Vous êtes ici

Les coopérations, outil du développement des SIAE

Dernière mise à jour : le 28 Mai 2019
Nouer des partenariats est dans l’ADN des SIAE, ces dernières développant une offre de biens ou de services qu’elles commercialisent auprès de particuliers ou d’acheteurs publics ou privés et orientant leurs salariés en fin de parcours d’insertion vers des entreprises employeuses. D’autres formes de coopération se mettent en place pour aller plus loin.

Les SIAE au cœur des coopérations « intra-ESS » 

Les SIAE peuvent s’assembler au sein d’un ensemblier, qui permet de proposer localement une offre d’insertion plus complète, reposant sur plusieurs conventionnements (association intermédiaire et entreprise d’insertion, par exemple). L’ensemblier permet aux dirigeants de mutualiser certaines fonctions, comme l’accompagnement socio-professionnel, la communication ou encore le développement. Une démarche plus intégrée consiste à structurer un Groupe économique solidaire (GES), outil proposé par le réseau Coorace qui a pour objectif de « développer un projet collectif de contribution à la création d’activités économiques sur le territoire » avec plusieurs autres structures. Les SIAE jouent aussi souvent un rôle moteur dans les Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), qui visent la « construction d’une stratégie commune et continue de coopération et de mutualisation au service de projets économiques innovants de développement local durable ». 

Enfin, certaines SIAE s’associent avec leurs pairs ou d’autres structures de l’économie sociale et solidaire au sein de réseaux thématiques, ciblés sur un secteur d’activité. Cela leur permet d’atteindre une taille critique pour viser des marchés publics ou privés de plus grande taille et de gagner en visibilité auprès de leurs partenaires. On peut citer par exemple Adecco Insertion en ce qui concerne l’intérim d’insertion, ou plus récemment, le réseau Métamorphose, qui fédère des SIAE dans le domaine de l’upcycling. Certains réseaux s’organisent également localement, et peuvent associer des entreprises adaptées et ESAT : c’est le cas du réseau Origami, dans le Grand Est, qui propose une offre coordonnée en matière de gestion des déchets. `

Les SIAE, proactives dans les coopérations avec les PME

Les SIAE sont elles-mêmes des petites et moyennes entreprises de l’ESS. Les coopérations avec les PME vont donc de soi. Le portefeuille de clients des SIAE peut être constitué en majorité de PME, mais les coopérations peuvent aller plus loin : les PME sont généralement de bons partenaires pour répondre en groupement momentané d’entreprises (GME) à la commande publique, notamment lorsque le marché contient des clauses sociales ou environnementales permettant d’associer différentes expertises. De nombreuses collectivités développent ainsi des programmes pour faciliter le rapprochement entre les acteurs économiques, IAE, ESS et PME « classiques », de leur territoire : c’est le cas notamment de l’EPT Est Ensemble avec le programme Ellipse, ou de Plaine Commune dans le cadre des opportunités économiques liées aux JO. 

Les SIAE, partenaires de nouveaux business-model des grands groupes

Le groupe de structures d’insertion ARES s’associant à XPO Logistics pour lancer l’entreprise adaptée LOG’INS, donnant ainsi naissance à une « joint-venture sociale », une co-entreprise détenue par une entreprise traditionnelle et une entreprise de l’économie sociale et solidaire…

Le Groupe La Poste qui investit dans le capital de l’entreprise d’insertion Nouvelle Attitude, reprenant ainsi certains codes de fonctionnement des partenariats grands comptes / start-ups… 

Force est de constater que ces dernières années, les grands groupes se sont aussi intéressés aux SIAE, et pas uniquement dans le cadre de financements des ateliers et chantiers d’insertion via les fondations ou pour faire des achats responsables. SIAE et grands groupes peuvent trouver des accords pour développer, ensemble, de nouvelles prestations à forte plus-value sociale ou environnementale. Ces types de partenariats vont dans le sens, pour les SIAE, d’une professionnalisation dans les métiers qu’elles explorent et d’un impact plus fort de leur mission sociale, et pour les grands groupes, d’un rapport plus intégré entre leur politique de responsabilité sociétale et leur business. 

Avec leurs stratégies partenariales, les SIAE affirment leur rôle dans le développement local et l’inclusion territoriale (ensemblier, PTCE, réseaux…), structurent leur développement (GME dans les marchés) et inventent l’économie responsable de demain (joint-ventures sociales).

Liens utiles

Sur la même thématique

Portraits

Aider les personnes éloignées de l’emploi à la réalisation d’un projet professionnel.
Lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaire
Former des personnes en situation d’exclusion aux métiers du e-commerce
Inclusion professionnelle des salariés peu qualifiés
Offrir un service de réparation et d'entretien de véhicules à moindre coût pour un public en difficulté
Reconnecter les citadins à l'environnement grâce à l'alimentation durable.
Accompagner les publics les plus fragiles vers la mobilité autonome
Réduire la fracture mobilité des publics précaires

Actualités

Décryptage
IAE & achats socialement responsables
iae.jpg
Décryptage
Achats socialement responsables
metropoles4.jpg
Décryptage
Insertion par l'Activité Économique
Pacte d’ambition pour l’insertion par l’activité économique
Interview
François Dechy, président du groupe Baluchon Ensemble
baluchon
Interview
Stéphanie Dalet, Rues et Cités
Révision du code de la route à l'auto-école Rues et Cités - ©Rues et Cités
Événement
Jeudi 10 octobre 2019
Inclusive Tour
Appel à projets et concours
Jusqu’au 20 octobre 2019
Fondation Orange "Tiers Lieux Solidaires"
Quoi de neuf ?
Place de marché solidaire
Plateforme Label Emmaus
Événement
Jeudi 18 juillet 2019
Les Feedbacks ESS 2024
Décryptage
Retour sur
Journée des initiatives territoriales pour l’Emploi 2019