Vous êtes ici

Ecosystème

Panorama des acteurs de la mobilité durable

Dernière mise à jour : le 18 Septembre 2017
A l'échelle locale et nationale, différents acteurs informent sur les enjeux de mobilité durable, accompagnent et financent les projets de mobilité ou encore orientent et conseillent le public.
Panorama des acteurs de la mobilité durable
Panorama des acteurs de la mobilité durable

Ils informent les professionnels

  • Agences régionales de l’énergie et de l’environnement

Structures publiques ou associatives, ces agences aident les acteurs locaux à mettre en œuvre des initiatives en faveur du développement durable, et notamment de la mobilité durable. Elles interviennent auprès de collectivités locales, d’entreprises, de maîtres d’ouvrage publics ou encore d’associations. Elles animent des observatoires régionaux de l’énergie et/ou de l’environnement, proposent un soutien technique au montage de projets de collectivités locales et réalisent une veille technique, notamment sur la mobilité. Les 13 agences régionales existantes font partie du réseau RARE.
En savoir + : www.rare.fr

  • Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA)

Le CEREMA contribue à la définition des politiques et à leur évaluation en conduisant des études et recherches appliquées au niveau local, national ou international. Le Centre apporte son appui et son expérience de terrain aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, notamment dans les domaines traditionnels que sont la construction et l’entretien des infrastructures, mais aussi sur les nouveaux enjeux en matière de mobilité.
En savoir + : www.cerema.fr

  • Institut de la mobilité durable

Renault, la Fondation Renault et ParisTech ont créé, en septembre 2009, l’Institut de la mobilité durable (IMD), afin de faire progresser la mobilité durable en France et à l’étranger. L’Institut conduit des recherches sur les systèmes de mobilité innovants notamment les véhicules électriques, et forme les cadres et les scientifiques aux problématiques du transport durable.
En savoir + : www.mobilite-durable.org/

  • Laboratoire de la mobilité inclusive

Créé à l'initiative de Wimoov (anciennement Voiture & co) et de Total, le Laboratoire de la Mobilité inclusive a pour objectif d'associer les grands acteurs de la mobilité - privés, publics, société civile - afin d'analyser les difficultés rencontrées par les publics les plus fragiles et de proposer des solutions. Parmi les dernières réalisations, un rapport sur la mobilité, l'insertion et l'accès à l'emploi et une étude sur la mobilité des seniors.
En savoir + : www.mobiliteinclusive.com

 

Ils accompagnent et/ou financent les porteurs de projets

  • Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME)

L’ADEME a une délégation dans chaque région. L'agence peut intervenir sous des formes très variées auprès des entreprises : sensibilisation, aide à la décision ou à la mise en place d'opérations exemplaires. Elle le fait en actionnant trois leviers complémentaires : le conseil personnalisé, la mise à disposition d'outils méthodologiques et le cofinancement de projets.
En savoir + : www.ademe.fr

  • Fondations privées

La Fondation Macif crée, développe, soutient et accompagne des programmes d’innovation sociale. La mobilité fait partie de ses thématiques prioritaires d'intervention.

La Fondation Norauto s’est fixée pour mission d’entreprendre pour une conduite solidaire et responsable. Elle soutient des projets associatifs qui agissent dans trois domaines : l'aide à la mobilité, la sécurité routière et l'environnement.

La Fondation Michelin a pour objectif de promouvoir et soutenir des projets en France et à l’étranger. La mobilité durable, respectueuse de l’Homme et de l’environnement est un des domaines d’engagement de la Fondation.

La Fondation PSA Peugeot Citroën, créée mi-2011, a pour mission de contribuer à la solidarité autour du thème de la mobilité. Les projets soutenus abordent les questions de mobilité en lien avec l'environnement, la culture, le handicap et l'insertion.

> En savoir + sur les dispositifs d'accompagnement et de financement dédiés à la création de structures de l'ESS.

 

Ils conseillent et orientent le public

  • Fonds d’action sociale du travail temporaire (Fastt)

Grâce à cette association financée par les entreprises de travail temporaire, les intérimaires peuvent louer une voiture pour 10 euros par jour ou un deux-roues pour 2 euros par jour, afin notamment d’assurer une mission sur un site peu accessible en transports en commun. Présente sur l’ensemble du territoire, cette association offre également des solutions de microcrédit pour financer le permis de conduire.
Le site medeplacer.fastt.org propose, par ailleurs, des informations sur la mobilité (coût d’une voiture personnelle, tarifs des transports en commun, solutions d’auto-partage, etc.) afin de faciliter l’accès des intérimaires aux missions.
En savoir + : www.fastt.org

  • Missions locales

Les missions locales intègrent un volet « mobilité » : elles renseignent leurs bénéficiaires sur les plans de lignes, horaires, meilleurs itinéraires, tarifs, etc. Certaines organisent également des ateliers mobilité. Les missions locales peuvent attribuer une aide financière aux déplacements professionnels (emploi ou formation), grâce à une enveloppe attribuée par le Conseil régional. Les missions locales peuvent, par ailleurs, proposer des services de location de véhicules (scooters, vélos, voitures) ou une aide au financement du permis de conduire. Certaines ont un partenariat avec une auto-école sociale ou un garage solidaire.
En savoir + : www.mission-locale.fr

  • Plateformes mobilité

Présentes dans de nombreuses communes, les plateformes proposent une aide à la mobilité aux demandeurs d’emploi et personnes qui souhaitent effectuer une formation. Portées par des associations, des centres communaux d’action sociale, des missions locales ou des collectivités territoriales, ces plateformes dispensent des conseils, formations et accompagnements personnalisés en fonction des profils et des objectifs professionnels des bénéficiaires (prêt de véhicule, co-voiturage, transport à la demande, etc.). Ces plateformes travaillent en lien avec les acteurs de l’insertion (travailleurs sociaux, conseillers à l’emploi, etc.).
En savoir + :  En Bref#16, CGET, mars 2016

  • Pôle emploi

Dans le cadre d’une reprise d’emploi (CDI, CDD d’au moins six mois, contrat d’avenir), il est possible de bénéficier d’aides à la mobilité de la part de Pôle emploi. Ces aides prennent notamment la forme d’une participation, directe ou indirecte, à tout ou partie des frais de déplacements durant les trois mois qui suivent la reprise d’emploi.
En savoir + : www.pole-emploi.fr

  • CAF

La CAF propose une aide à la mobilité professionnelle pour l’accès ou le maintien à l’emploi afin de prendre en charge d’achat d’un véhicule, le financement du permis de conduire, des frais de déplacement, des frais de réparation ou d’assurance du véhicule.
En savoir + : www.caf.fr