Vous êtes ici

Maîtriser sa gestion financière

Dernière mise à jour : le 29 Juillet 2016
Partagées entre leur finalité sociale et un impératif de viabilité économique, les structures d’utilité sociale ont tout intérêt à maîtriser au mieux leur situation financière, afin de répondre à ces deux objectifs. Une gestion financière rigoureuse est donc un prérequis nécessaire au développement de la structure. Plusieurs solutions existent pour s’inscrire dans une démarche financière maîtrisée.

Être au clair sur le diagnostic

Le point de départ de toute bonne gestion financière consiste à évaluer précisément la situation financière d’une structure. Pour l’aider dans cette démarche, des outils d’autodiagnostic existent. Ces derniers permettent à la structure, en entrant ses données financières, d’obtenir une photographie claire de sa situation. Les outils d’autodiagnostic sont développés par secteur d’activité : chaque structure peut donc accéder à un outil véritablement adapté. (exemple : Inserdiag pour les structures d’insertion par l’activité économique).
 

Assurer son résultat d’exploitation

Un des premiers leviers disponibles pour assurer une gestion financière saine demeure l’attention particulière accordée au résultat d’exploitation de la structure. En effet, les structures d’utilité sociale ne doivent pas s’interdire d’obtenir un résultat d’exploitation bénéficiaire, puisqu’il s’agit d’un moyen efficace pour pérenniser sa situation financière. Ainsi, le modèle économique de la structure peut être optimisé dans l’optique de se rapprocher au maximum d’une logique d’exploitation excédentaire.
 

Se constituer des fonds propres

La solidité financière d’une structure peut également passer par la constitution de fonds propres suffisamment importants pour lui assurer une certaine indépendance financière. Dans le cadre associatif, les fonds propres font partie des fonds associatifs, qui participent largement aux besoins de financement. Ces fonds résultent d’une propriété collective et ne sont pas répartissables ; leur rôle est de participer au développement de la structure. Par ailleurs, le mécanisme des prêts participatifs peut être mobilisé pour augmenter les fonds propres d’une structure d’utilité sociale.
 

Se faire accompagner

Afin d’améliorer la gestion financière d’une structure, il peut être bénéfique pour celle-ci de profiter d’un accompagnement extérieur sur le sujet, par exemple via le Dispositif Local d’Accompagnement ; 15% des accompagnements en 2012 ont effectivement porté sur cette thématique.

 

Sur la même thématique

Portraits

Impliquer les étudiants dans l’amélioration de leur quotidien
Lutter contre la pauvreté et l’exclusion en renforçant les solidarités
Faire naître et grandir l’initiative solidaire et responsable, toutes générations confondues.

Actualités

Quoi de neuf ?
À découvrir !
Rapport d'activité 2016 de l'Avise
Action en région
Hauts-de-France
gecco.png
Authors
Décryptage
Point d’étape
illustration SRDEII.png
Europe
"Gathering to Grow" Part II
Quoi de neuf ?
Contrats à impact social
contrat_a_impact_social.png
Appel à projets et concours
Jusqu'au 12 mai 2017
SilverSolidarites
Appel à projets et concours
Jusqu'au 23 juin 2017
Trophées FSE 2017
Appel à projets et concours
Jusqu'au 15 mai 2017
Fondation Afnic
Quoi de neuf ?
Vient de paraître !
Rapport ESS France sur financement ESS 2017
Appel à projets et concours
Jusqu’au 5 mai 2017
Trophées ESS Paris 2017