Vous êtes ici

Décryptage
Fabrique à initiatives

3 témoignages pour illustrer la Fabrique à initiatives d'ATIS

Lors des rencontres nationales du réseau Fabrique à initiatives les 28 et 29 avril à Bordeaux, l'association ATIS a présenté l'historique de la structuration du dispositif Fabrique à initiatives, à travers le témoignage d'Elise Depecker, sa directrice. L'occasion également pour deux porteuses de projets issus du dispositif de revenir sur l'accompagnement dont elles ont bénéficié lors de la phase de transmission des projets.

Retour sur la structuration d'ATIS, avec Elise Depecker, directrice

La création d'ATIS

Tout commence en 2010, lorsque l’Avise lance l'expérimentation du dispositif Fabrique à initiatives, avec le soutien de la Banque des territoires et du Fonds social européen, à travers un appel à projets. L'objectif : s’appuyer sur des capteurs d’idées locaux pour identifier des activités répondant aux besoins sociaux et environnementaux non couverts sur les territoires, et faire en sorte que ces pistes de projets innovants ne soient pas laissées de côtés faute de temps ou d’ingénierie locale, en apportant cette ingénierie pour les approfondir et les développer collectivement. 

L'appel à projets ayant suscité l'intérêt de collectivités locales, réseaux de l’ESS et entrepreneurs sociaux à Bordeaux, une expérimentation de la Fabrique à initiatives fut menée sous forme d’étude-action, afin de vérifier les besoins et l'adéquation de la réponse imaginée. Pour porter cette expérimentation, l'association ATIS fut créée en juin 2010. Son objectif fut dans un premier temps de dessiner et mettre en œuvre le dispositif à l'échelle de la métropole bordelaise, puis à l'échelle du département de la Gironde.

La structuration partenariale de la Fabrique à initiatives

Initialement entourée de partenaires (Etat, Banque des territoires, collectivités locales, dirigeants d'entreprises, partenaires de l'ESS tels que la Fondation MACIF...) participant à un pot commun, la Fabrique à initiatives octroyait à ses financeurs un "droit de tirage", afin qu'ils puissent faire remonter leurs besoins et proposer leurs idées à étudier. Aujourd’hui, la stratégie partenariale d'ATIS est en pleine évolution, afin de pouvoir nouer des partenariats avec les collectivités locales sous d'autres formes.

Historiquement très ancrée sur la Gironde, la Fabrique à initiatives s’est déployée à petite échelle sur les 6 autres départements d’implantation d’ATIS : Dordogne, Lot-et-Garonne et ex-Poitou-Charentes. L’enjeu est aujourd’hui d’arriver à développer le programme au bon niveau sur l’ensemble de ces territoires, à se déployer sur les zones rurales, et à diversifier encore davatage ses partenaires et apporteurs d'idées.

Témoignages de deux projets en phase d'étude de faisabilité

Julie Broner, porteuse du projet Foncière Solidaire

En partant d'une réflexion confiée par la Métropole de Bordeaux à la Fabrique à initiatives autour des freins à l’accès à l’immobilier pour les acteurs de l'ESS dans un territoire en tension, l'idée de la création d'une foncière solidaire a émergé. Sa mission : faciliter l’accès à l’immobilier des acteurs de l’ESS par l’investissement immobilier, l’accompagnement de porteurs et de bailleurs et, à terme, l’intermédiation immobilière. 

Une fois le projet étudié et précisé, ATIS a identifié une porteuse de projet ayant à la fois une connaissance de l'ESS et une compréhension technique des sujets liés à l'immobilier. Le rôle de la Fabrique à initiatives est depuis de l'accompagner, avec l'ensemble des acteurs engagés autour du projet, jusqu'au lancement effectif de l'activité. 

