Vous êtes ici

Insertion par l'activité économique

L’insertion par l’activité économique (IAE) regroupe un ensemble de structures de l’économie sociale et solidaire qui luttent contre l'exclusion. Leur objectif : permettre aux personnes les plus éloignées de l’emploi de se réinsérer professionnellement. Découvrez l’IAE, son fonctionnement, son histoire, son écosystème et ses enjeux !

L’insertion par l’activité économique (IAE) regroupe différents types de structures, les SIAE, qui relèvent de l’économie sociale et solidaire (ESS). Conventionnées par l’Etat, elles cherchent à concilier performance économique et projet social en proposant des contrats à des personnes éloignées de l’emploi. Elles mettent ainsi leur développement au service de la lutte contre le chômage et les exclusions, sur tous les territoires.
L’État reconnaît le rôle des structures de l'insertion par l'activité économique (SIAE) en les conventionnant et en leur attribuant des financements pour appuyer leur mission sociale. En contrepartie ces structures s’engagent à mettre en place une organisation spécifique facilitant le parcours des salariés en insertion. En complément, elles mènent une activité économique.
L'insertion par l'activité économique (IAE) est née dans les années 1970 à l’initiative d'acteurs de terrain souhaitant favoriser le regain d’autonomie des personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle. Pour autant, la reconnaissance institutionnelle du secteur et sa structuration se sont déroulées progressivement. Découvrez l’histoire de l’IAE en 4 grandes phases et en 10 dates clés.
L’insertion par l’activité économique connaît, depuis 2014, un certain nombre de changements structurels importants. En effet, outre la réforme de son mode de financement, le secteur a également été impacté par la réforme de la formation professionnelle et la nouvelle programmation FSE 2014-2020.
Dans l’Union européenne, plus d’une quarantaine de types de structures d’utilité sociale visant l’insertion par l’activité économique de personnes en difficulté agissent au quotidien. On parle d’entreprises sociales d’insertion (ESI), et ce terme englobe les structures de l’IAE françaises, les SIAE.
Les acteurs de l’insertion par l’activité économique sont des organisations locales qui s’intègrent dans des dynamiques de développement territorial et participent activement à la mise en œuvre de politiques publiques de lutte contre le chômage et les exclusions. Autour d’eux, un écosystème favorable agit pour reconnaître leur rôle, soutenir leur action et appuyer leur développement.
Les SIAE peuvent choisir d'adhérer à des réseaux qui les représentent auprès des pouvoirs publics et leur fournissent des outils favorisant leur professionnalisation, leur développement et leur interconnaissance. En raison de son histoire, de l’origine de ses acteurs, de son projet politique et de son ancienneté, chaque réseau conduit une politique et des missions distinctes.
En tant qu’organisations de l’ESS, les SIAE sont soumises aux mêmes problématiques que les structures d’utilité sociale : évaluation de l’impact social, démarche qualité et professionnalisation, recherche de financements, etc. En tant qu’acteurs de la lutte contre le chômage et les exclusions, elles font aussi face à de nouveaux défis qui leurs sont propres.