Vous êtes ici

Initiatives locales

Sélection de projets innovants

Dernière mise à jour : le 23 Novembre 2016
Selon le rapport interministériel sur l’adaptation de la société au vieillissement, "le quartier doit être au centre des préoccupations d’une politique efficace en faveur du bien vieillir". De nombreuses innovations sociales entrepreneuriales, mais aussi publiques ou citoyennes, viennent ainsi renforcer les solidarités de proximité en faveur du bien vieillir.

Voici une sélection de projets identifiés dans le cadre d'un programme d'actions mené par l'Avise et AG2R La Mondiale en 2015, portant sur la thématique des solidarités de proximité en faveur du bien vieillir. Les projets sont présentés ici selon une typologie correspondant aux besoins exprimés suivants : "être écouté", "être acteur dans son quartier" et "être bien accompagné". 

ÊTRE ÉCOUTÉ

Visites à domicile de bénévoles

Intergénéreux (programme national)
Avec le programme Les Intergénéreux lancé en octobre 2014, l’association Unis-Cité mobilise des jeunes en service civique, aux côtés des aînés les plus fragiles. Pendant 6 à 9 mois, les volontaires en service civique rendent visite chaque semaine à des personnes âgées vivant à leur domicile ou en résidence. Au cours de ces rencontres, ils leur proposent des activités variées qui améliorent leur bien-être : recueil de mémoire, initiation aux nouvelles technologies, sorties, sensibilisation aux risques de chutes, à la prévention santé. Avec ses 420 volontaires engagés au sein de la mission Les Intergénéreux aux quatre coins de la France, Unis-Cité est acteur de Monalisa.

Réseau Bavard'âge (19)
Lancé sous l'impulsion de la Mutualité sociale agricole (MSA), le réseau Bavard'âge propose à des personnes souffrant d'isolement ou de solitude de recevoir des visites à domicile deux fois par mois. Le réseau compte aujourd'hui une dizaine de visiteurs bénévoles se rendant au domicile d'une trentaine de personnes âgées de plus de 60 ans sur trois cantons ruraux. Pour piloter le réseau et coordonner les visites, deux animatrices des instances de coordination gérontologique (ICG) animent les premières rencontres entre le bénévole et la personne. La MSA s'appuie sur un comité de pilotage associant le conseil départemental, la caisse régionale d'assurance maladie (Cram) et les instances de coordination gérontologique. Découvrir la Charte Bavard’âge.

Au bout du fil (75 – couverture nationale)
Au bout du fil est une association créée en avril 2007 à Paris. Sa vocation est de rompre la solitude des personnes qui se sentent seules, en leur proposant de recevoir un appel téléphonique amical une ou deux fois par semaine. Les appelants bénévoles d’Au bout du fil sont spécifiquement formés pour apporter simplement par le téléphone de la présence, du soutien et faire que chacun retrouve un sens à son existence. Avec 200 000 appels de réconfort amical et chaleureux donnés à ce jour, soit plus de 5 000 conversations chaque mois.
 

Plates-formes web et réseaux sociaux spécialisés

Voisin-age
Porté par l’association des Petits Frères des pauvres, le service Voisin-Age permet la mise en relation des habitants d'un même quartier avec les personnes âgées isolées en privilégiant la proximité, les affinités et la réciprocité des échanges. Il n'y a pas d’engagement de temps disponible, ni de durée. Il s'agit avant tout de recréer un entourage naturel autour de la personne âgée. Chaque "voisineur" rend compte de ses actions et échange avec les autres voisins au travers d'un site intranet dédié et sécurisé. Chaque équipe de voisins peut ainsi se coordonner en faveur et autour de la personne "voisinée". Une expérimentation de 18 mois menée sur le premier réseau social local (peuplade.fr) a précédé la mise en place de ce service. Lancé en 2010, ce projet est en cours de déploiement sur différents territoires.

Kawaa
En s'appuyant sur sa plate-forme web, l'entreprise sociale Kawaa organise régulièrement des temps de rencontres dans des bars et cafés, qui rassemblent une dizaine de participants autour d’un thème. Animées et encadrées par un créateur de lien, elles durent près d’une heure. Le "temps d’un café" est expérimenté depuis juin 2013 à Boulogne, Puteaux et dans le 17e arrondissement de Paris. Pour participer, il suffit de repérer le café et l’horaire du prochain kawaa à proximité et de se rendre sur place. De nombreuses rencontres intergénérationnelles sont organisées.

