Vous êtes ici

Action en région
Innovation sociale

AIS#Emploi, l’accélérateur d’innovations pour l’emploi

Afin de favoriser l’essaimage des innovations liées à l’emploi par-delà les territoires et les organisations, l’Agence Nationale des Solidarités Actives (ANSA) porte depuis 2015 un programme innovant mêlant formation, suivi du déploiement et mesure d’impact.

L’emploi est un des enjeux majeurs des politiques publiques locales et nationales, or il existe dans le pays une multitude d’initiatives innovantes et efficaces de lutte contre le chômage de longue durée qui demeurent méconnues… Comment les repérer et favoriser leur essaimage au-delà des frontières de leur territoire ? C’est pour répondre à ces problématiques qu’en 2015, l’ANSA a initié sous l’impulsion du Ministère du travail un accélérateur d’innovation sociale, aussi connu sous le sigle AIS#Emploi.

"Toutes les organisations n’ont pas nécessairement les ressources ou les méthodes nécessaires pour déployer leurs initiatives et en faire bénéficier d’autres structures”, explique Romane Pappalardo, responsable de projets à l’ANSA. “Avec l’accélérateur, nous déployons une méthodologie rigoureuse nous permettant de modéliser les innovations avant de favoriser leur essaimage en mode “scale across” par d’autres structures et d’autres territoires", poursuit-elle. 

Un processus en plusieurs étapes

Sélection puis essaimage, le processus est structuré en deux grandes étapes. “En phase de repérage, nous posons un premier regard sur les innovations via plusieurs critères puis nous passons les initiatives candidates au crible d’une batterie d’indicateurs afin de déterminer leur capacité de transférabilité, explique Romane. Il est ici question d'efficacité sur le territoire d’origine, de volonté du porteur de transposer le projet mais aussi de processus suffisamment précis et formalisé pour pouvoir procéder au déploiement sur un autre territoire”.

Une fois la sélection terminée, chaque innovation s’inscrit dans une démarche d’accompagnement de trois ans, structurée en quatre paliers. “Nous procédons d’abord à une étude de faisabilité avant de mobiliser les parties-prenantes pour la constitution d’un comité de pilotage. Nous communiquons aussi auprès des réseaux et des territoires sur l’essaimage en préfiguration”, poursuit la chargée de projets.  

Vient ensuite l’étape d’accompagnement à la transposition de l’innovation au sein des structures candidates qui se décline selon différentes modalités : formation des sites essaimés, accompagnement individuel en hotline, journées nationales de partage et visites de site. 

Enfin, dernière étape et non des moindres, celle de l’évaluation de la transposition. “Il s’agit de déterminer à la fois comment les structures s’approprient l’innovation en interne et d’observer quels sont les premiers résultats de cet essaimage en termes d’impact sur les demandeurs d’emploi et leurs territoires. Nous évaluons l’appropriation de la démarche à 3 mois, la mise en oeuvre à 9 mois et l’impact de l’essaimage à 18 mois”, poursuit Romane. 

Bénéficier de la dynamique ANSA

Parmi les innovations passées par l’accélérateur, celle d’IsaGroupe, groupement d’économie solidaire spécialisé dans la mise à disposition de personnel auprès des entreprises, collectivités, associations et particuliers dans le département du Cher.  “Depuis 2012, nous développons la méthode Vita Air qui permet aux structures d’insertion, à travers des échanges réguliers avec les entreprises, de proposer une offre de services en ressources humaines au plus près des besoins des TPE-PME et de sécuriser ainsi les parcours professionnels”, explique Renaud Chenon, le directeur de la structure.

Vita Air a bénéficié du processus pour essaimer au sein du réseau Coorace, partenaire historique de l’AIS#Emploi qui fédère des entreprises d’insertion par l’activité économique. “Nous avons formé neuf structures à notre méthode dans le cadre d’une formation-action de neuf mois, poursuit le directeur. Des binômes réunis pour une journée de travail par mois, avant de se réapproprier les éléments dans leur structure avec un transfert de savoir aux collègues. Ça nous a demandé beaucoup de préparation en amont, de l’énergie en animation mais ce travail sur la structuration et la transmission, ainsi que les retours des participants ont vraiment enrichi nos pratiques. C’était intéressant, aussi, de pouvoir bénéficier de la dynamique ANSA et de sa connaissance des réseaux et des acteurs. Aujourd’hui, une formation-action est opérationnelle et plus de 20 structures ont été formées”, témoigne Renaud Chenon. 

La transformation des pratiques

Autre initiative et autre enjeu… Implantés dans presque toutes les régions de France, les Clubs régionaux d’entreprises partenaires de l’insertion (CREPI) mobilisent le tissu économique sur les questions d’emploi local. “En 2005, le CREPI touraine a inventé une action simple intitulée “Rallye pour l’emploi” qui consiste à organiser pendant plusieurs jours des rencontres locales entre demandeurs d’emploi et entreprises”, explique Florence Emanuelli, la déléguée nationale des clubs.

Chez nous, la tête de réseau joue bien son rôle de régulateur. Nous apportons des outils méthodologiques pour le développement et l’essaimage en interne. En revanche, faire connaître et favoriser l’appropriation des bonnes pratiques en externe, c’est plus compliqué. C’est pour permettre aux “Rallyes pour l’emploi” de se développer au delà de nos 16 clubs que nous avons répondu à l’appel à projets de l’AIS#Emploi en 2017”, poursuit Florence.

En juin 2018, les membres du CREPI ont co-animé avec l’ANSA une formation de 3 jours en direction d’acteurs de l’emploi d’horizons variés (maisons de l’emploi, structures du Coorace, etc.).  “Nous avons été très impliqués dans la phase amont jusqu’à la formation. C’est maintenant l’ANSA qui assure le suivi de l’essaimage. Les quelques retours que nous en avons sont plutôt bons mais nous avons hâte d’en savoir plus sur la façon dont les rallyes sont organisés ailleurs. Quels sont les chiffres ? Et comment ça transforme les pratiques ? Ces éléments devraient prochainement nous parvenir”, indique Florence.

Depuis la création de l’AIS#Emploi, huit innovations ont été sélectionnées et sept d’entre elles ont été accompagnées à l’essaimage. Elles ont bénéficié à 1 082 demandeurs d’emploi de longue durée, accompagnés par 85 structures positionnées sur 46 territoires. 

Sébastien Poulet-Goffard, journaliste

En partenariat avec

7-regions_de_france_logo.jpg
Sur la même thématique
Action en région
Recherche et développement
Illustration_guide_sengager-dans-une-demarche-dinnovation
Appel à projets et concours
Jusqu'au 6 janvier 2020
Programme Les réseaux en tête
Quoi de neuf ?
Innovation sociale
Le Carrefour des Innovations Sociales
Décryptage
Changement d'échelle
changer d'échelle
Événement
Vendredi 15 novembre 2019
Action Tank & Pauvreté
Appel à projets et concours
Jusqu'au 11 novembre 2019
Appel à projets de l'Accélérateur des mémoires
Événement
6-7-8 novembre 2019
forumniort.jpg
Interview
ESS et culture
Myriam Faivre, directrice de la CAE Clara
Quoi de neuf ?
Innovation sociale
Les 10 ans du dispositif Fabrique à initiatives : Vivez l’expérience !
Appel à projets et concours
Jusqu'au 9 novembre 2019
appel à projet Croix-Rouge
Événement
Jeudi 17 octobre 2019
Les 10 ans du dispositif Fabrique à initiatives : Vivez l’expérience !