Vous êtes ici

Emploi et territoires

Le 5ème rapport du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), intitulé « Emploi et territoires – rapport de l’Observatoire des territoires 2016 » présente les disparités territoriales françaises en matière d’emploi et de chômage.

Le rapport fait le constat d’une grande pérennité des contrastes géographiques, doublée d’une polarisation urbaine qui s’accentue. Il invite à repenser la combinaison des politiques de développement économique, de logement, de transport et d’accès aux services publics, afin de mettre les acteurs locaux en capacité de créer de l’emploi localement.

Il est organisé en trois parties :

  1. Les évolutions des disparités territoriales entre 1975 et 2012
    Le rapport souligne un recul prononcé des emplois agricoles et industriels et une forte croissance des emplois tertiaires. Il met également en avant le renforcement sur cette période du contraste urbain/rural, entre des activités intellectuelles qui se concentrent dans les grands pôles urbains et des activités de production matérielle en déclin et diffuses dans les espaces ruraux.
  2. Les marchés locaux du travail : vers une interdépendance croissante des espaces
    Si la géographie de la croissance de l’emploi n’a pas beaucoup varié depuis quarante ans, celle du chômage n’a pas bougé depuis les années 1990 seulement. Les disparités sont très marquées (de 4,8 % dans les Yvelines à plus de 34 % en Guyane). Ces taux de chômage n’ont toutefois pas partout la même signification et masquent des dynamiques locales différentes.
  3. L’emploi dans les départements d’outre-mer
    Le rapport constate une situation atypique et dégradée, liée à des contraintes bien spécifiques : les récentes émeutes qu’a connues la Guyane ont, pour une part, leur origine dans sa forte dépendance aux importations ainsi que dans les coûts de production locaux élevés.

 

CGET : emplois et territoires
Catégorie
Enquête / bilan / rapport
Auteur(s)
CGET
Date d'édition
Décembre 2016