Vous êtes ici

ENTREPRENDRE AUTREMENT

Réemploi : comment créer son projet ?

Dernière mise à jour : le 9 Janvier 2017
L’économie circulaire englobe de très nombreux secteurs d’activités qui pour la plupart représentent un fort potentiel pour la création d’entreprises sociales. La filière du réemploi reste l’une des plus prometteuses. Quelques informations et conseils pour lancer son projet.

Les activités du réemploi

Donner une deuxième vie aux matières et aux produits que nous n’utilisons plus est l’intention portée par les acteurs du réemploi. Mais en quoi cela consiste précisément ?

L'activité du réemploi regroupe « les opérations par lesquelles les matières et produits - qui ne sont pas des déchets - sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus » (article L. 541-1-1 du Code de l’environnement).

La plupart des acteurs du réemploi réalise, de manière complémentaire, une activité de réutilisation, terme qui désigne « toute opération par laquelle des substances, matières et produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau ».

La frontière entre les activités de réemploi et de réutilisation étant fine, nous parlerons ici du « traitement des produits en fin de vie » pour aborder les différentes activités de la filière.

En savoir plus sur les notions de réemploi, réparation et réutilisation : voir le schéma de l’Ademe.

Une filière propice aux projets d’utilité sociale

Depuis plus de 50 ans les structures d’utilité sociale ont développé des activités dans la filière du réemploi, proposant ainsi des réponses adaptées à des besoins sociaux et environnementaux sur les territoires. Zoom sur les principales plus-values des projets du réemploi solidaire.

> Des projets d’insertion
Les activités du réemploi se sont développées, historiquement, par des structures souhaitant proposer des parcours professionnels d’insertion à des personnes éloignées de l’emploi. En effet, elles reposent sur des capacités techniques humaines et sont difficilement compatibles avec des installations automatiques. Ces raisons favorisent le recrutement de personnes éloignées de l’emploi, en situation d’insertion sociale et professionnelle, sans qualification ou sans expérience, ainsi que leur progression à travers l’apprentissage. 

Découvrez l’exemple d’Envie Anjou (49) et de Juratri (39)

16 000
ETP générés par le réemploi solidaire, dont une majorité en insertion
30%
de plus qu’entre 2009 et 2011

> Des projets environnementaux
La filière du réemploi est aujourd’hui considérée comme une filière écologique à part entière. Elle permet, en effet, de prévenir la production des déchets par le prolongement de la durée de vie des biens et des produits et répond ainsi à une problématique d’intérêt général qui intéresse les pouvoirs publics.

Découvrez l’exemple de La Bécane à Jules (21)

450 000
tonnes de biens ont été collectées dans les structures de l’ESS en 2013
190 000
tonnes ont ensuite été réemployées et réutilisées

> Des projets à potentiel économique
La filière du réemploi a vu son chiffre d’affaires grandir continuellement ces dernières années. En effet, la prévention des déchets devenant une priorité pour les pouvoirs publics, ceux-ci soutiennent de plus en plus les projets de réemploi solidaire.

300 M€
par an est le chiffre d’affaires de l’ESS au titre du réemploi et de la réutilisation en 2013
20%
plus élevé qu’entre 2009 et 2011

Concevoir son projet de réemploi en 4 étapes

S’appuyant sur l’analyse de nombreux retours d’expérience, voici quelques conseils pour vous aider dans la préparation de votre projet de création d’activité de réemploi. Chaque étape est détaillée dans une fiche pratique à télécharger.

> Se rapprocher des acteurs clés
Les échanges avec les acteurs clés, couplés au travail de réflexion, permettront de définir ou préciser le socle du projet. C’est-à-dire, la vision, la mission et les valeurs de celui-ci.

> Quantifier et qualifier le besoin
Evaluer la pertinence et le potentiel social et économique d’une activité de réemploi solidaire, est une étape indispensable pour valider le besoin social et construire la solution.

> Définir les activités clés
Les différentes activités et procédés qui permettent de donner une deuxième vie aux produits peuvent être articulés de manière tout à fait différente selon le type de projet d’entreprises sociale que l’on envisage de créer.

> Construire le modèle économique
Il peut être intéressant de s’inspirer des modèles économiques d’entreprises sociales qui fonctionnement. Présentation de trois business models simplifiés dans le réemploi.