Cafés sociaux et espaces d'accueil

Ayyem Zamen (75)
Manque d'occupation, suivi médical irrégulier, logement inadapté : les travailleurs immigrés à la retraite vivent souvent la vieillesse comme une solitude et une déchéance. Le café social créé en 2003 par l'association Ayyem Zamen ("Le bon vieux temps") dans le quartier parisien de Belleville (20e arrondissement) lutte contre cet isolement. Un deuxième café social s'est ouvert en 2008 dans le quartier Château-Rouge. Les 500 personnes qu'il peut accueillir chaque année bénéficient des mêmes propositions qu'à Belleville : un salon de thé, des activités de loisirs mais aussi une permanence sociale pour faciliter l'accès aux droits sociaux et être conseillé dans les démarches administratives, ainsi qu'une sensibilisation à la santé et à l'hygiène.

LAY T’MOTIV’(42)
Ce café associatif vise à redynamiser le village de Lay (800 habitants), dans la Loire. Il favorise un lien social intergénérationnel, crée de l'emploi dans le village, promeut un autre modèle économique à travers des partenariats avec des producteurs locaux et éthiques. Lay t’motiv’ est ouvert 5 jours et demi par semaine, dont le dimanche matin, et prend le relai des autres commerces de proximité le jour de leur fermeture (journaux, dépôt de pain). Enfin, il organise des événements festifs, culturels, comme des concerts, des ateliers ludiques, des repas conviviaux, un marché d’été redynamisant la vie de la commune.

 

ÊTRE ACTEUR DANS SON QUARTIER

Activités ludiques et créatives

Centre communal d’action sociale (CCAS) de Creil (60)
Le jardin collectif a été créé par et pour les publics du CCAS : personnes en difficulté sociale et personnes âgées isolées ou vivant en établissement. Différentes actions gravitent autour de ce projet de développement durable et intergénérationnel : jardinage, notamment au moyen de jardinières surélevées permettant aux personnes âgées en perte d’autonomie de jardiner en position assise, pique-niques solidaires, utilisation des légumes et aromates du jardin dans le cadre d’ateliers culinaires de l’épicerie sociale, mise en place de composteurs collectifs dans les résidences pour personnes âgées. Le succès du projet repose sur l’échange de savoirs et la valorisation des initiatives individuelles et collectives, notamment des personnes âgées amenées à échanger autour de l’alimentation, du bien-être, de l’environnement. Plus d'informations sur www.creil.fr

Collectif Silver Geek (16, 17, 79, 86)
Le collectif Silver Geek a lancé en septembre 2014 une expérimentation en Poitou-Charentes auprès de structures s’adressant aux personnes âgées. L’objectif est le soutien des seniors dans  le maintien de leur autonomie physique et psychique par l’usage ludique d’outils numériques. La dimension collective des animations mises en place visent également à renforcer le lien social entre les participants, ainsi qu’entre les participants et leur environnement social (familles, aidants, etc.).
L'originalité du projet est d'associer des entreprises (Orange, la Macif, La Poste, les Ateliers du Bocage du groupe Emmaüs), des associations (Unis-Cité, Passerelle et Compétences) et des acteurs publics sur le thème de la solidarité numérique. À terme, le collectif Silver Geek a pour ambition d’étendre son projet en créant une synergie bénéfique entre tous les acteurs (associations, entreprises et collectivités) du territoire.

 

Partage de temps et/ou de savoir-faire

Accorderie
Concept importé du Québec, l'Accorderie propose aux habitants d'un quartier de se regrouper pour échanger entre eux des services, sur la base de leurs savoir-faire et ce, sans aucune contrepartie financière. Proche des systèmes d’échanges locaux (SEL), le principe des Accorderies s’en distingue par un système de crédit de temps : travaux de couture, bricolage, babysitting, aide au déménagement, etc., quel que soit le service échangé, une heure rendue égale une heure reçue.

Bénénova (44, 75)
Depuis août 2013, Bénénova valorise l'engagement en facilitant le bénévolat ponctuel (1 à 3heures) en petit groupe, en collaboration avec les associations locales. Les bénévoles s'inscrivent sur le site Internet de l'association aux projets qui les intéressent, sans obligation d'engagement sur le long terme. L'objectif est de permettre à chacun, même aux personnes aux disponibilités rares et/ou irrégulières, de donner vie à son désir d'action solidaire concrète, en rendant l'action bénévole plus souple dans son accès. Les horaires, activités et thématiques des projets sont très variés, pour répondre au mieux aux problématiques sociales et environnementales du terrain. De nombreuses actions sont à dimension intergénérationnelle.

Centre social communal de Bergerac (24)
Afin de rendre services aux jeunes mères du quartier qui connaissent des difficultés pour faire garder leurs enfants, des jeunes "mamies" assurent des permanences bénévoles au centre social municipal. En échange, les "mamans" s'engagent à rendre de menus services aux personnes âgées. Un mode de garde d'enfants solidaire et créatif qui renforce le lien et la solidarité entre les habitants, et qui facilite les démarches d'insertion sociale et professionnelle. Les mamies, parfois isolées, peuvent recevoir des visites des mamans et bénéficier ainsi de compagnie et de menus services. Découvrir la fiche expérience Apriles.

