Vous êtes ici

Décryptage
ESS et ruralités

Le maintien des commerces de proximité en milieu rural

Le 27 avril dernier, dans le cadre du cycle de webinaires ESS & ruralités initié par l'Avise et le RTES, se tenait un webinaire mettant en lumière, entre autres, trois initiatives de l'économie sociale et solidaire (ESS) qui participent au maintien et au développement des commerces de proximité dans les territoires ruraux.

Les enjeux autour de la disparation des commerces de proximité

La disparition et l'éloignement des commerces de proximité dans les zones rurales est un constat partagé depuis les dernières décennies du siècle dernier – ainsi qu’une réalité statistique allant de pair avec le déclin démographique des campagnes. On retrouve donc cette problématique au cœur des programmes de revitalisation dont celui de l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires qui s'adresse aux Petites villes de demain. Selon l'INSEE, 59% des communes rurales ne disposent plus d’aucun commerce de proximité et 50% des habitants de ces communes doivent parcourir environ 2,2 kilomètres pour trouver une boulangerie. 

La question du maintien des commerces de proximité en milieu rural n’est pas qu’une simple problématique de développement économique : il est aussi et surtout question de lien social et de proximité. L'augmentation de la distance entre les foyers et les commerces est particulièrement problématique pour les personnes à faible mobilité (personnes âgées ou à mobilité réduite, mais aussi les ménages n'ayant pas de véhicules, souvent pour des raisons économiques). En outre, la désertification des centre-bourgs est un réel frein à l’attractivité des territoires

Des solutions d’économie sociale et solidaire qui innovent pour maintenir les commerces et services de proximité

De plus en plus de projets et d'initiatives se créent pour ouvrir ou rouvrir des lieux et proposer des services qui répondent aux besoins du territoire en matière d’approvisionnement en produits de consommation de qualité et qui favorisent le lien social :  coopératives commerciales de producteurs, de consommateurs ou d’artisans ; épiceries ou bar-bistrot associatifs, solidaires ou même itinérant ; et bien d'autres projets qui vont valoriser le terroir et les savoir-faire locaux et peuvent apporter sur le territoire des emplois durables. On retrouve notamment souvent des commerces pluriactivités, illustrant la capacité d'adaptation et l'agilité des structures d’économie sociale et solidaire (par le caractère innovant de leur modèle de gouvernance et leurs modèles économiques). Par ailleurs, la part de l’ESS dans le secteur du commerce, en France, est trois fois plus importante en milieu rural que sur le reste du territoire. 

> Découvrir l’étude TRESSONS sur l’économie sociale et solidaire dans les territoires ruraux

Lors du webinaire, trois structures ont apporté leur retour d’expérience et ont témoigné des solutions qu’elles apportent pour lutter contre la disparation des commerces de proximité : 

  • Mon P’tit Camion. Propulsé par TAg35, incubateur bretillien de l’économie sociale et solidaire, cette association œuvre au développement des services ambulants en milieu rural. Pour les territoires péri-urbains et ruraux, le service ambulant est une réponse concrète et adaptée : il améliore la couverture de services de proximité, simplifie le quotidien des habitants, favorise le lien social et crée de l’emploi au niveau local. Pour cela, Mon P'tit Camion propose des expérimentations soutenue par les collectivités locales. Elles sont composées d’un premier temps de recensement/d’enquête (pour croiser les besoins exprimés par les habitants avec l’offre de service du territoire) suivi d’une restitution publique, et d’un second temps de préfiguration pour tester ces lieux de vie conviviaux et animés - à l’endroit et au moment souhaité par la population. L’objectif de ces deux temps est d’arriver à définir une « ruche de services » qui s’exprimera à l’échelle du bassin de vie. Alexandre Valles, son co-fondateur, a notamment souligné l’importance de rendre les habitants acteurs de la vie locale en les mobilisant sur ces questions grâce à des démarches participatives. Pour en savoir plus sur le projet de Mon P’tit Camion.
     
