Vous êtes ici

Décryptage
Collectif Créa’rural

Accompagner les projets ruraux de l’ESS : quels projets, quels besoins ?

Dans le cadre du projet TRESSONS et de l’animation du Collectif Créa’rural, l’Avise organisait le 31 mars dernier une webconférence rassemblant plus de 70 acteurs autour de la question des besoins en accompagnement de l’ESS dans les territoires ruraux. Décryptage collectif.

Le Collectif Créa'rural et l'appui aux projets ESS en territoires ruraux

Animé par l’Avise dans le cadre du projet TRESSONS soutenu par le Réseau rural national, le Collectif Créa’rural réunit les acteurs travaillant à la question de l’appui aux projets d’économie sociale et solidaire (ESS) dans les territoires ruraux, au service d’une meilleure couverture territoriale de l’accompagnement.

Dans le cadre d’un cycle de 3 webconférences visant à dresser un état des lieux des programmes et des enjeux existants, un premier temps de partage s’est tenu autour de la question des besoins en accompagnement des projets d’ESS avec le témoignage de Ronalpia et l’ADRETS. Retour sur les caractéristiques et besoins principaux ressortis lors des échanges.

Des profils aux besoins différents

Parmi les porteurs de projets de l’ESS dans les territoires ruraux, trois grandes catégories ressortent :

  • Des entrepreneurs individuels
    • Néoruraux : entrepreneurs ayant lancé une activité récemment ou s’installant pour développer une activité indépendante porteuse de sens ;
    • Conjoints : surtout des femmes, néorurales ou autochtones, qui veulent développer leur activité ;
    • Jeunes adultes : jeunes à la fibre entrepreneuriale (startupper ruraux), NEET (not in education, employment or training - ni étudiant, ni employé, ni stagiaire) ou jeunes adultes "pluriactifs" qui envisagent, de manière choisie ou subie, des parcours complexes impliquant plusieurs activités, salariées et non salariées.
  • Des collectifs de citoyens engagés pour le développement et la valorisation de leur territoire
  • Des projets portés par des structures implantées localement, associatives surtout : parmi ces projets, on relève de plus en plus de projets de territoire, pluriacteurs, répondant à des démarches longues et complexes (ex. : structuration de filières)

Des activités variées à l’ancrage très local

Parmi les projets identifiés, les thématiques qui ressortent concernent :

  • Les nouveaux modes de consommation et services de proximité : circuits courts, réemploi ;
  • La création de lien social et l’accompagnement des publics fragiles
  • Les projets liés à la transition écologique (éducation environnementale, énergies durables, éco-tourisme, préservation de la biodiversité) ;
  • Les projets de pluriactivités et de création de lieux, nécessitant des accompagnements mixtes (ESS et thématiques, sur la partie foncière ou agricole par exemple)

Face à la sensibilisation accrue autour de l’ESS et de l’entrepreneuriat social, de nombreux individus souhaitent aussi concilier entrepreneuriat et impact social sans avoir d’idée précise pré-identifiée.

Quels que soient les thèmes des projets, leur dimension est toujours fortement locale, sans aspiration spécifique ou potentiel de développement dans d’autres territoires.

Une carence forte au stade de la création

Si les besoins en accompagnement concernent tous les stades d’avancement des projets (premiers pas, création, consolidation, développement), des dispositifs tels que le Dispositif local d’accompagnement ou l’appui proposé par des acteurs comme les Boutiques de gestion (BGE), France active ou Initiative France permettent d’accompagner une partie des projets en phase de création et consolidation.

À l’inverse, peu d’acteurs se dédient à l’accompagnement des premiers pas des porteurs de projets : accueil, orientation, précision du projet, premier plan d’action…, notamment faute de soutien financier pour déployer des actions sur ces phases amont, assez incertaines quant à l’aboutissement des projets.

De l’isolement à la mise en réseau

Parmi les différents besoins des projets ruraux de l’ESS, on retrouve comme problématique centrale la question de l’isolement : en effet, la plupart des réseaux d’entrepreneurs, d’accompagnement et de financement sont situés dans les villes.

L’intérêt de programmes d’accompagnement dans les territoires ruraux semble donc reposer en priorité sur la mise en réseau des porteurs de projets, sur différentes dimensions :

  • L’accès à une communauté de porteurs de projets, qui permet le partage de valeur, d’outils et de contacts ainsi que la construction d’un plaidoyer commun ;
  • Le lien à des partenaires et financeurs, notamment en sensibilisant les réseaux départementaux, régionaux et nationaux aux projets d’ambition plus locale mais à fort impact ;
  • Le développement de connexions avec d’autres porteurs de projets ayant déjà capitalisé sur leur expérience ;
  • L’intégration accélérée à l’écosystème local – collectivités, partenaires de proximité, réseaux associatifs, etc.-, ou « initiation au territoire », notamment pour les néoruraux.

Cette mise en réseau, pour être efficace, doit ainsi s’accompagner d’un travail sur la posture à adopter vis-à-vis des différents interlocuteurs.

La nécessité d’un accompagnement en proximité

Si certaines briques de l’accompagnement peuvent être envisagées à distance, l’accompagnement de proximité s’avère crucial pour créer une réelle dynamique d’engagement, faciliter la mise en réseau sur le territoire, comme évoqué précédemment, et le développement de partenariats ou de contrats locaux.

Pour ce faire, il est intéressant de s’appuyer sur des lieux relais existants, permettant la mise à disposition ponctuelle de locaux et la rencontre entre les acteurs du territoire. Dans cette logique, les tiers-lieux deviennent de plus en plus des points névralgiques de la création de projets dans les territoires ruraux.

>> Lire aussi l’article sur les enjeux de l’accompagnement, extrait du même webinaire
>> En savoir plus sur le Collectif Créa’rural
>> Revoir la webconférence

Cet article a été réalisé par l’Avise à partir des témoignages de Ronalpia, de l’ADRETS, de Familles rurales, du DLA 06, du Mouvement des Colibris et de la Fabrique à initiatives, ainsi que de l’enrichissement de MakeSense et l’Adefpat.

En partenariat avec

Bandeau Tressons
Sur la même thématique
Quoi de neuf ?
ESS & ruralités
forumruralites-replays-web.jpg
Événement
Jusqu'au 31 octobre 2020
mois_de_linnovation_publique.jpeg
Décryptage
Partenariat Avise & Fond Saint-Christophe
banniere_442x342_avise_fsc_002.jpg
Appel à projets et concours
Octobre 2020
appel_a_projets.png
Événement
Novembre 2020
Mooc et webinaires des acteurs de l'ESS
Formation
Accompagnement des porteurs de projet
sprint.png
Appel à projets et concours
Jusqu'au 20 décembre
aap_fmacifcerema_mobsolidaires.png