Vous êtes ici

Décryptage
Les Belles rencontres du DLA

Résilience et territorialisation : les leviers de l’ESS pour transformer l’économie

Mercredi 9 décembre 2020, les Belles rencontres digitales du Dispositif local d'accompagnement (DLA) - séminaire interne au réseau - s’ouvraient par un temps de prise de hauteur sur l’ESS. Retour sur les principales pistes de réflexion partagées durant cette plénière d’ouverture, avec Timothée Duverger, chercheur et spécialiste des questions ESS et Territoires.

L’ESS comme levier de développement territorial

La notion de territoire, pour Timothée Duverger, renvoie aux acteurs qui composent ce dernier : le territoire est une construction sociale, le produit des interactions et de la collaboration qui se développe entre ses différents acteurs. Les organisations de l’ESS, au côté des acteurs du secteur privé, des acteurs publics et institutionnels et de la société civile, prennent part à ces dynamiques partenariales, qui façonnent en retour une gouvernance territoriale.

L’utilité sociale au cœur des modèles socioéconomiques des organisations de l’ESS et l’expérimentation de solutions en réponse aux besoins sociaux non-couverts concourent à l’intérêt général. À ce titre, les acteurs de l’ESS contribuent à la production et à la régulation d’activités économiques qui modifient le paysage économique et social des territoires. 

L’ESS comme levier de résilience

Le contexte de crise sanitaire, qui se traduit d’ores et déjà par une crise économique et sociale sans précédent, met en évidence les fragilités silencieuses - terme emprunté à Hugues Sibille, président du Labo de l'ESS - de l’économie actuelle et s’ajoute aux nombreux défis sociétaux existants : contournement des dispositifs de protection sociale, transformation numérique, vieillissement démographique et surtout crise climatique, etc.

Pour dépasser ces fragilités, il parait nécessaire de tendre vers une économie plus résiliente, c’est-à-dire une économie territorialisée, en capacité de mobiliser l’ensemble des ressources locales, à commencer par la société civile et ses représentants, notamment dans une perspective de construction et développement de filières. Ce dernier doit reposer sur la capacité des acteurs de l’ESS à identifier des tendances et secteurs d’avenir utiles pour répondre aux défis actuels et traduire ces tendances dans les modèles socioéconomiques et de gouvernance des organisations de l’ESS. 

L’ESS dispose de nombreux atouts pour contribuer à développer les capacités de résilience des territoires. En effet, elle participe à mettre en lien et faire travailler ensemble différents acteurs, pour produire des activités territorialisées qui mettent au centre de leurs modèles l’innovation sociale et écologique, ainsi que le dialogue et la participation démocratiques. 

Pour être prise en compte comme partie intégrante de l’économie, il faudrait selon Timothée Duverger, que les acteurs et les institutions de l’ESS construisent et partagent une vision commune d’un projet de société. La plateforme La République de l’ESS développée par ESS France appelle tous les acteurs à contribuer collectivement à l’élaboration d’une vision politique de l’ESS. 

Le rôle du DLA dans la construction d’une économie plus résiliente 

Pour renforcer la résilience de l’ESS, le DLA a un rôle à jouer dans la structuration des activités économiques en faveur d’une économie territorialisée et résiliente par la consolidation des entreprises de l’ESS.

L’identification des tendances et secteurs d’avenir reposent sur des dispositifs qui visent à positionner les modèles socioéconomiques des structures de l’ESS en cohérence avec les enjeux de résilience, comme le DLA le fait déjà, notamment en accompagnant chaque année plus de 6 000 structures d'utilité sociale dont 95 % d’associations.

En conclusion, Timothée Duvergée, a proposé plusieurs pistes de réflexion pour les acteurs de l’ESS à différentes échelles territoriales, notamment favoriser une articulation entre expertise empirique et académique et définir des modalités d’appropriation des communs territoriaux – notamment via le DLA, qui pourrait contribuer à développer davantage cette logique de « commun » par l’accompagnement de dynamiques de coopération, par exemple.

>> Lire l'article "Retour d’expérience : des clés de résilience pour les structures de l’ESS"

Les Belles rencontres du DLA, séminaire interne au dispositif

Les belles rencontres digitales du DLA est un séminaire interne réservé uniquement au réseau du dispositif (chargé.es de mission DLA, centre de ressources DLA, responsables de structures, pilotes) organisé les 9 et 10 décembre 2020. Une seconde édition est prévue en juillet 2021, cette fois-ci en présentiel. Animé au niveau national par l’Avise et porté par plus de 100 structures à travers le territoire, le DLA est le premier dispositif d’accompagnement des acteurs de l’ESS en France. Il propose, depuis 2002, un accompagnement sur-mesure et gratuit à plus de 6000 structures par an.

>> Découvrez plus d'information sur le Dispositif local d'accompagnement (DLA) sur www.info-dla.fr

Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
Retour sur Les belles rencontres du DLA
visuel_ouverture_BR_DLA.png
Appel à projets et concours
Janvier 2021
AAP Communauté émergence
Décryptage
Les Belles rencontres du DLA
les_belles_rencontres_digitales_du_dla_2.png
Appel à projets et concours
Meurthe-et-Moselle
boite_a_id_54.png
Quoi de neuf ?
Webinaire
Séminaire DLA
Décryptage
Territoires French Impact
TSF Avise
Appel à projets et concours
Jusqu'au 24 février 2021
logo_secretariat_ess.png
Quoi de neuf ?
Dispositif de Secours ESS
Rapport DSESS couv-actualité
Quoi de neuf ?
S'inspirer
strategie_pour_changer_dechelle_201412_avise_actu.jpg