Définir la promesse et l’objet de mon évaluation

Publié le 02 mai 2023 - Mise à jour le 30 juin 2023
À un moment de la vie de votre entreprise, il peut s’avérer utile d’évaluer l’impact de votre activité sur votre écosystème ou votre territoire. Quels sont les impacts souhaités de mes activités ? qui concernent-ils ? Il est impossible de tout évaluer de manière exhaustive. Avant de démarrer votre évaluation, il vous faudra cadrer votre périmètre d’évaluation et identifier votre « question évaluative ». Une première phase de cadrage et de priorisation primordiale pour mener à bien votre démarche. On vous explique.

Pourquoi évaluer l’impact de mon activité ?

D’une structure à l’autre et selon le contexte, l’évaluation de l’impact social et environnemental poursuit des objectifs différents.  

L’évaluation de l'impact social et environnemental peut servir à démontrer l’efficacité de ses activités ou illustrer la vision et le plaidoyer à des partenaires (financeurs, bénéficiaires, collectivités, grand public…). Cette valorisation des résultats à l'externe s'inscrit dans une stratégie de distinction qui permet de développer ou consolider des financements et des partenariats, de réactualiser un plaidoyer ou d'élaborer une stratégie de communication. 

 

> Finalité externe (« prove ») 

L’évaluation de l’impact social et environnemental peut être menée dans le but de produire une analyse visant à améliorer l’action. Conçue comme un outil de pilotage, l'évaluation est au service de la stratégie de la structure et peut être une source importante d'innovation sociale. Elle permet d'affecter des ressources au développement, à la consolidation ou à l'essaimage des activités à fort impact. Elle favorise également la mobilisation collective des salariés et bénévoles.

 

> Finalité interne (« improve ») 

Avant de lancer votre évaluation, il est important de définir précisément ce que vous souhaitez évaluer et pourquoi. Cela influera sur la méthode d’évaluation que vous choisirez. Il est également important de vous interroger sur les destinataires de l’évaluation (à qui s’adresse-t-elle ?) et ce qu’ils en attendent. Cela vous permettra de mettre en œuvre une démarche qui répondra de façon pertinente à vos enjeux.  

 

Les 4 types d’enjeux stratégiques pour lesquels évaluer son impact social et environnemental sont l'amélioration, la motivation, la redevabilité et le plaidoyer.  

Cartographie des enjeux stratégiques de l’évaluation - ©Avise 2022
Cartographie des enjeux stratégiques de l’évaluation - ©Avise 2022
Évaluer l’action de VoisinMalin est une attitude de questionnement continu, qui nous sert de boussole pour orienter nos actions. C’était important de mesurer notre impact à partir du terrain pour s’assurer de notre utilité et pour ne pas être un dispositif de plus, ou un dispositif qui ne marcherait pas.
Anne Charpy
Fondatrice de Voisinmalin

Quels sont les impacts attendus de mon projet et qui concernent-ils ? 

L’évaluation interroge le projet de la structure à travers l’analyse de ses effets et du changement qu’il génère sur ses parties prenantes.

 

Définir sa mission sociale et ses activités 

Avant de vous lancer dans la mesure de votre impact, il est nécessaire de partager à nouveau les fondamentaux de votre activité : sa mission sociale, ses objectifs stratégiques et les ressources humaines et financières engagées dans la structure au service de  son objet social. 

Evaluer son impact social, Avise

Le guide Evaluer son impact social de l’Avise vise à orienter et outiller tous ceux qui souhaitent lancer une démarche « premiers pas » d'évaluation de leur impact social en mobilisant des outils et des méthodes adaptés à leur contexte, leur organisation, leurs enjeux et leurs moyens. Vous y trouverez aussi des exemples concrets pour vous inspirer et vous aider à passer à l’action.

Cartographier ses parties prenantes

Définir les parties prenantes contributrices et visées par les activités est absolument nécessaire dans une démarche d’évaluation. Cela vous permet d’identifier leurs interactions et enjeux dans le projet, de disposer d’une première compréhension des mécanismes de changements et d’identifier celles à associer dans la démarche d’évaluation. 

 

Une fois vos parties prenantes identifiées, il est utile de préciser dans quelle mesure chacune d’entre elle contribue à vos activités ou en est bénéficiaire. 


Par la suite, vous vous concentrerez sur les parties prenantes les plus impliquées dans votre projet, qu’elles soient contributrices ou bénéficiaires.  

 

Cartographier les impacts attendus de son projet   

La cartographie des impacts attendus est une première approche théorique. Elle vous aide à mieux comprendre la manière dont votre activité peut générer un changement. Elle permet aussi d’identifier les actions les plus utiles, et donc les plus pertinentes à mesurer. Cette cartographie est une représentation schématique. Elle doit être simple et lisible et intégrer les effets de vos activités sur vos parties prenantes sur une échelle temporelle. 

 

Cet exercice itératif nécessite d’impliquer plusieurs de vos parties prenantes. 

 

Pour aller plus loin, vous pouvez identifier les liens de cause à effet entre les effets cartographiés : c’est l’approche de la théorie du changement. Pour en savoir plus, retrouvez la fiche synthèse réalisée par Territoires innovants en économie sociale et solidaire (TIESS).  

Cartographie des effets de la Ferme du Parc des Meuniers - ©Avise 2022
Cartographie des effets de la Ferme du Parc des Meuniers - ©Avise 2022

Quelle est la question évaluative ? Telle est la question !

La question évaluative permet de formuler l’objet de votre évaluation et l’interrogation à laquelle celle-ci va répondre

 

La question évaluative se définit à partir de 3 éléments : l’enjeu stratégique de votre évaluation, les effets identifiés dans la cartographie des impacts prioritaires à mesurer et la finalité de votre évaluation.  

 

Une démarche d’évaluation se limite à quelques questions évaluatives, qui seront les fils rouges de la prochaine étape de la démarche, la phase de mesure de l’impact social et environnemental.  

 

En conclusion, cette première phase de l’évaluation de l’impact social est primordiale : elle stabilise les motivations et les enjeux de l’évaluation et ses destinataires ; repose le contexte de la structure et ses activités ; et requalifie ses parties prenantes. Elle permet aussi d’établir les effets attendus du projet (à travers l’outil de cartographie des impacts).  

 

À ce stade, il est tout à fait possible de de s’arrêter à cette étape de la démarche et de consolider ses apprentissages pour préciser vos pratiques, mobiliser vos parties prenantes, construire vos éléments de plaidoyer, etc. La phase de mesure de l’impact, guidée par les questions évaluatives formulées, pourra intervenir dans un second temps, selon les ressources disponibles et les contraintes du projet.  

Thématiques

Évaluation de l'impact social
Économie sociale et solidaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Et tenez-vous informé.e.s des actualités de l’Avise et/ou de ses programmes

Sélectionnez la newsletter de votre choix