 

ÊTRE BIEN ACCOMPAGNÉ

Comptoirs et bouquets de services

Conciergerie Palanca
Spécialisée dans la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), la Scop Palanca lance progressivement, au cours de l’année 2015, une conciergerie de quartier pour faciliter le maintien à domicile de personnes âgées sur le quartier Arnaud Bernard, à Toulouse, un quartier populaire du centre-ville. Le développement se fera progressivement, en faisant remonter les besoins des habitants et de la collectivité, en complémentarité des structures et des initiatives déjà en place sur le quartier, et sans générer de nuisances.

Conciergerie de quartier - projet porté par la Conciergerie solidaire de Bordeaux (33)
Installée au cœur de l'écoquartier Ginko, à Bordeaux, la conciergerie de quartier a pour objectif de créer du lien social entre les habitants tout en leur facilitant l’accès à des services de proximité et en améliorant le cadre de vie dans le quartier. La conciergerie propose de nombreux services relais, en complément de l’offre commerçante du quartier : relais postal, accueil des nouveaux arrivants, etc. L’accueil des habitants et le suivi des commandes sont assurés par un concierge, salarié en insertion, formé et accompagné par l'entreprise vers un retour à l'emploi. Découvrir l'étude de cas portant sur la Conciergerie de quartier.

Accès aux aides techniques

La Technicothèque (49)
La maison départementale de l'autonomie de Maine-et-Loire expérimente la mise en place d’une plate-forme d’accessibilité aux aides techniques pour l’autonomie dans tous les actes de la vie quotidienne, la Technicothèque (fauteuil roulant, déambulateur, appareil auditif, etc.). Ce projet poursuit plusieurs objectifs : faciliter l’accès aux aides techniques notamment pour les plus démunis, réduire les délais entre la préconisation et l’accès aux aides techniques, et réattribuer une aide technique et diminuer les coûts.
L'originalité de la Technicothèque est d'associer l’ensemble des conseils départementaux de la région des Pays de la Loire, l’ARS, la Carsat, l’Agefiph et Harmonie Services Mutualistes. Elle s’appuie également sur un partenariat avec Envie Anjou entreprise d'insertion qui récupère, rénove et revend fauteuils roulants, lits médicalisés et autres matériels. Plus d'informations sur le site du Centich.

Centre communal d’action sociale (CCAS) de Laval (49)
Lancé en 2012, le microcrédit autonomie est une extension du microcrédit classique. Il s'adresse aux Lavallois en situation de handicap, disposant de ressources modestes et ne pouvant obtenir un crédit bancaire par la voie classique. Ce microcrédit est dédié à l'acquisition d'équipement ou d'appareillage en lien avec le handicap ou la perte d'autonomie du bénéficiaire, à la réalisation de travaux, à l'aménagement d'un véhicule, à l'achat de matériel informatique, etc. Les bénéficiaires potentiels sont accompagnés par deux agents du CCAS pour élaborer leur dossier. Le prêt peut atteindre 6 000 euros, remboursables sur 60 mois. Présentation détaillée sur la banque d'expériences proposée par l'Union nationale des CCAS (UNCCAS).

 

Adaptation du domicile

NGO Aménagement (69)
Créée en avril 2014, NGO Aménagement est une entreprise de bâtiment spécialisée dans l’aménagement de logement pour les personnes âgées. Le regard croisé d’un ergothérapeute et d’un conducteur de travaux lui permet de proposer dessolutions d’aménagement pour répondre de manière individualisée aux besoins de ses bénéficiaires. L’entreprise, via ses équipes spécialisées, prend en charge la réalisation des travaux et la gestion complète de toutes les corporations intervenant dans le logement. NGO Aménagement a remporté le prix "Projet esprit coopératif", remis par Les Scop.

CHV - Moissons nouvelles (83)
Afin de favoriser un maintien à domicile de qualité pour les personnes âgées de la région toulonnaise, le CHV - Moissons nouvelles, association spécialisée dans l'insertion par le logement, met en oeuvre des actions d'amélioration de l'habitat à caractère intergénérationnel. Le chantier est réalisé par les enfants et petits-enfants ou par de jeunes bénévoles, tandis que la personne bénéficiaire reste au cœur du projet tout au long du processus. Le lien familial est ainsi renforcé pendant et après les travaux, le logement étant dès lors adapté à la multiplication des visites. Le collectif accompagne chaque année environ 420 ménages en situation de grande précarité dans l'accès ou le maintien en habitation. Découvrir la fiche expérience Apriles.

 
 
© Crédit photo : Conciergerie solidaire de Bordeaux