Vous êtes ici

Ecosystème de l’accompagnement

Ecosystème de l’accompagnement

Dans les territoires, des structures de l’accompagnement développent une ingénierie spécialisée en matière d’innovation sociale et d’économie sociale et solidaire (ESS) et appuient les projets quels que soient ceux qui les portent et leur stade de développement : entrepreneurs individuels, collectifs, collectivités et organisations de l’ESS. 

Aux côtés des réseaux et de certains acteurs traditionnels du soutien à l’entrepreneuriat, ils facilitent l’élan entrepreneurial à impact, encouragent la construction collective de réponses aux besoins sociaux, conseillent et appuient les entreprises à des moments clés de leur développement, etc.

Un écosystème d'accompagnement ancré sur les territoires

Que ce soit au niveau départemental, régional ou national, de nombreux professionnels accompagnent les dirigeants et porteurs de projet de l'ESS. Ces acteurs visent tous un même objectif : favoriser l’émergence, la consolidation et le développement des structures d’utilité sociale. Afin de favoriser l'accès des porteurs de projet de l'ESS à un accompagnement adéquat, les écosystèmes de l'accompagnement se structurent dans les territoires, à travers des collectifs d'accompagnateurs, des plateformes d'orientation, et des acteurs-clés dédiés à l'accueil et l'orientation :

  • Au niveau national, la plateforme hubess.fr, lancée fin 2017 par la Banque des Territoires et animée par l'Avise, permet d’orienter les porteurs de projets vers les solutions d’accompagnement adaptées à leur stade de développement et à leurs besoins.
  • Au niveau régional, les Chambres régionales de l’ESS animent des collectifs d’acteurs de l’accompagnement, comme la CRESS Bretagne et le collectif Trajectoir’ESS, la CRESS Hauts-de-France et le réseau Tremplin HDF, la CRESS Auvergne-Rhône-Alpes et le réseau Acc’ESS, la CRESS Pays de la Loire et la plateforme ESSor ou la CRESS Centre-Val de Loire et le réseau des développeurs économiques de l'ESS. Les CRESS sont animées au niveau national par ESS France.
  • Au niveau départemental, le Dispositif Local d'accompagnement (DLA), opéré au niveau national par l'Avise, est l’outil de référence au service des structures de l'ESS. Premier dispositif public d'accompagnement de l’ESS en France, le DLA permet aux associations employeuses, structures d’insertion par l’activité économique et autres entreprises d’utilité sociale, de bénéficier d’accompagnements sur mesure afin de développer leurs activités, de les aider à se consolider et à créer ou pérenniser des emplois.

Pour accélérer les coopérations, le gouvernement a labellisé 27 Territoires French Impact partout en France. Le label « Territoires French Impact » reconnaît des écosystèmes territoriaux performants de l’innovation sociale afin de renforcer les synergies entre les acteurs, pour favoriser l’émergence, le développement et l’essaimage des innovations sociales en lien avec les enjeux locaux.

Depuis sa création, l’Avise soutient le développement d’un écosystème de l’accompagnement dédié aux projets de l’ESS et de l’innovation sociale afin que tout porteur de projet puisse être appuyé, quel que soit son profil, son stade de développement ou sa localisation. Ses actions permettent à plusieurs centaines d’accompagnateurs de bénéficier d’un appui métier à travers des outils et des formations, et de développer des synergies et des partenariats sur les territoires. Par ailleurs, l'Avise publie et met à jour régulièrement des cartographies et panoramas des dispositifs d’accompagnement de l'émergence au changement d'échelle des entreprises sociales.

La Communauté émergence et accélération

Accompagner l’émergence d'entreprises de l'ESS : zoom sur la Communauté émergence & accélération 

Au stade de la création, des acteurs accompagnent le passage de l’envie à l’idée, de l’idée au projet et du projet à l’activité. Ce sont des générateurs de projets, plateformes d’innovation sociale, incubateurs, couveuses, espaces de travail collaboratifs et pépinières, etc. Ils sont soit centrés sur l’accompagnement des porteurs de projet à partir de leur idée, soit centrés sur la modélisation d’activités à partir des besoins et ressources des territoires dans une logique de création inversée.
En complément, ces acteurs développent souvent des actions innovantes pour susciter l’envie d’entreprendre, impulser des dynamiques collectives de transition, favoriser l’accueil de nouveaux porteurs de projet ou relier les initiatives en cours de création aux acteurs et problématiques du territoire.  À travers leurs programmes, c’est une vision inclusive de l’entrepreneuriat qui est portée, accessible à tous et tournée vers des solutions à fort impact social et environnemental.

Afin de renforcer la visibilité et la lisibilité de cet écosystème, de faciliter les interconnexions et les échanges de pratiques, l’Avise anime depuis 2015 l’ensemble de ces acteurs rassemblés au sein de la Communauté émergence & accélération. Cette communauté rassemble, en janvier 2020, plus de 130 dispositifs, portés par plus de 80 acteurs présents dans toutes les régions.

>> Cartographies des acteurs de la Communauté émergence et accélération  : 

La Fabrique à initiatives logo 2016

Accompagner les projets de territoire : zoom sur le dispositif Fabrique à initiatives 

En plus de l’appui à un entrepreneuriat local inclusif, les acteurs de l'accompagnement à l'ESS ont renforcé leur fonction d’animation territoriale. Créé en 2010 et animé au niveau national par l'Avise, le dispositif Fabrique à initiatives accompagne les acteurs d'un territoire dans la compréhension des besoins locaux, et connecte acteurs publics, acteurs privés, entreprises de l'ESS et citoyens pour construire des réponses entrepreneuriales adaptées.

