Vous êtes ici

Archi’Mède

Dernière mise à jour : le 3 Janvier 2018
Archi’Mède répond aux problématiques d’archivage numérique ou physique des professionnels en leur proposant aussi bien du stockage que de la destruction confidentielle en passant par de la gestion électronique de documents (GED).

Des activités à haute compétence technique pour les salariés en insertion

L’étendue de l’offre de services développée par Archi’Mède auprès de ses clients publics et privés, permet à l’entreprise de proposer différents supports d’activités pour ses salariés en insertion. Explication par Rodolphe Pontens, directeur d’ Archi’Mède.

« Nous proposons deux types d’activité : les opérateurs logistiques s’occupent du stockage des archives papier (de la réception des documents à leur livraison selon les besoins des clients), tandis que les opérateurs de numérisation ont pour mission de numériser des documents et de les gérer, en utilisant des outils bureautiques et des scanners parfois très complexes. La numérisation peut sembler être une activité facile, mais il y a tout le travail de stockage, de tri, de gestion électronique derrière, qui nécessitent de véritables compétences techniques. »

Avec des orientations intéressantes en fin de parcours ! « Certains se dirigent vers des postes de magasiniers caristes chez nos clients industriels par exemple. (…) Ceux qui sont formés en tant qu’opérateurs numériques parviennent souvent à trouver un emploi lié à cette activité dans l’administration ou dans des PME comme des cabinets comptables par exemple. »

Diversification de l’activité, en réponse aux besoins des partenaires

L’activité de collecte de radiographies s’est développée afin de répondre à de véritables besoins de gestion de ce type de déchets par les clients et partenaires d’Archi’Mède.

« La radiographie est un matériau toxique qui met 300 ans à se détruire ! Il était donc nécessaire de trouver une solution », explique Rodolphe Pontens. « Nous avons équipé de bornes l’ensemble des déchetteries du territoire ainsi que certains hôpitaux. En tout, 80 bornes sont gérées par nos salariés. Le système est basé sur l’apport volontaire. Les radios sont ensuite envoyées dans des entreprises qui les recyclent en séparant le plastique des autres matériaux. Et cela fonctionne, puisque nous collectons jusqu’à deux tonnes par trimestre ! »

Des perspectives de développement

Parmi les projets des prochaines années, Rodolphe Pontens détaille celui concernant la création d’une plateforme numérique pour les bénéficiaires des services à la personne, avec le Conseil régional, en partenariat avec l’Union nationale de l’aide du Lot-et-Garonne. « Il s’agit de numériser le courrier important des personnes âgées, pour leur proposer- ainsi qu’à leurs aidants- d’y accéder simplement en ligne via un coffre-fort numérique. Le service pourrait aller jusqu’à concevoir des passeports administratifs et médicaux sur clés USB. »

« Nous sommes également très fiers d’être membre fondateur d’une école d’ingénieurs informaticiens, IN’TECH INFO Sud-Ouest, qui nous accompagnera avec les étudiants pour élaborer des projets innovants sur le numérique. »

 

> Retrouvez l’intégralité de l’interview de Rodolphe Pontens, directeur d’Archi’Mède sur : www.socialement-responsable.org

Domaine d'activité :
Archivage papier et numérique, GED
Nombre de salariés :
8
Année de création :
2009
Finalité sociale :
Archivage papier et numérique & insertion socio-professionnelle
Archi’Mède
Lieu dit Les Mouynes
47270 Saint Jean de Thurac
France
05 53 66 17 78