Vous êtes ici

Décryptage
Évaluation de l'impact social

Retour sur l'impact social des monnaies locales

Laboratoire d'expérimentations monétaires, le Mouvement Sol a engagé une évaluation de l'impact social des monnaies locales complémentaires (MLC). Au terme d'une année et demie d'enquête, les résultats ont été dévoilés au cours d'un webinaire rassemblant l'Université Lyon 2, Le Labo de l'économie sociale et solidaire (ESS) et le RTES. Retour sur les résultats et les points marquants de l'événement.

Qu’est-ce qu’une monnaie locale complémentaire (MLC) ?

Apparu en 2010 en France, il existe aujourd'hui 82 monnaies locales complémentaires (MLC) ancrées sur le territoire, plus de 40 000 utilisateurs et 10 000 structures et associations. La monnaie locale contribue au développement d’une consommation en conscience en incitant les individus à acheter local et responsable.

Circulant sur un territoire local donné, cette monnaie sous forme de coupon ou numérique favorise la relocalisation de l’économie. Les adhérents échangent des euros contre une monnaie locale dans des établissements financiers partenaires. Elle est utilisée chez des professionnels adhérents, qui eux-mêmes les dépensent dans ce même réseau.

Les monnaies locales complémentaires produisent ainsi un double cercle vertueux. D’un côté, elle favorise le développement d’une consommation locale et responsable en modifiant les pratiques d’achats. De l’autre, elle encourage le circuit d’investissement responsable par l’épargne solidaire.

Une démarche d’évaluation en trois phases

Il y a un an et demi, le Mouvement Sol engageait une mesure de l'impact social pour évaluer l’utilité sociale des monnaies locales complémentaires. Suite à la publication du rapport, Charles Lesage, délégué Général du Mouvement Sol, a dévoilé la méthodologie et les résultats de cette évaluation.

Cette démarche d'évaluation a été menée en trois temps :

  1. La phase exploratoire qui consistait à interroger les différentes parties prenantes (utilisateurs, collectivités territoriales, réseaux structurants, professionnels) sur l’impact social des monnaies locales. La récolte et l’analyse des données ont permis de dégager 5 registres d’impact d’une monnaie locale complémentaire ;
  2. La phase de diffusion qui reposait sur la construction de trois questionnaires destinés à une partie prenante spécifique : les utilisateurs particuliers, les professionnels et les associations émettrices de monnaies locales. Dans l’ensemble, 2 200 réponses ont été récoltées ;
  3. La phase d’analyse qui a permis la capitalisation des données récoltées pour la construction du rapport.

Les 5 domaines d’impact d’une monnaie locale complémentaire

Le rapport s’articule selon les 5 registres d’impact d’une monnaie locale complémentaire, identifiés par la démarche d’évaluation :

  • Un nouvel espace de citoyenneté : les monnaies locales instaurent des espaces de dialogues et favorisent la participation des différents acteurs à la vie économique. Elles redonnent une capacité d'agir aux citoyens : 69 % des citoyens interrogés affirment ainsi mieux comprendre les liens entre les enjeux économiques, sociaux, écologiques et démocratiques ;
  • La solidarité : les monnaies locales impulsent des actions de solidarité chez les adhérents (entraide au sein du réseau) et sur l’ensemble du territoire (aide à l’intégration des publics en difficulté) ;
  • L’écologie : ces monnaies concourent à renforcer la consommation locale et responsable, notamment en guidant les adhérents professionnels vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement, à travers deux types d’accompagnement : le parcours « défi » (les monnaies locales propose des défis pour améliorer les pratiques) et le parcours « RSE » (les monnaies locales accompagnent les professionnels dans un diagnostic de leurs pratiques) ;
  • Économie : l’architecture monétaire contribue à des dépenses locales et diminue les fuites monétaires. Parallèlement, ces monnaies permettent également d’abonder un circuit d’investissement responsable.  
  • Dynamiques territoriales : les monnaies locales favorisent des synergies entre les différents acteurs du territoire (habitants, acteurs de l’ESS, collectivités territoriales).  

Le caractère transversal des impacts d’une monnaie locale

Le rapport met en lumière le caractère transversal des différents impacts. Les monnaies locales produisent des effets multidimensionnels au service de l’intérêt général.

Les intervenantes Marie Vernier, déléguée générale du Labo de l’ESS, Mahel Coppey, présidente du RTES, et Marie Fare, chercheuse et maîtresse de conférences en sciences économiques à l’Université Lyon 2, soulignent cette transversalité en montrant les liaisons possibles avec les acteurs de l’intérêt général (citoyens, collectivités territoriales et ESS) et les monnaies locales.

Pour les acteurs de l’ESS et les collectivités territoriales, les monnaies locales sont des outils de transformation sociale, territoriale et politique. Elles incarnent les trois défis (climat, solidarité et démocratie) auxquelles les acteurs de l’intérêt général tentent de répondre.

Le rapport de mesure d’impact social prouve ainsi que les monnaies locales apportent une réponse polymorphe aux défis sociaux, économiques, environnementaux et démocratique.

>> Pour savoir plus, consultez le replay de l'événement Quel impact social des monnaies locales ?

>> Découvrez également le rapport d'impact Monnaies locales : Monnaies d'intérêt général, publié par le Mouvement Sol en avril 2021

Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
Impact social
actu petit précis 2
Décryptage
Impact Social
Contrats à impact social
Appel à projets et concours
Jusqu'au 17 décembre 2021
eurogroup
Quoi de neuf ?
Partenariat
FCASD PARTENARIAT
Interview
Coopératives d'activité et d'emploi
interview_coopérer_pour_entreprendre.png