Vous êtes ici

Décryptage
Politiques régionales

Les Régions s'organisent pour mieux accompagner l'ESS et l'innovation sociale

A l’échelle des nouvelles grandes régions, des Conseils régionaux se mobilisent pour structurer un chaînage territorial cohérent autour de l'accompagnement des projets de l’Économie sociale et solidaire (ESS) et/ou porteurs d'innovation sociale. Comment s'organisent-ils ? Avec quels partenaires ? Pour quels résultats ?

Compléter l'offre d'accompagnement

Dans le cadre de sa politique régionale en faveur de la création d’activités et en particulier dans l’ESS, la région Grand Est a décidé de déployer des dispositifs d’aides directes, mais aussi d’accompagner la création d’outils aux services des porteurs de projets. Notamment, elle veut initier et cofinancer des fabriques à projets d’utilité sociale. "L'appel à projets "fabriques à projets d'utilité sociale" lancé en 2017 est né d’un constat partagé par les élus, les opérateurs, comme les fonds territoriaux de France Active, et des entreprises piliers dans l’ESS", explique Marion Bardot, chargée de mission à la Région Grand Est. "Ces opérateurs débordaient parfois de leurs missions pour accompagner des projets très en amont. Les entreprises de l'ESS étaient elles aussi sollicitées, de manière informelle".  

Pour répondre au besoin non couvert de soutien à la carte de porteurs de projets innovants relevant d’utilité sociale, la Région a retenu dès cette année trois fabriques sur trois territoires différents. "L’objectif est de relancer l’appel à projets en 2018 pour avoir d’autres points d’entrée sur le territoire et progressivement disposer de plusieurs fabriques dans le Grand Est", explique Marion Bardot. L’enveloppe consacrée à ce dispositif par la Région en 2017 était de 100 000€, elle doublera en 2018.

60 partenaires mobilisés

Le Générateur Bourgogne-Franche-Comté (GBFC), animé par un collectif de 7 acteurs, a pour objectif de générer de l'activité économique et de l'emploi en mobilisant et animant les territoires. La démarche repose sur un mode inversé de création : elle part de l'étude de besoins sociaux non couverts sur un territoire et non de porteurs de projet. "On est à la fois facilitateur et catalyseur", explique Anne-Marie Bailly, coordinatrice au sein de Franche-Comté Active. "On fait émerger des potentiels et on passe ensuite le relai". La démarche, cofinancée par la Région BFC à hauteur de 280 000 € en 2017, s'appuie sur la méthodologie et l'expérience d'émergence, dispositif franc-comtois membre du réseau Fabrique à Initiatives.

60 partenaires ont déjà été mobilisés dans le cadre du générateur, notamment pour participer aux "groupes projet". "L’objectif des "groupes projet" est de rassembler les acteurs autour des futurs projets pour leur donner toutes les chances de réussite", explique Anne-Marie Bailly. "Les collectivités, les chambres de métiers, de commerce et d'industrie ou des entreprises classiques peuvent être mobilisées". L'entreprise PSA a ainsi participé à un "groupe projet" autour de l'émergence d'un garage solidaire à Montbéliard.

Articulation entre les acteurs

A la sortie du générateur, le relai peut se faire entre les acteurs et dispositifs régionaux pour offrir un parcours d'accompagnement cohérent, de l'idée au projet puis au développement/changement d'échelle. "Après la phase d'émergence, nous pouvons par exemple orienter le porteur de projet vers l’un des deux incubateurs en région pour la phase de création", explique Anne-Marie Bailly. 

Autres possibilités : orienter le porteur de projet vers un dispositif local d’accompagnement (DLA) dans le cas du développement d’une nouvelle activité par une structure existante ou vers des solutions de financement. Deux projets nés du générateurs - un garage social et un snack en circuit-court – ont ainsi bénéficié de financements à la création proposés par le réseau France Active.

Cette logique de complémentarité est au cœur des dispositifs portés par la Région Grand Est. Lancé en 2017, l’appel à manifestation d’intérêt régional "Initiatives territoriales" vise à accompagner la structuration et l’essaimage de démarches collectives novatrices et/ou inhabituelles. "Il est possible que des problématiques et des projets sortant des futures fabriques à projet d'utilité sociale aient des besoins en financement particuliers", explique Marion Bardot. Le soutien régional ouvert aux démarches collectives innovantes pourra répondre à ces besoins.

Un service de proximité

En Bretagne, 18 des 21 Pays se sont dotés d'un pôle de développement de l’ESS : un acteur de proximité qui rassemble les structures de l'ESS autour d'enjeux de promotion du secteur et de soutien à l'émergence de projets. Chaque année, le réseau permet à plus de 300 porteurs de projet d'être accueillis à proximité de leur lieu de vie et d'activité.

Nouvelle phase de structuration territoriale : la naissance d'un écosystème d'accompagnement à l'innovation sociale avec le réseau Les TAgs BZH, soutenu par la Région Bretagne. A la fois "idéateurs", "révélateurs" et "incubateurs", ces nouveaux dispositifs constituent la branche entrepreneuriale des pôles de développement et couvrent l'ensemble du territoire.

Dans cette même logique de maillage territorial, la Région Bretagne a lancé la signature de conventions de partenariat avec les communautés d’agglomération et les communes. "Dans chaque convention, il y a une ligne sur le développement de l’ESS. Les pôles pourront ainsi devenir des interlocuteurs privilégiés des EPCI pour soutenir l’innovation sociale", explique Anne Patault, Vice-Présidente chargée de l’innovation sociale. Une continuité territoriale au service du développement de l'ESS et de l'innovation sociale.

Pauline Bian-Gazeau

En savoir plus

Article "Action en région" réalisé par l'Avise sur le TAg35, en Ille-et-Vilaine

Consulter la lettre "émergence" de novembre 2017

Crédit image : Méthodologie du dispositif émergence, Franche-Comté Active

En partenariat avec

Logos Régions de France et Caisse des Dépôts
Sur la même thématique
Appel à projets et concours
Jusqu'au 21 mai 2018
Programme Associé - On Purpose
Quoi de neuf ?
Dispositif local d'accompagnement
Escalade
Appel à projets et concours
Jusqu'au 20 avril 2018
Start-Up de Territoire #2
Appel à projets et concours
Jusqu'au 15 mai 2018
AAP Finance-Innovation 2018
Interview
Nouvelle-Aquitaine
Synapsae
Décryptage
Culture et ESS
Représentation théâtrale