Vous êtes ici

Action en région
Pays de la Loire

Un programme mutualisé pour “Entreprendre dans les territoires”

En Pays de la Loire, le programme régional Entreprendre dans les territoires mutualise les expertises de la Chambre de métiers et de l’artisanat, de la Chambre de commerce et d’industrie, de la Chambre d’agriculture et de la Chambre de l’Économie sociale et solidaire afin d’accompagner le développement de projets d’entreprises, notamment sociales, et de participer à la dynamisation du territoire.
  • Rencontre des conseillers techniques des 4 chambres consulaires - novembre 2018
    Rencontre des conseillers techniques des 4 chambres consulaires - novembre 2018

Un dispositif d’accompagnement pour des projets aux multiples enjeux

« Défendons le brassage social ! » C’est le credo affiché sur le site Internet de Tête Haute, une brasserie houblonnière solidaire, installée à Couffé à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Nantes. « Solidaire, parce que nous sommes la première brasserie artisanale d’insertion de France et que nous proposons un accompagnement social et professionnel à des personnes en rupture avec le monde du travail », témoigne Fabien Marzelière co-fondateur avec son frère Samuel de la société, agréée ESUS.
 
Lancée en 2018, la brasserie qui cultive son propre houblon sur une superficie d’un hectare, a déjà produit 180 000 hectolitres de bière, vendue en fût ou en bouteille. Ce qui constitue un beau démarrage pour ces entrepreneurs, entrés dans la vie active en tant qu’éducateur spécialisé et conducteur de travaux. C’est aussi la concrétisation d’un rêve : la transformation d’une passion pour la fermentation du houblon en activité professionnelle.
 
C'eût aussi pu être un véritable casse-tête pour les jeunes entrepreneurs tant ce projet brasse à la fois enjeux économiques, savoir-faire artisanaux, activités agricoles et dimension sociale… Sauf que Samuel et Fabien Marzelière ont bénéficié du programme « Entreprendre dans les territoires » qui propose un accompagnement sur mesure en Pays de la Loire quels que soient les besoins et l’état d’avancement du projet. Un dispositif de plus dans la jungle de l’accompagnement ? Pas vraiment.

Mutualiser les compétences des chambres consulaires et des CRESS

« Ce qui nous distingue, c’est qu’Entreprendre dans les Territoires mutualise les compétences et les expertises de la Chambres de Métiers et de l’Artisanat, celles de la Chambre de Commerce et d’Industrie et celle de la Chambre d’Agriculture ajoutées à celles de la Chambre de l’Economie Sociale et Solidaire », explique Noëlla Thibeaud, chargée de projet du programme. L’assurance pour les porteurs de projets hybrides comme celui des frères Marzelière d’être accompagnés sur tous les aspects de leur démarche.
 
« A plusieurs reprises, nous avons rencontré tous nos interlocuteurs réunis autour d’une même table pour évoquer les sujets clés liés au développement du projet, témoigne Fabien. C’est essentiel au démarrage. On n’est pas professionnel sur tout et le fait d’être accompagné sur l’ensemble des gros dossiers, de les faire avancer de façon coordonnée, ça permet de gagner en rapidité et en assurance », précise-t-il.
 
Chloé Durey est responsable développement économique et territoires de la CRESS. Elle a été désignée chef de file de l’accompagnement pour la brasserie Tête-Haute lorsque le projet a intégré le programme. « Les entrepreneurs étaient plutôt en demande sur le volet agricole de leur démarche, mais au regard de la dimension sociale et solidaire qui infusait sur l’ensemble du projet, les conseillers techniques ont préféré intervenir en soutien sur les points qui relèvent de leur expertise. La coordination de l’accompagnement a logiquement été confiée à la CRESS », indique-t-elle.
 
Une décision fidèle au fonctionnement du programme. Tous les mois, un comité de sélection rassemblant les conseillers techniques de chaque Chambre se réunit. Au programme, choix des projets retenus, attribution d’un nombre de jours d'accompagnement (entre 15 et 35 jours sur 6 à 12 mois) et désignation d’un chef de file parmi les quatre chambres représentées, a qui incombe la responsabilité d’assurer la coordination des différents acteurs de l’accompagnement et de veiller à ce que les différentes étapes prévues dans l’accompagnement soient bien respectées.

Animer la coopération pour mieux orchestrer les accompagnements

Ce travail de partenariat impliquant quatre Chambres n’est pas si courant. « En Pays de la Loire, nous avons pris l’habitude de travailler entre organismes consulaires indique Joël Fourny, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Pays de la Loire. Nous avions conjointement publié en 2016 un livre blanc de l’économie de proximité et avons constitué un consortium pour répondre à l’appel à projets de la Région et de l’AFE avec à la clé 1,6 millions d’euros pour soutenir les initiatives en faveur de l’entrepreneuriat dans les territoires fragiles. Une problématique sur laquelle l’ESS est un secteur incontournable. Il nous a ainsi semblé naturel d’associer la CRESS ».
 
Et si les présidents se sont facilement accordés sur l’opportunité de travailler ensemble, qu’en est-il des équipes ? « Ça n’a pas toujours été très simple, reconnaît Noëlla Thibeaud. Les cultures et les habitudes de travail sont différentes, aucune Chambre n’ayant le même fonctionnement. Alors en amont du démarrage, nous avons organisé des réunions avec les équipes au niveau départemental, puis une grande rencontre d’une journée au niveau régional en octobre 2018. Aujourd’hui, je pense que tout le monde a bien compris l’intérêt de la formule pour les entrepreneurs », poursuit la chargée de mission.
 
« Fabien et Samuel ont pu intégrer un réseau de cultivateurs de houblon structuré par la Chambre d’agriculture, explique Chloé Durey de la CRESS. Or, au regard de leur activité, ils sont plutôt ressortissants de la Chambre de métiers et d’artisanat. Le fait que tous les projets, quels que soient leur champ d’activité, puissent bénéficier des ressources et des réseaux de tous les organismes consulaires constitue un atout important pour les entrepreneurs de la région”, explique-t-elle.
 
Depuis le lancement du programme en novembre 2018, les conseillers techniques des quatre Chambres régionales ont accompagné 24 projets dans des secteurs aussi divers que la restauration, l’agriculture, l’action sociale, l’artisanat ou le commerce de proximité...
 
Objectif contractuel auprès des financeurs, à savoir la Région et Bpifrance:  75 projets soutenus d’ici fin 2020 en Pays de la Loire. Entrepreneurs Ligériens, il est encore temps de candidater !
 
Sébastien Poulet-Goffard

En partenariat avec

7-regions_de_france_logo.jpg
Logo_banque-des-territoires_CDC
Sur la même thématique
Événement
Le 21 novembre 2019
Inclusive Tour - étape à Strasbourg
Événement
Les 29 et 30 novembre 2019
jea2019.jpg
Événement
Novembre 2019
moisess.jpg
Appel à projets et concours
Jusqu'au 11 novembre 2019
Appel à projets de l'Accélérateur des mémoires
Appel à projets et concours
Jusqu'au 17 novembre !
Act'ice - accompagnement de projets justice
Événement
6-7-8 novembre 2019
forumniort.jpg
Quoi de neuf ?
Innovation sociale
Les 10 ans du dispositif Fabrique à initiatives : Vivez l’expérience !
Événement
Jeudi 14 novembre 2019
Voix d'avenir
Appel à projets et concours
Jusqu'au 4 décembre 2019
Concours FFE 2020
Appel à projets et concours
Jusqu'au 31 octobre 2019
AAP INJEP