Vous êtes ici

Créer sa structure

Pour passer de l’idée à l’action, il est important de se poser les bonnes questions. Voici détaillées les premières étapes incontournables qui permettront au porteur de projet de structurer sa réflexion et de bien construire son projet d’utilité social pour en assurer le succès.

Cette étape permet de préciser et de structurer l’idée de création. A quelle problématique sociale le projet souhaite-t-il apporter des réponses, et de quelle manière ? Il s’agit de documenter les « fondamentaux du projet » afin de les rendre clairs et de prouver leur pertinence. La formalisation de la mission et de la vision du projet d’utilité sociale constituera par ailleurs une bonne matière pour communiquer, créer de l’adhésion et convaincre.
Produire un impact social ou environnemental positif est à l’origine de tout projet d’entreprise sociale. Pour être sûr de l’utilité de l’action et pour rassurer les potentiels partenaires, il est indispensable de qualifier le besoin social visé et de montrer la pertinence et la valeur ajoutée de la solution proposée.
Pour mener à bien les actions de la future entreprise, le porteur de projet aura besoin de ressources financières. Expliciter d’où elles proviennent et comment elles sont utilisées pour remplir les objectifs est une étape clé du projet. C’est également assurer que le projet pourra être pérenne.
Les créateurs doivent penser le mode d'organisation avant de se lancer. La question de la gouvernance est centrale et stratégique quand il s’agit d’optimiser l’organisation d’une structure et de favoriser son développement, d’autant que les structures d’utilité sociale placent le collectif au cœur de leurs principes d’organisation et d’action.
Le choix de la forme juridique est une étape essentielle de la création d’une structure. C’est donner un cadre qui permettra au projet de se consolider et de se développer. C’est pourquoi il est important d’avoir clairement défini le projet social et économique avant de choisir. Il s'agit d’adapter la forme juridique à son projet, et non l’inverse.
Réussir à bien présenter son projet (ou « pitcher » selon le jargon marketing) est davantage une question de préparation que de talent. Cette rubrique donne quelques conseils pour soigner sa présentation orale. Que l’objectif soit d’informer, de valoriser, de convaincre ou de lever des fonds, il existe des éléments clés qu’il convient de connaître et maîtriser.