Vous êtes ici

Action en région
Territoires French Impact

Trois Régions récompensées pour leur dynamisme sur l’ESS !

Parmi les 20 territoires labellisés Territoires French Impact le 25 février 2019 par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'ESS et l'innovation sociale, on retrouve trois Régions : la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine et la Bretagne. Quels projets portent-elles ? Quels collectifs se sont mobilisés ? Quels sont les impacts attendus de cette labellisation ?
Le label « Territoire French Impact », remis par le Haut-Commissariat à l’ESS et l’innovation sociale, a vocation à valoriser et renforcer les synergies entre les acteurs, pour favoriser l’émergence, le développement et l’essaimage des innovations sociales. Il vient récompenser les candidatures portées par des collectifs territoriaux, qui mobilisent largement les acteurs locaux pour co-construire un projet concerté et cohérent avec les enjeux du territoire. Parmi les 20 territoires labellisés le 25 février 2019, on retrouve la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine et la Bretagne, pour lesquels les Conseils Régionaux ont joué un rôle important de soutien aux dynamiques territoriales.

La Normandie, vers une chaîne de l’accompagnement renforcée

Au sein du collectif porteur de la candidature en Normandie, on retrouve la Région. Autour d’elle, la CRESS Normandie, l’Agence de développement régional des entreprises de l’ESS (ADRESS), France Active Normandie et Caux Seine Développement.
 
Pour Lynda Lahalle, Conseillère régionale de Normandie déléguée à l’ESS, « la labellisation de la Région Normandie est le résultat bien mérité d'un travail collectif coordonné par la CRESS Normandie, fortement soutenu par le Conseil régional dans le cadre de sa politique volontariste dans le domaine de l'ESS. En tant que chef de file économique, la Région soutient toutes les démarches visant à rassembler les acteurs et les territoires œuvrant de concert pour le renforcement de l’offre d’accompagnement de projets d’ESS et d’innovation sociale en Normandie. Caux Vallée de Seine et la commune nouvelle Vire-Normandie se sont également inscrites dans cette démarche régionale et ont participé à sa formalisation. »
 
La candidature est axée sur le renforcement de la chaîne de l’accompagnement avec les actions suivantes :
  • faciliter l’innovation sociale en soutenant davantage la phase d’émergence et d’amorçage,
  • consolider la coordination et l’articulation des différentes ingénieries de l’accompagnement à la création et au développement des entreprises d’ESS,
  • soutenir les entreprises dans leurs phases de consolidation et de développement,
  • favoriser le développement des coopérations inter-entreprises,
  • accompagnement les territoires à soutenir l’innovation sociale.

« La Normandie est fière de pouvoir inscrire son action sous cette nouvelle bannière nationale qui vise à fédérer et valoriser la diversité des acteurs de l’innovation sociale et de l’ESS, une marque ouverte pour la communauté d’acteurs de l’innovation sociale et un label pour les structures d’accompagnement et pour les territoires. » ajoute Lynda Lahalle.

La Nouvelle-Aquitaine, un focus sur l’innovation sociale

Impulsé par la Région, avec les acteurs du territoire, le collectif est représenté notamment par la CRESS Nouvelle Aquitaine,  l’ADI Nouvelle-Aquitaine, ATIS et la Chaire Chrisalidh / fondation Bordeaux Université. Dans une telle perspective, la mise en place d’une chaine des valeurs au service des initiatives portant sur l’innovation sociale permet de structurer ce processus.
 
La Conseillère régionale Nouvelle-Aquitaine déléguée à l'innovation sociale et sociétale, Christine Moebs, se déclare heureuse que la candidature soit retenue, "pour deux raisons essentielles : la démarche lancée par le collectif d’acteurs est reconnue et ceci va permettre d’aller encore plus loin et faire de la Nouvelle-Aquitaine une région accélératrice de l’innovation sociale et permettre ainsi la transition écologique. Notre souhait est d’arriver pour ces territoires qui cumulent de grandes difficultés à apporter une dynamique d’accélération de projets et générer ainsi une spirale positive au travers la mobilisation du collectif et territoires."
 