Porté en région par 22 structures de l'accompagnement qui mènent en parallèle d'autres programmes d'appui à l'entrepreneuriat dans l'ESS, La Fabrique à initiatives modélise des activités nouvelles ou essaime des innovations ayant fait leurs preuves ailleurs en les adaptant aux réalités locales, et facilite leur mise en œuvre.

Le dispositif se déploie localement grâce à des partenariats structurants avec les collectivités, les acteurs institutionnels, les entreprises et les réseaux associatifs. Au niveau national, des acteurs s'associent à l'Avise et l'ensemble du réseau pour déployer une démarche d'émergence de projets sur l'ensemble du territoire français.

>> A propos du dispositif Fabrique à initiatives  : 

    avise_nouveaulogodla_2021_article.jpg

    Accompagner la consolidation des entreprises de l’ESS : zoom sur le DLA, le Dispositif local d’accompagnement de l'ESS 

    Premier dispositif d’accompagnement de l'ESS en France, le DLA accompagne les structures d’utilité sociale de l'ESS dans la consolidation et le développement de leurs emplois. Porté sur l’ensemble du territoire, il propose un accompagnement sur-mesure et gratuit. Chaque année, plus de 6 000 structures employeuses de l’ESS de tous secteurs sont appuyées dans la consolidation et le développement de leurs activités.

    Le DLA est un dispositif au cœur des territoires : il est opéré au niveau national par l'Avise depuis sa création, porté par 17 DLA régionaux et 103 DLA départementaux pour accompagner les structures à échelle régionale et départementale, et bénéficie de l'expertise sectorielle ou thématique de 6 centres de ressources (IAE, culture, environnement, financement, social médico-social et santé, sport).

    >> A propos du DLA :

    Accompagner le changement d’échelle des entreprises de l'ESS

    De nombreux acteurs de l'accompagnement, de dimension nationale ou locale, appuient le changement d’échelle des structures de l’ESS. Depuis quelques années, des programmes d’appui à l’implantation territoriale se développent également pour faciliter l’arrivée et l’adaptation d’activités d’utilité sociale dans des territoires où elles s’avèreraient utiles.

    >> En savoir plus :

       

       

      Organiser la continuité et la complémentarité de l’accompagnement

      Malgré une reconnaissance législative, l'économie sociale et solidaire et son développement sont insuffisamment soutenus. Il convient dès lors de prendre en compte ses spécificités, de favoriser son accompagnement, sa professionnalisation et de proposer des outils de financement adaptés afin de construire un parcours d’accompagnement qui, de l’idée à la création de l’activité, contribue au changement d’échelle de l’ESS dans son ensemble.

      Comme l'illustrent les différents exemples ci-dessus, les écosystèmes d’appui à l’ESS se densifient dans les territoires et rassemblent nombre d’acteurs pluriels. Cependant, cette complexification de l’offre la rend également plus difficile à appréhender, quand certains territoires, comme les espaces ruraux, restent moins couverts. Le travail de l'écosystème permet de construire une chaîne de l'accompagnement adaptée, qui s'interroge sur la complémentarité des accompagnements présents sur le territoire, en fonction du stade d'avancement et des particularités de chaque projet - individuel/collectif, marchand/non marchand, etc. -.

      Les coopérations entre acteurs de l'accompagnement permettent, par ailleurs, de partager des bonnes pratiques mises en place et testées dans certains territoires, d'échanger sur les innovations sociales et leurs caractéristiques, et de créer une continuité dans le parcours d'accompagnement. Elles permettent également de créer un réseau commun d'acteurs engagés pour une plus grande reconnaissance de l'économie sociale et solidaire et de ses impacts.

      Des coopérations avec les collectivités et les entreprises

      Ces acteurs de l’accompagnement, grâce à leur réseau de partenaires et aux événements qu’ils organisent, créent du lien entre financeurs, experts, citoyens, et participent à une dynamique d’ensemble. Cependant, l’impact des entreprises sociales demeure souvent limité lorsqu’elles ne s’inscrivent pas dans la stratégie du territoire dans lequel elles sont implantées. C’est pourquoi des espaces de co-construction sont nécessaires pour créer un cercle vertueux permettant aux projets de voir le jour et de se consolider.

      Souvent en partenariat avec les collectivités locales et d’autres acteurs publics, les accompagnateurs définissent avec eux les besoins prioritaires du territoire pour orienter leurs actions et co-construire un projet plus large de soutien à l’entrepreneuriat social. Certaines entreprises privées s’investissent elles aussi dans des dispositifs d’appui, davantage soucieuses de contribuer au développement de leur zone d’implantation, que ce soit à travers le mécénat de compétences, le financement de programmes thématiques, ou encore via leurs achats responsables. Enfin, pour toucher davantage de bénéficiaires ou traiter plus efficacement certains défis spécifiques tels que la transition numérique ou écologique, des collaborations se nouent avec d’autres écosystèmes, comme celui de la French Tech ou celui du soutien à l’entrepreneuriat « classique ». 

      Partout en France des dynamiques prometteuses se développent au service de l’accompagnement des entreprises sociales et de la transition écologique. Mais dépasser les clivages entre les secteurs et les différents types d’acteurs n’en reste pas moins un enjeu principal ! Pour favoriser l’innovation et les nouvelles formes d’entreprendre, il y a tout à gagner à une meilleure coopération entre les acteurs experts des questions énergétiques, alimentaires, etc., et ceux de l’entrepreneuriat social.