Vous êtes ici

Décryptage
Les PTCE dans l'agro-alimentaire

La coopération au service de l’alimentation durable dans les territoires

Les Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) se développent dans des secteurs très variés, de la culture en passant par l’insertion professionnelle. Tour d'horizon de ceux qui agissent pour une agriculture et une alimentation durables...

Un PTCE, qu’est-ce que c’est ?

Les Pôles territoriaux de Coopération Economique (PTCE) constituent sur un même territoire, des regroupements d’entreprises sociales associées à des entreprises classiques, en lien avec des collectivités territoriales, des centres de recherche, des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, des organismes de formation. Les PTCE touchent des secteurs très variés, de la culture en passant par l’insertion professionnelle mais ils mettent tous en œuvre une stratégie commune de mutualisation, de coopération ou de partenariat au service de projets économiques et sociaux innovants, socialement ou technologiquement, et porteurs d’un développement local durable. Le concept avait été créé en 2011 par le Labo de l’ESS qui a identifié environ 130 initiatives déjà existantes.

Pour soutenir leur développement, l’État et la Caisse des Dépôts ont lancé un premier appel à projets en juillet 2013 qui a financé 23 PTCE en 2014. Un second a été lancé en juin 2015 ou 14 PTCE ont été primés.

Des PTCE au service de l’alimentation durable

Certaines régions ont participé au développement de PTCE dans le secteur agro-alimentaire, soit en les soutenant financièrement, soit en les aidant à se structurer. Aujourd’hui, il existe ainsi six PTCE agissant spécifiquement en faveur d’une alimentation durable. Si cet objectif est commun,  les leviers d'actions utilisés pour agir sont différents.

  • La Bio pour tous : structurer la filière bio sur le territoire pour favoriser les produits bio et locaux dans la restauration collective

« La Bio pour tous », en Haute Pyrénées (65) joue un rôle central dans le paysage bio local. Elle réunit, depuis 2015 sous le label PTCE, des acteurs issus de l’agroalimentaire (centres de formation agricole, coopératives agricoles…) dans toutes les étapes de la chaîne alimentaire, avec pour objectif la structuration de la filière bio. Par le biais d’un partenariat entre acteurs publics et privés, elle favorise l’introduction de produits bio et locaux dans la restauration collective du territoire. Le dialogue avec les collectivités territoriales prend ici toute son importance pour permettre de travailler avec des entreprises artisanales et PME de l’agroalimentaire afin qu’elles diversifient leurs débouchés.

Son coeur de sujet est donc une collaboration rapprochée avec les pouvoir publics afin d'installer ce thème  dans le débat public et de contribuer à une alimentation de qualité pour tous. Un dispositif de tarifs spéciaux a, par exemple, été mis en place avec Biocoop, pour permettre aux personnes accueillies par le Secours Populaire de bénéficier de produits de qualité.

  • Organic’Vallée : lutter contre le gaspillage alimentaire en développant l’économie circulaire

« Organic’Vallée », en région Occitanie, s’est spécialisée sur le recyclage et le traitement des déchets. Plus précisément, cette société coopérative d'intérêt collectif (Scic) œuvre pour le renforcement de l’agro-écologie, la valorisation de la biomasse, le soutien aux démarches de lutte contre le gaspillage alimentaire et le développement des circuits courts alimentaires et l’agriculture biologique. Le PTCE regroupe différents types d’acteurs: collectivités, associations, entreprises locales, et entreprises ayant une démarche sociale et solidaire. Il a basé son projet sur l'idée de proximité cherchant à fédérer les entreprises établies et les porteurs de projet pour créer du lien entre les filières amont (déchets), aval (énergie, chimie verte, agroalimentaire et agricole) et différents services associés (formation, développement économique). L'ancrage local permet aussi de renforcer les liens entre rural et urbain. Il s'agit ici de l’aire urbaine métropolitaine toulousaine, qui génère des déchets et où se trouvent disséminés les gisements de déchets organiques et du territoire du Lauragais, pays fortement agricole, où est implantée la Scic Organic’Vallée. Le PTCE forme ainsi une des premières zones d’agro-activités entièrement organisée selon les principes de l’économie circulaire.

