Vous êtes ici

Action en région
Picardie

Pas d'écologie industrielle sans coopération

S'inspirant du fonctionnement des écosystèmes naturels, l'écologie industrielle et territoriale (EIT) consiste à créer des synergies à l'échelle d'une zone d'activités pour optimiser la consommation des matières et de l’énergie. C'est dans le cadre d'une réflexion globale sur l'économie circulaire dont elle est un des sept piliers, que l'écologie industrielle a suscité l'intérêt du Conseil régional de Picardie.

Le Conseil régional de Picardie a fait réaliser en 2013 et 2014 une étude afin de définir une stratégie régionale d'écologie industrielle territoriale (EIT). « La deuxième feuille de route de la transition énergétique issue de la Conférence environnementale de septembre 2013 se mettait alors en place, mais c'est d'abord de la volonté politique des élus régionaux que la dynamique est née », explique Louise Skubich la référente en charge du dossier à la Région depuis 2014.

Identification de zones d'activités

Financée par la Région et l'Ademe, l'étude a permis de mobiliser les acteurs et de mettre en évidence l'existence sur le territoire régional de zones qui pourraient servir de bases pour développer une stratégie d'EIT. Comme l'explique Louise Skubich, « dans l'EIT, la spécificité, c'est la proximité géographique. Il faut un bassin de vie ou un espace où l'on peut détecter des synergies possibles entre des activités proches géographiquement. Le mode d'organisation pertinent pour mettre en place une démarche d'EIT, c'est l'existence d'une base locale. » L'Espace industriel Nord (EIN), une zone d'activités près d'Amiens qui regroupe 250 entreprises et 10 000 salariés, et le plus modeste site industriel de Villers-Saint-Paul (Oise) où travaillent quelques centaines de personnes, ont ainsi été retenus comme projets pilotes pour passer à l'action. Créées en 1954 et 1917, ces deux territoires industriels souffrent d'un manque d'attractivité qu'une telle démarche pourrait en partie modifier. C'est le pari, qui débouche aujourd'hui sur la création d'une association d'industriels à Amiens, Eco Synergies EIN. La Région, là encore avec l'Ademe, a décidé d'accompagner le développement de ce projet en finançant un poste de coordonnateur EIT au sein de cette structure, sur trois ans.

Rencontres inédites et synergies

« Il faut que les entreprises se connaissent pour collaborer et que des relations de confiance s'établissent », précise Louise Skubich. La clé de succès de la démarche repose ainsi sur le passage de l'inter-connaissance à la mise en oeuvre de démarches collectifs : échange et valorisation de flux de matière, d’énergie et d’eau, partage d'équipements, mutualisation de services aux entreprises, recherche de gains économiques... Mais au-delà des solutions techniques les projets peuvent aussi être sociaux. La démarche fait écho à celle de la Fabrique à initiatives, portée par la CRESS Picardie, lancée avec le soutien de la Région depuis trois ans pour répondre à des besoins locaux. Des rencontres improbables ont lieu lorsque, par exemple, une grande entreprise de Beauvais fait appel à la Ligue de l'Enseignement pour mettre en place une crèche et, au-delà, une maison des services.

Décloisonnement

Pour Caroline Dejonghe, chargée de l'économie sociale et solidaire au Conseil régional de Picardie, « on s'aperçoit que les acteurs de l'ESS sont très présents dans les initiatives d'économie circulaire. L'émergence de solutions locales, la réponse à des besoins du territoire, la volonté de ne pas sectoriser, voilà plusieurs éléments qui sont communs aux démarches d'EIT et d'ESS. Il ne faut pas les cloisonner, mais au contraire les rapprocher. » La diversité des exemples montre l'énorme potentiel du champ ouvert par ces démarches mutualisées : gardiennage, gestion des déchets, formations, restauration collective, intégration de personnes en situation de handicap. Les dynamiques ainsi créées autour d'entreprises, sur un territoire bien identifié, sont ensuite source d'entraînement et d'émulation : « Quand un projet commun existe, il attire autour de lui de nouveaux acteurs », constate Caroline Dejonghe. La preuve par l'exemple en quelque sorte. De ce point de vue l'économie sociale et solidaire et l'écologie industrielle territoriale ont en effet plus d'un point commun.

SCOP La Navette

 

Pour en savoir plus

Louise Skubich
Chargée de mission environnement et entreprises
Direction Industrie Recherche Enseignement Superieur, Département Eco entreprise au Conseil régional de Picardie.
Tél : 03 22 97 27 59, courriel : lskubich@cr-picardie.fr

Pour aller plus loin
Découvrir le dossier web consacré à l"économie circulaire réalisé par l'Avise

Fondée sur une approche systémique, l’écologie industrielle et territoriale (EIT) est une démarche opérationnelle qui s’inspire des écosystèmes naturels pour tendre vers une gestion optimale des matières et de l’énergie : le système industriel peut être considéré comme une forme particulière d'écosystème. Ainsi, à l'image du fonctionnement des chaînes alimentaires dans le milieu naturel, les déchets et co-produits d'une activité peuvent devenir une ressource pour une autre activité.
Association Orée

En partenariat avec

Groupe Caisse des Dépôts logo
Logo de l'Association des Régions de France
Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
Vient de paraître !
Etude sectorielle potentiel ESS 2017
Appel à projets et concours
Jusqu'au 23 novembre 2017
Trophées Les élanceurs 2017 La Poste
Europe
Politique de cohésion
Politique de cohésion post 2020
Action en région
Tourisme socialement innovant
Événement
Du 9 au 12 octobre 2017
Regions & cities 2017
Événement
Vendredi 30 juin 2017
6eme rencontre RTES collectivites & ESS
Événement
Lundi 26 juin 2017
Source Image : reseauactif.fr
Europe
Économie circulaire
ue2.jpg