La transmission du projet à la porteuse s'est réalisée en 3 phases majeures : 

  • Transmission de l’étude d’opportunité et de ses résultats, de l’écosystème d’acteurs, et du Transfert de Savoir-Faire reçu de Villages Vivants avec le soutien de l'Avise. 
  • Accompagnement à l’appropriation du projet et de ses enjeux, et présentation aux parties prenantes. 
  • Expérimentation / prototypage de l’accompagnement de la Foncière Solidaire. 

"A mon arrivée, j'ai bénéficié de nombreux avantages issus du travail mené en amont par la Fabrique à initiatives. Déjà, la structure administrative était créée, ce qui a été un gain de temps considérable. Et surtout, le projet était également déjà bien connu de l'ensemble des acteurs du territoire. En outre, je me suis sentie soutenue. La configuration des bureaux d'ATIS, au Point Commun, permet de nombreux échanges informels avec les autres structures accueillies", explique Julie Broner. "Ce qui est le plus difficile, c'est de trouver la bonne la stratégie à adopter face aux évolutions apparues entre la restitution de l’étude d’opportunité par la Fabrique à initiatives et mon arrivée. Entre-temps l'écosystème a évolué. Il faut trouver un juste équilibre pour ne pas repartir en arrière tout en apportant les ajustements nécessaires."

Fabienne Cossin, porteuse du projet La ManuCo

Impulsé par la Fabrique à initiatives d'ATIS, ce projet de pôle entrepreneurial collaboratif dédié au développement et à la promotion de l’ESS et de l’innovation sociale a pris le nom de La ManuCo, et sera situé au cœur du quartier Saint-Michel.

À la fois lieu de production, lieu de mutualisation et lieu démonstrateur de l’ESS et de ses sujets, il permettra via ses espaces d’échange et de rencontre une mixité de ses publics (habitants, entreprises, acteurs de l’ESS...) et visera une meilleure autonomie collective. Au sein de ce tiers-lieu, se trouveront : 

  • Un pôle d’hébergement d’entreprises de l’ESS (sortant de pépinière ou ayant plus de 2 ans d’existence)
  • Un café-cantine, géré par Marie Curry, entreprise de l’ESS valorisant le matrimoine culinaire de femmes réfugiées ou issues de l’immigration
  • Un pôle de production avec un atelier numérique
  • Un pôle d’animation à destination de tous (grand public comme professionnels) avec des animations autour des thématiques de la Manuco : le faire-ensemble, l’ESS, l’inclusion, le vivre-ensemble (ateliers cuisine et alimentation durable, ateliers numériques, etc.)

Ce projet, en phase de préfiguration, a l'ambition d'évoluer avec les personnes qu'il va accueillir. Fabienne Cossin, responsable de son développement, est en pleine réflexion sur sa gouvernance. "Nous allons former un collectif : nous avons l'ambition que chacune des parties prenantes (salariés, structures accueillies, et toute autre personne qui y exerce une activité au sein du tiers-lieu) puisse prendre part à la définition du projet et participe aux réflexions sur la forme de ces instances de participation (par exemple, des groupes de travail, des petits-déjeuners mensuels pour parler de la vie du collectif et du quartier, un espace de concertation et régulation/désamorçage des conflits, etc.)". 

En savoir plus

> Découvrir le site internet de la Fabrique à initiatives et la vidéo de présentation du dispositif
> Découvrir le site internet d'ATIS

Sur la même thématique
Webinaire
Le 29 juin 2022
copie_de_modele_actu_partenaire_653x342_a_dupliquer_16.png
Événement
Jeudi 7 juillet, Nantes
TTE Pays de la Loire
Appel à projets et concours
Jusqu'au 21 juin 2022
copie_de_modele_actu_partenaire_653x342_a_dupliquer_19.png
Quoi de neuf ?
Retour sur
journee_alumni_pins_2022.png
Événement
Mardi 21 juin, en ligne
Tournée des territoires entreprenants en Occitanie
Appel à projets et concours
Juin 2022
copie_de_modele_communaute_emergence_653x503_a_dupliquer.png
Quoi de neuf ?
Retour d'expérience
Ronalpia