Vous êtes ici

Évaluation randomisée d’un dispositif d’insertion des jeunes

Le Réseau des Groupements de Créateurs, qui vise à favoriser l'autonomie et l'insertion professionnelle des jeunes demandeurs d'emploi, a réalisé une évaluation d'impact social par la méthode de randomisation, de 2010 à 2015. Cette étude de cas décrypte la démarche et valorise les résultats de l’évaluation.

"Les jeunes bénéficiaires d'un accompagnement par les Groupements de Créateurs (GC) sont 86% de plus que les jeunes non-bénéficiaires à se tourner vers la formation à l'issue de l'accompagnement, et 23% de plus à trouver un emploi dans les 2 ans" extrait de l'étude de cas. Au-delà de ces résultats chiffrés, le Réseau des GC a cherché à mesurer l'impact sur des aspects plus psychologiques autour de la notion d'autonomie décisionnelle.

Pourquoi et comment évaluer l’utilité sociale d’une activité qui veut répondre à un défi social, sociétal ou environnemental ? Comment mesurer ce à quoi elle a contribué, son impact ? Qu’est-ce que peut apporter une telle démarche pour les parties prenantes ? Comment valoriser les résultats ?

De nombreux méthodologies et outils d’évaluation existent, mais ils ne répondent pas tous aux mêmes objectifs. Le choix se fait notamment en fonction des enjeux et des moyens à disposition. Chaque démarche nécessitera des adaptations.

Afin d'aider les structures à se lancer dans une telle démarche, l’Avise - en partenariat avec la Caisse des Dépôts, la Délégation interministérielle à l’ESS et le Fonds social européen - publie cette étude de cas qui vient enrichir un dossier en ligne dédié à l’impact social.

etude de cas_impact social_Evaluation randomisé_Reseau des groupements de créateurs_avise
Catégorie
Étude de cas
Auteur(s)
Avise
Date d'édition
Décembre 2016