Vous êtes ici

Changer d'échelle : 7 ingrédients pour bénéficier au mieux de ses accompagnements

Mis à jour le 5 Mai 2020
Depuis 5 ans, les programmes d’accompagnement au changement d’échelle se multiplient pour appuyer les entrepreneurs sociaux qui souhaitent toucher plus et mieux leurs bénéficiaires. Ces programmes sont vecteurs d’expertise, de réseau, de visibilité et de financement mais ils nécessitent aussi de se rendre disponible, d’être à l’écoute et capable de se remettre en question.
Changer d'échelle - du bon usage des accompagnements
Changer d'échelle - du bon usage des accompagnements

1. Disposer d’une cuisine prête : trouver le bon moment pour être accompagné

Mon activité est-elle viable ? Son impact est-il vérifié ? Ai-je validé mon envie de développement avec mes parties prenantes ? Il s’agit de trouver le bon moment pour me faire accompagner au changement d’échelle. Si plusieurs programmes m’intéressent, j’évalue quel ordre me sera bénéfique. Beaucoup de programmes sont annuels et gardent les mêmes périodes de candidature d’une année sur l’autre.

2. Fixer le temps de préparation : évaluer le temps disponible pour se faire accompagner

On connait les heures passées à éplucher des formulaires, présenter son projet une fois de plus pour décrocher du soutien. Tout comme candidater, être accompagné demande de la disponibilité. Faire connaissance avec son nouveau partenaire de cuisine, participer aux temps de formation, cuisiner entre 2 séances de travail, … Discuter avec les accompagnateurs est précieux pour éviter tout malentendu, certains programmes exigeant jusqu’à 2 jours de travail par semaine. Il est essentiel d’évaluer son temps disponible pour se faire accompagner avant de candidater aux programmes d’accompagnement.

3. Valider le menu : s’accorder sur la nature de l’accompagnement nécessaire

Ai-je besoin d’accompagnement stratégique au changement d’échelle ? d’appui à la levée de fonds ? d’expertise technique ? de mise en relation ? Avant de s’embarquer dans l’amélioration du menu, il est nécessaire de s’assurer de l’accord de tous. La direction, qui aura à valider la stratégie de changement d’échelle tout comme l’équipe opérationnelle qui assurera sa mise en œuvre doivent partager les enjeux de l’accompagnement. 

4. Choisir les bons ingrédients : Définir le dirigeant qui va être accompagné

Réfléchir aux enjeux clés de mon secteur d’activité dans 5 ans, être en capacité de prendre des décisions stratégiques : déterminer quel dirigeant sera le contact de l’accompagnateur est obligatoire. Il ne sera pas seul en cuisine mais il se libérera du temps et mobilisera les bons ingrédients pour que l’accompagnement prenne et soit utile dans la durée.

5. Coordonner les cuistots : coordonner les accompagnements

Grande réussite, je suis accompagné par plusieurs dispositifs d’accompagnement. Evitons les embouteillages et redondances en cuisine, je coordonne mes accompagnateurs pour construire le parcours le plus complet possible. Finis l’énergie et le temps perdus, faisons le pari de la qualité et du bon timing de cuisine. Et en plus, faire le bon choix, c’est permettre à un autre entrepreneur de se mettre à table.  

6. Mettre le couvert : limiter l’accompagnement pour voler de ses propres ailes

Formaliser sa stratégie, se faire de nouveaux contacts, avoir un appui juridique au changement d’échelle ; l’accompagnement nourrit l’entrepreneur social. Attention toutefois à bien doser les accompagnements. Un porteur de projet qui a testé seul des recettes bénéficiera d’autant plus du regard de l’accompagnateur. Le sur-accompagnement peut nuire à l’autonomie des projets et il retarde leur mise en œuvre. Dégustons tant que c’est chaud ! 

7. En finir avec le gaspillage : partager les fruits de son accompagnement avec l’écosystème

On connait la force des échanges entre dirigeants. Durant et suite à l’accompagnement, chacun peut partager ses enseignements avec l’écosystème, dans la mesure de ses capacités. Contribuons à améliorer les menus du plus grand nombre en répondant aux sollicitations de dirigeants moins matures, en témoignant des changements induits par l’accompagnement ou encore en partageant de l’outillage.

>> Pour en savoir plus, consultez la rubrique dédiée au changement d'échelle sur avise.org

Article réalisé par l’Avise, en partenariat avec Antropia ESSEC, l’Accélérateur des entreprises inclusives du Conseil régional Ile-de-France, la Fondation la France s’engage et Ronalpia, sous licence Créative Commons : CC-BY-SA

Sur la même thématique

Portraits

Lutte contre l’exclusion via l'économie circulaire
Favoriser l'engagement des acteurs de la tech au service de l'intérêt général
Proposer un service de réparation, d’entretien et de location de véhicule à coût solidaire
Accompagner la sortie de prison et la réinsertion des détenus
Accompagner le développement de sites de production d’énergies renouvelables citoyennes.
Développer des pépinières de quartier avec les habitants pour favoriser l'accès à une alimentation saine et variée pour tous
Contribuer au sport pour tous et à la réduction de la production de déchets dans le milieu du sport
Accompagner des personnes en situation de handicap ou de réinsertion sociale dans les activités de loisirs en milieu ordinaire.

Actualités

Interview
Rapport d'activité 2021 - édition spéciale 20 ans
HuguesSibille.png
Projet inspirant
Rapport d'activité 2021 - édition spéciale 20 ans
RA2021Territoires.png
Décryptage
L'Avise a 20 ans
jsa.png
Webinaire
Le 29 juin 2022
copie_de_modele_actu_partenaire_653x342_a_dupliquer_16.png
Événement
Jeudi 7 juillet, Nantes
TTE Pays de la Loire
Interview
Rapport d'activité 2021 - édition spéciale 20 ans
RA2021_JGHenckel
Appel à projets et concours
Jusqu'au 21 juin 2022
copie_de_modele_actu_partenaire_653x342_a_dupliquer_19.png
Quoi de neuf ?
Retour sur
journee_alumni_pins_2022.png