Vous êtes ici

Thot

Dernière mise à jour : le 4 Février 2019
L'école Thot propose une formation diplômante de français langue étrangère aux réfugiés et demandeurs d’asile, avec pour objectif de transmettre par le langage la possibilité pour les individus de s'épanouir en France.

Une école de français pour les exilés

« Il était clair que les cours de français que nous donnions en tant que bénévoles ne suffisaient pas », expliquent Judith et Héloïse, cofondatrices de Thot. A force d’entendre le même refrain sur les campements de migrants - « J’ai besoin de cours de français ! » -, les deux jeunes femmes s’accordent autour de la même idée : offrir des cours adaptés et proposés par des professeurs rémunérés. Le projet devient très vite concret et professionnel avec l’arrivée d’une directrice pédagogique au sein de l’équipe des cofondatrices.

Si beaucoup d’autres associations proposent des cours gratuits partout en France, Thot se distingue par le caractère diplômant de sa formation et la qualité de l’enseignement. Dès sa création en 2015 et sa première promotion en 2016, les professeurs sont qualifiés, diplômés et rémunérés.

Autre originalité : Thot, au-delà des formations proposées, accompagne ses étudiants par une permanence psychologique et sociale, l’animation d’ateliers artistiques et l’organisation de temps dédiés à l’insertion professionnelle. « Dès le départ, nous voulions proposer différentes manières d’apprendre le français », se souvient Héloïse. Certains élèves ont ainsi suivi des cours de chant, mêlant apprentissage de la langue française et plaisir artistique.

Entre juin 2016 et fin 2018, l’école a accueilli près de 350 étudiants, dont certains étaient totalement analphabètes. 85 % des étudiants, qui ont présenté l’un des examens, ont obtenu un diplôme de français langue étrangère reconnu par l’Etat.

Passe ton exam’ d’abord !

Le premier objectif de l’école est d’aider les étudiants à acquérir les moyens de s’exprimer en français, à l’oral et à l’écrit, dans leur vie quotidienne, pour faire leurs courses, travailler, effectuer des formalités administratives… Selon le niveau initial de l’élève, les formations peuvent mener à l’obtention de différents diplômes : le DILF évaluant les premiers apprentissages, le DELF A1, le DELF A2 ou B1, condition pour obtenir la nationalité française.

Les formations sont spécifiquement conçues pour un public adulte peu ou pas scolarisé dans leur pays d’origine. Le temps de l’apprentissage est court et intensif : une session de cours dure 16 semaines, incluant 160 heures de français, 16 heures d’ateliers emploi, deux heures d’entretien individuel, une prise en charge psychothérapeutique optionnelle, une semaine d’ateliers artistiques et une permanence sociale et juridique.

Bénéficiant d’une belle notoriété, l’école Thot est très loin de répondre à toutes les candidatures. « Alors que nous proposions 70 places lors de la dernière session, nous avons reçu 700 candidatures en 48 h ! », explique Héloïse. Si les étudiants sont souvent orientés par des organismes comme les centres d’hébergement, ils doivent s’inscrire eux-mêmes. « Nous voulons qu’ils soient acteurs ! ». Le formulaire d’inscription est traduit en arabe, farsi, anglais…

Malgré la motivation initiale des étudiants, le taux d’abandon reste élevé. Les raisons diffèrent : difficultés liées au statut, réalités psychologiques compliquées, rendez-vous administratifs chronophages… Héloïse tempère : « Comme nous les accompagnons sur les aspects psychologiques ou sociaux, nous arrivons à garder beaucoup d’étudiants. Quand ils ont des difficultés, ils ressentent encore plus l’envie de rester au sein de l’école ».

Une forte reconnaissance des acteurs publics

Parmi les premiers partenaires financiers de l’association : les médias RFI Savoir et TV5 Monde. Une campagne Ulule réussie (66 000 euros de don) a permis de compléter les besoins au démarrage, ainsi qu’un soutien du Ministère de l’intérieur.

Reconnue par les institutions, l’association est ainsi devenue l’une des interlocutrices du Ministère de l’intérieur sur les enjeux d’apprentissage de la langue française par les publics migrants. Elle propose également des formations à des écoles de la seconde chance. « Cela nous conforte dans l’idée que nous avons construit quelque chose de pertinent et qui fonctionne », explique Héloïse.

En janvier 2017, l’association bénéficie d’une autre forme de reconnaissance : elle devient lauréate de la France s’engage, après seulement un an d’existence. Ce soutien permet alors aux fondatrices, bénévoles depuis un an, de se rémunérer, de réfléchir à la structuration du projet et de se projeter à plus long terme. Aujourd’hui, Thot cherche à renforcer son autonomie financière. Fin 2018, l’association s’est dotée d’une nouvelle personne dans l’équipe, dédiée au développement.   

Et justement le développement sur d’autres territoires ? L’association souhaite sécuriser son modèle avant de répondre aux nombreuses demandes d’essaimages reçues d’un peu partout en France.

Quelques Chiffres
85 %
des étudiants, qui ont présenté l’un des examens, ont obtenu un diplôme de français langue étrangère reconnu par l’Etat
  • Bilan 2018 - Thot
    Bilan 2018 - Thot
  • Thot - Transmettre un HOrizon à Tous
    Thot - Transmettre un HOrizon à Tous
Domaine d'activité :
Education, insertion
Année de création :
2015
Finalité sociale :
Offrir aux exilés une formation intensive et diplômante en français
Thot
c/o Maison des Associations du 2° arrondissement
23 rue Greneta
75002 Paris
France