Le collectif a retenu trois défis sociaux et environnementaux prioritaires :
  • Santé et Silver Economie 
Les besoins sont importants au vu du vieillissement de la population néo-aquitaine. La santé représente des enjeux forts pour un changement de pratiques sociales. Ainsi, de nombreux projets ont été déjà été mis en œuvre par des porteurs de projet d’innovation sociale : approches non médicamenteuses du traitement des personnes âgées, nouveau modèle économique de prévention primaire, inclusion artistique dans les pratiques professionnelles médico-sociales. Selon Christine Moebs, « il est important d’aider à la diffusion de ces expérimentations et à en susciter de nouvelles, afin de répondre à des bénéficiaires souvent en situation de vulnérabilité. »
  • Alimentation et consommation
Sur cette thématique, Christine Moebs poursuit : « De nouvelles formes de consommation se développent pour mieux s’alimenter; pour mieux consommer, dans une volonté de justice sociale et environnementale. La vocation agricole et agro-alimentaire d’un certain nombre de territoires en Nouvelle-Aquitaine rend primordiale le développement de projets d’innovation sociale dans ce secteur. De multiples projets existent déjà comme deux supermarchés coopératifs, des projets alimentaires territoriaux, des tiers lieux agricoles et nourriciers, des régies agricoles. Il est nécessaire d’aller encore plus loin dans ces projets d’alimentation territoriaux : accompagner les démarches locales pour un changement d’échelle en matière d’installation en agriculture, d’appui à l’organisation des producteurs ou de mise en marché sur des effets de proximité. »
  • Qualité de vie au travail et Innovation organisationnelle
« Réinventer les formes de travail est devenu indispensable à l’heure d’une transformation numérique, d’une recherche de sens par les salariés, d’une volonté de mieux vivre au travail… En Nouvelle-Aquitaine, ce défi social a été relevé par des entreprises de multiples secteurs d’activité, montrant ainsi l’enjeu et la transversalité de cette thématique : industries, restauration, commerce. Ces projets prennent des formes différentes : entreprises libérées, entreprises apprenantes, entreprises partagées, méthodes agiles… Il est important de diffuser ces innovations organisationnelles dans d’autres secteurs d’activités », termine la Conseillère régionale. 

La Bretagne, un maillage territoriale dense

Rassemblés autour de la CRESS Bretagne, TAg35, Bretagne Active, Les Scop de l’Ouest et Coopérer pour entreprendre Bretagne ont porté une candidature commune pour reconnaître le dynamisme de leur région en matière d’ESS.  En effet, la Région compte 19 pôles de développement de l’ESS, soit un par pays.
 
Les trois défis prioritaires du territoire :
  • Contribuer à la transition énergétique et écologique : structurer des filières « réemploi-économie circulaire » et favoriser la transition vers une agriculture durable et locale.
  • Renforcer les solidarités : développer l’ESS dans l’économie du vieillissement, accompagner la constitution des métiers de demain.
  • Accompagner la transition numérique et digitale

En partenariat avec

7-regions_de_france_logo.jpg
Logo_banque-des-territoires_CDC
Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
Tribune du collectif Nous Sommes Demain
noussommesdemain.png
Action en région
Territoires
Nouveaux lieux, nouveaux liens
Événement
Le 10 septembre 2019
Séminaire RTES "Politique de la ville et ESS"
Événement
Le 11 juillet 2019
L'ESS s'invite à l'Assemblée Nationale
Décryptage
A découvrir !
 Les associations : état des lieux et évolutions
Événement
Le 5 juillet 2019
metropoles_image.png
Événement
10 et 11 juillet 2019
Pact for Impact Summit 2019
Événement
Mardi 2 juillet 2019
Rencontres des solutions "Sport et ESS"
Événement
Jeudi 4 juillet 2019
8ème rencontre nationale des collectivités locales autour de l'ESS
Événement
Le 12 juillet 2019
Rencontre "Culture & ESS : la 3ème voie" au festival d'Avignon