  • Bouge ton coQ. Ce mouvement citoyen réunit entreprises, collectivités et citoyens pour pouvoir essaimer des solutions d’intérêt général dans les villages et apporter des services concrets aux habitants. Après avoir identifié Mon Epi, Bouge ton coQ a relayé cette solution concrète au niveau national, incité des citoyens à créer leur épicerie et sollicité les entreprises, les donateurs et les pouvoirs publics à financer cette solution issue de l’économie sociale et solidaire. Mon Epi a créé à date 80 épiceries associatives économiquement viables, en contraste au modèle économique classique de l’épicerie de village qui est aujourd’hui fragilisé (notamment du fait de la concurrence de la grande distribution). La solution : les membres et bénévoles de l’épicerie donnent 2 heures par mois pour faire tourner l’épicerie, grâce à un logiciel très simple d’utilisation qui assure toute la gestion. Le besoin financier est de 2000€ par épicerie à sa création (essentiellement pour l’installation du local). De plus, 75% des produits sont des circuits courts. Corentin Emery, responsable du mouvement, explique : « cette grande opération vise à ouvrir 2000 épiceries associatives dans toutes les communes de moins de 3500 habitants qui en font la demande. Etant gérée par les citoyens, l’épicerie est très souvent l’épicentre du renouveau – à partir de là, grâce au rayonnement de la dynamique citoyenne, va se mettre en place d’autres initiatives citoyennes »En savoir plus sur l’opération menée par Bouge ton CoQ.
     
  • CoopCircuits. Cette société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) membre du réseau Open Food Network a pour mission d’accompagner le changement d’échelle des circuits courts en France. Pour ce faire, CoopCircuits met à disposition des organisateurs de circuits courts une plateforme de vente en ligne, sous licence libre, et propose également des formations et de l’accompagnement personnalisé pour les gestionnaires ou porteurs de projets de circuits courts. Pour l’illustrer, Bérengère Batiot, responsable développement et communication, a choisi de détailler quelques parcours d’utilisateurs, dont celui de Guillaume, agriculteur en Normandie près de Bayeux, qui a repris la ferme de ses parents et porte le projet Le jardin de deux mains. Guillaume distribue sa production à la fois sur CoopCircuits (40% de sa production) et en vente directe à la ferme - il vend le reste de ses produits à des supérettes locales ou à des AMAP (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne). L’ensemble de sa clientèle se trouve à moins de 9 kilomètres de sa ferme. Il propose également des ateliers pour enfants et est en train de monter un tiers-lieu culturel. En savoir plus sur la plateforme coopérative.

Les leviers d’action des collectivités pour soutenir ces démarches : témoignage du département d’Ille-et-Vilaine

Cyril Naessens, Chargé de mission économie sociale et solidaire au Département d’Ille-et-Vilaine, a souligné, après avoir détaillé les spécificités du territoire, l’importance du développement équilibré des territoires (en permettant l’installation de nouvelles populations, et donc en garantissant un panier de services de proximité indispensable). Au-delà de la question de la solidarité territoriale, la question de la solidarité humaine (de la cohésion sociale dans les territoires) et la question de la participation des habitants dans la vie locale est le fil conducteur de la politique ESS du Département – construite grâce au comité consultatif réunissant les acteurs de terrains. La mission ESS au sein de cette collectivité a été conçue comme une ressource transverse en direction des autres services. Un travail de sensibilisation des élus locaux a été réalisé en amont en collaboration avec l’association BRUDED - notamment en réfléchissant à la problématique de l’attractivité des territoires, aux commerces multi-activités et l’implication des habitants et des acteurs du territoire. Le Département soutient également tout l’écosystème d’accompagnement de l’ESS sur le territoire (comme Tag35) et les pôles ESS de proximité. 
 
> En savoir plus sur la politique ESS du Département d’Ille-et-Vilaine

En savoir plus

> Retrouvez tous les webinaires ESS & ruralités (économie circulaire, alimentation durable, mobilité durable, entrepreneuriat de territoire, accès au foncier, etc.) et les dates à venir
> Visionnez la vidéo du département d’Ille-et-Vilaine Comment participer au maintien des commerces en milieu rural grâce à l’économie sociale et solidaire ? 
> Visionnez le webinaire en replay

Sur la même thématique
Événement
Vendredi 9 juillet 2021
Journée EE.SS.png
Quoi de neuf ?
CRTE
1000_territoires_dinnovation_sociale.png
Décryptage
Transition des territoires
crte_decryptage.png
Webinaire
Mercredi 23 juin 2021
modele_evenement_653x503_a_dupliquer.png
Décryptage
Fabrique à initiatives
culture_x_fai.png
Webinaire
Les 9 et 10 juin 2021
avise_goentrepreneurs-300x250.jpg
Webinaire
Juin 2021
Webinaire
Quoi de neuf ?
Accélérer l’innovation sociale
42_propositions.png