Vous êtes ici

Maîtriser sa gestion financière

Mis à jour le 5 Mars 2020
Partagées entre leur finalité sociale et un impératif de viabilité économique, les structures d’utilité sociale ont tout intérêt à maîtriser au mieux leur situation financière, afin de répondre à ces deux objectifs. Une gestion financière rigoureuse est donc un prérequis nécessaire au développement de la structure. Plusieurs solutions existent pour s’inscrire dans une démarche financière maîtrisée.

Être au clair sur le diagnostic

Le point de départ de toute bonne gestion financière consiste à évaluer précisément la situation financière d’une structure. Pour l’aider dans cette démarche, des outils d’autodiagnostic existent. Ces derniers permettent à la structure, en entrant ses données financières, d’obtenir une photographie claire de sa situation. Les outils d’autodiagnostic sont développés par secteur d’activité : chaque structure peut donc accéder à un outil véritablement adapté. (exemple : Inserdiag pour les structures d’insertion par l’activité économique).

Assurer son résultat d’exploitation

Un des premiers leviers disponibles pour assurer une gestion financière saine demeure l’attention particulière accordée au résultat d’exploitation de la structure. En effet, les structures d’utilité sociale ne doivent pas s’interdire d’obtenir un résultat d’exploitation bénéficiaire, puisqu’il s’agit d’un moyen efficace pour pérenniser sa situation financière. Ainsi, le modèle économique de la structure peut être optimisé dans l’optique de se rapprocher au maximum d’une logique d’exploitation excédentaire.

Se constituer des fonds propres

La solidité financière d’une structure peut également passer par la constitution de fonds propres suffisamment importants pour lui assurer une certaine indépendance financière. Dans le cadre associatif, les fonds propres font partie des fonds associatifs, qui participent largement aux besoins de financement. Ces fonds résultent d’une propriété collective et ne sont pas répartissables ; leur rôle est de participer au développement de la structure. Par ailleurs, le mécanisme des prêts participatifs peut être mobilisé pour augmenter les fonds propres d’une structure d’utilité sociale.

Se faire accompagner

Afin d’améliorer la gestion financière d’une structure, il peut être bénéfique pour celle-ci de profiter d’un accompagnement extérieur sur le sujet, par exemple via le Dispositif local d’accompagnement ; 15% des accompagnements en 2012 ont effectivement porté sur cette thématique.

 

Sur la même thématique

Portraits

Valoriser le tourisme durable et solidaire, tout en soutenant les activités hôtelières et associations locales.
Former des personnes en situation d’exclusion aux métiers du e-commerce
Inclusion professionnelle des salariés peu qualifiés
Offrir un service de réparation et d'entretien de véhicules à moindre coût pour un public en difficulté
Offrir aux exilés une formation intensive et diplômante en français
Apporter une réponse à la précarité étudiante et créer du lien social
Accompagner les publics les plus fragiles vers la mobilité autonome
Loger et réinsérer des personnes en situation de misère sociale

Actualités

Quoi de neuf ?
COVID-19 - Enquêtes des têtes de réseaux
Covid 19 - enquête des têtes de réseaux
Appel à projets et concours
​​​​​​​Jusqu'au 13 mai 2020
Soutenir les travaux des Centres de ressources DLA - AAP 2020
Décryptage
COVID-19 - cellule de liaison ESS
covidess.png
Événement
Mercredi 3 juin 2020
Forum des ruralités engagées 2020
Formation
Jusqu'au 3 mai 2020
Mooc CNFPT - L'économie sociale et solidaire
Quoi de neuf ?
COVID-19 - Engagez-vous !
reserve_civique.jpg
Quoi de neuf ?
COVID-19
avise.png