Vous êtes ici

Se faire accompagner

Comment se repérer parmi les offres et parcours d’accompagnement ? Voici une sélection d’acteurs et de dispositifs pouvant répondre aux besoins des porteurs de projet et des dirigeants de structure d’utilité sociale. Ces derniers sont variés et complémentaires, chaque étape de vie d’une structure peut ainsi être appuyée, de la création à la consolidation, jusqu’au changement d’échelle.

De l’émergence au changement d’échelle, il existe de nombreux professionnels de l’accompagnement des structures d’utilité sociale. Répondant à une grande variété de besoins de la part des dirigeants et porteurs de projet, ces acteurs visent tous un même objectif : favoriser l’émergence, la consolidation et le développement des structures d’utilité sociale.
Les dispositifs d'appui à l'émergence des projets de territoire permettent la création d'activités répondant à des besoins sociaux non couverts. Ces dispositifs se basent sur un processus inversé de création : ils partent des besoins du territoire pour inventer des solutions, dans une démarche collective et participative.
L’accompagnement est essentiel à tout porteur de projet, et cela dès la création. Etre challengé, entouré et conseillé constitue un véritable atout pour concrétiser un projet d’entreprise sociale. Pour cela de nombreux acteurs ont développé des dispositifs d’accompagnement à la création. Ces derniers sont variés, chaque étape pouvant être appuyée.
Pour passer de l’idée au projet de structure d’utilité sociale, il existe des programmes d’accompagnement aux premiers pas. Ils prennent la forme d’appuis courts et permettent aux porteurs de projet de valider la pertinence de l’idée, le potentiel économique et social du projet et de structurer le plan d’action à venir.
Pour passer du projet à la création effective de sa structure d’utilité sociale, il existe des incubateurs spécialisés dans l'ESS. Parfois précédés d'une courte phase en pré-incubateur, les incubateurs proposent des accompagnements longs et intensifs permettant de transformer une idée innovante en entreprise performante.
Pour tester une activité à finalité sociale, les couveuses ESS et les coopératives d’activités et d’emploi (CAE) proposent des solutions intéressantes. Les porteurs de projet y ont un cadre juridique et social pour tester leur projet d’activité de façon sécurisée. Elles leur apportent également un accompagnement pour se former au métier de chef d’entreprise et appuyer les premiers développements de la structure.
Une fois la structure d'utilité sociale créée juridiquement et lancée, le dirigeant peut se tourner vers des pépinières ou espaces de coworking. En tant que structures de soutien et d’accueil, elles proposent un cadre adapté aux premiers développements de l’entreprise sociale.
Les structures d’utilité sociale se situent à la croisée des champs de l’Economie sociale et solidaire (ESS), du développement économique et de l’innovation. Il existe de nombreux acteurs de l'accompagnement, de dimension nationale ou locale, qui appuient la consolidation et le développement de ces structures.
Au niveau national ou sur les territoires, il existe des dispositifs d’accompagnement spécialisés sur le changement d’échelle, avec des modes d'intervention divers : conseil, accompagnement en organisation ou en stratégie, soutien à la duplication, etc.
Les projets d’innovation sociale ont des besoins d’accompagnement et de financement similaires aux autres projets innovants. Les porteurs d’innovation sociale ont un double enjeu : identifier le bon interlocuteur dans l’écosystème de l’accompagnement à l’innovation, savoir valoriser l’innovation de leur projet.