Vous êtes ici

Évaluation sur-mesure ou évaluation standardisée ?

Mis à jour le 2 Juin 2020
Les débats actuels sur l’évaluation de l'impact social s’articulent autour de deux approches de l’évaluation de l'impact social : la standardisation de la mesure, d’un côté, la personnalisation de la démarche évaluative de l’autre.

Mesures standardisées et évaluations sur-mesure : de quoi parle-t-on ? 

1. Standardisation de la mesure d'impact 

La standardisation désigne la mise en place et l’utilisation par les financeurs et les structures d'utilité sociale d’une méthodologie préexistante et d’indicateurs de référence, une norme de place devant permettre d’agréger des données concernant l'impact des projets afin d'établir des analyses comparatives. Ces outils standardisés sont particulièrement intéressants pour la valorisation de l’impact et favorisent le dialogue entre parties prenantes mais ils sont finalement difficilement utilisables comme outil de comparaison car l'impact social de chaque projet dépende de son environnement propre.

Quelques exemples d'outils standardisés :

2. Personnsalisation de la démarche d'évaluation 

L'évaluation sur-mesure, ou ad hoc, désigne quant à elle les approches d’évaluation privilégiant l'analyse contextuelle et la prise en compte de la spécificité des projets, avec notamment l’association des parties prenantes tout au long de la démarche. Menée sur un temps long, une démarche personnalisée positionne l’évaluation comme outil au service de la compréhension des effets et impacts d’un projet et plus largement au service de la capacité d’innovation des structures de l’économie sociale et solidaire.

Le projet VISES, projet d’évaluation de l’impact social transfrontalier franco-belge ,soutenu par le programme européen Interreg et associant 69 entreprises expérimentatrices, promeut par exemple une approche personnalisée, à l'échelle territoriale et au sein d'une dynamique collective.

Evaluation personnalisée et mesure standardisée, schéma inspiré du TIESS, 2019
Evaluation personnalisée et mesure standardisée, schéma inspiré du TIESS, 2019

Pour une mixité des approches au service des projets et de leurs parties prenantes

On comprend ainsi la différence entre les deux approches et de leurs finalités : d'un côté la mise à disposition d'indicateurs standards permet à l'ensemble des acteurs (structures, financeurs, pouvoirs publics) de disposer de références de mesure communes, de l'autre, une approche personnalisée est indispensable si l'on veut rendre compte de la complexité d'un projet ou d'un dispositif et en valoriser la spécificité, de surcroit dans le champ social.

Du fait de leurs finalités complémentaires, il est souvent nécessaire de trouver un équilibre entre ces deux approches, ce qui s'avère complexe. Les deux exercices sont parfois menés en parallèle : d’un côté, fournir et utiliser des indicateurs selon une base pré-existante d'indicateurs dans le cadre notamment du dialogue avec ses financeurs, de l’autre engager une démarche d'évaluation associant par exemple un collectif d'associations, de bénéficiaires, d'autres parties prenantes au service de la compréhension et de l’amélioration de l’impact social sur un territoire.

D'une manière générale, il n'est pas souhaitable de recommander une approche plus qu'une autre, le dialogue et la co-construction entre les financeurs et les structures d'utilité sociales concernant les termes de la démarche d'évaluation est aujourd'hui indispensable pour répondre à ces enjeux.

Des ressources pour aller plus loin

L’Impact Management Project, un outil standardisé et consensuel de la mesure d’impact ?, Avise, 2019 

Évaluer l'impact social de l'ESS à l'échelle territoriale : la démarche VISES, Avise, 2019

Les Objectifs de Développement Durable, un référentiel d’action et d’évaluation pour les PTCE ?, Avise, 2019 

Guide du retour social sur investissement (SROI), Essec, 2011

L’analyse coûts-bénéfices – des initiatives à impact sociétal, Fondation Rexel et (IM)PROVE, 2018 

Évaluer l'utilité sociale, Institut Catholique de Paris et UCPA, 2018

 

 

    Sur la même thématique

    Portraits

    Valoriser le tourisme durable et solidaire, tout en soutenant les activités hôtelières et associations locales.
    Former des personnes en situation d’exclusion aux métiers du e-commerce
    Inclusion professionnelle des salariés peu qualifiés
    Un service de réparation et d'entretien de véhicules pour un public en difficulté
    Offrir aux exilés une formation intensive et diplômante en français
    Apporter une réponse à la précarité étudiante et créer du lien social
    Accompagner les publics les plus fragiles vers la mobilité autonome
    Loger et réinsérer des personnes en situation de misère sociale

    Actualités

    Événement
    Les 27 et 28 août 2020
    Avise partenaire des UEED 2020
    Quoi de neuf ?
    Vient de paraître !
    admical_impact_covid.png
    Événement
    Jeudi 9 juillet 2020
    barometre _EIS_Convergences_2020.png
    Quoi de neuf ?
    Vient de paraître !
    L'ESS au service de la transition écologique - ESS France
    Événement
    Mardi 29 septembre 2020
    forumruralitesune.png
    Décryptage
    COVID-19 - cellule de liaison ESS
    covid0506.png
    Quoi de neuf ?
    Vient de paraître !
    Catalogue des publications 2020 - Avise
    Quoi de neuf ?
    Assemblée générale d’ESS France
    ess-france_logo.png
    Appel à projets et concours
    Jusqu'au 5 juillet 2020
    Grand prix de la finance solidaire 2020