  • "Terre d'Opale": un centre de ressource et de développement de nouvelles activités agrorurales et d'appui aux systèmes alimentaires locaux

 « Terre d’Opale » est un écopôle alimentaire situé en région Haut de France qui regroupe des acteurs divers : agriculteurs, transformateurs, organismes de recherche, acteurs de l’ESS ou centres de formation qui travaillent ensemble à innover.  Le pôle permet une mise en commun des outils à destination des producteurs membres et des artisans locaux souhaitant explorer de nouveaux moyens de  valoriser  leurs  productions. Les ouvriers agricoles en difficulté d’emplois peuvent venir s’installer sur le site maraîcher de l’écopôle via un outil coopératif de type coopérative d’activités et d’emplois.

Pour améliorer l’accès à une alimentation locale  et  de  qualité  (type  paniers  solidaires), le pôle a développé un dispositif d’éducation à la diversité alimentaire. De plus, tout comme Organic'vallée, Terre d'Opale favorise les actions de coopération entre rural et urbain, à travers le concept de «micro ferme multiservicielle» et d'une RR&D en agro écologie adaptée aux milieux urbains. Un référentiel de mesure et de suivi de la « valeur ajoutée sociétale» de l’écopôle a également été créé, de même qu’un  dispositif de transfert d’expérience à d’autres territoires de la région et hors région.

  • « Bousol » : développer la filière biologique et locale de blé à travers des pains bio dans la restauration collective

« Bousol » est un PTCE soutenu par le Conseil régional de PACA qui s’articule autour des filières biologiques et locales de blé et de la création d’emplois pérennes en insertion. Il favorise l’approvisionnement en pains issus de farine biologique pour une consommation essentiellement destinée à de la restauration collective. Il fonctionne telle une structure d’ingénierie collective qui mutualise les compétences des différentes parties prenantes.

Le PTCE anime un réseau national de boulangeries solidaires qui utilise des filières bio et locales blé-farine-pain, au service d’un développement durable et viable, notamment en rapprochant les zones de production et de consommation. L’objectif est de parvenir à accroitre la surface cultivée en bio et de créer de la valeur ajoutée sur le territoire. Du côté de l’emploi, le PTCE veut sécuriser les parcours professionnels dans les métiers de la boulangerie ou ceux qui y sont liés. Il travaille également à la mise en œuvre d’une ingénierie de formation visant la création d’un titre professionnel dans le secteur de la boulangerie bio. Le dernier objectif est de permettre un accès à tous à ce pain bio. Ils permettent pour cela à des structures caritatives et des établissements médico-sociaux de se fournir en pains biologiques.

  • Restaurants sociaux

Depuis 2003, plusieurs cuisines informelles ont été transformées en « restaurants sociaux légalisés » qui offrent des repas à faible coût. Les restaurants sociaux travaillent à la qualification et l’emploi de populations les plus précarisées sur le marché de l’emploi. Le PTCE "Resto Passerelle", soutenu par la région Ile de France, aide les acteurs de la restauration sociale œuvrant dans l’ESS à perdurer grâce à des actions collectives avec les bons acteurs (entreprises industrielles et commerciales de la filière, partenaires publics impliqués dans ce secteur). Les restaurants travaillent aussi à la qualification et l'emploi de population plus précarisées sur le marché de l'emploi.

  • Le Bol: un schéma alimentaire local, solidaire et écologique

Le PTCE "Le Bol", situé en région Auvergne Rhône-Alpes, réunit depuis 2015 les acteurs de l'ESS qui œuvrent à une relocalisation alimentaire, de la production à la consommation. L'objectif est de favoriser le développement de coopération et de mutualisation entre les différentes structures afin de créer un système agroalimentaire local, solidaire et écologique. Pour cela, il développe des actions de coopération entre les structures et une sensibilisation auprès du grand public.

> En savoir plus : carte des PTCE par le Labo de l'ESS

Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
Vient de paraître !
Enquête d'analyse des PTCE
Interview
Mobilité inclusive
La mobilité durable avec Wimoov
Action en région
Tourisme socialement innovant
Événement
Vendredi 30 juin 2017
6eme rencontre RTES collectivites & ESS
Événement
Lundi 26 juin 2017
Source Image : reseauactif.fr
Europe
Économie circulaire
ue2.jpg
Événement
Mercredi 5 juillet 2017
Evénement PTCE 2017 Le Labo ESS
Quoi de neuf ?
À découvrir !
Rapport d'activité 2016 de l'Avise