance de la réalité. Établir la démonstration incontestable d’une relation de cause à effet entre une action réalisée et un changement produit est souvent très complexe, voire impossible. Il est difficile d’appréhender l’ensemble des nombreux facteurs « externes » à l’action pouvant également contribuer à ce changement.

L’évaluation est avant tout un processus
C’est une démarche itérative plutôt qu’instantanée.

L’évaluation est une démarche participative et transparente
Il s'agit de partager le processus et les résultats avec l’ensemble des parties prenantes de la structure d’utilité sociale : bénéficiaires, bénévoles, administrateurs, financeurs, etc.

L’ambition de l’évaluation doit être ajustée au regard des contraintes
La démarche se construit en fonction des ressources humaines, du temps et des finances disponibles.

L'utilité de la démarche doit être pensée dès le cadrage
La démarche évaluative doit servir à des prises de décision futures, que ce soit par les financeurs, les partenaires, les dirigeants ou par les opérationnels.

 

Sources :
"Petit précis de l’évaluation de l’impact social", Avise, Essec, Mouves, 2013
"Rapport  de synthèse sur la mesure de l’impact social", Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire (CSESS), 2011
"Guide pratique pour la mesure et la gestion de l’impact", European Venture Philantropy Association (EVPA), 2015

"Evaluer l’impact social d’une entreprise sociale : points de repère", Emeline Stievenart, Anne-Claire Pache, 2014