Vous êtes ici

Décryptage
Expérimentation Tressons

En Ardèche, un programme d’accompagnement ESS en milieu rural

Dans le cadre du projet TRESSONS, l'Avise et le RTES ont soutenu AMESUD dans l'expérimentation d’un programme d’accompagnement multi acteurs pour appuyer les innovations sociales en milieu rural dans le sud de l’Ardèche. Retours sur la genèse du programme, sa mise en place et ses résultats avec Chloé Chevalier, conseillère en création d’activités au sein de l’association.

L’origine de l’expérimentation

Sur son territoire d’action, l’Ardèche méridionale - connue pour son  vivier d’initiatives s’inscrivant dans les valeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) - l’Association Montagne Emploi Sud (AMESUD) identifiait des territoires enclavés, comme certaines communes rurales telles que la Communauté de Communes (CC) de la Montagne d’Ardèche l'accompagnement aux porteurs de projet s'avérait plus difficile - et pourtant nécessaire. 

En effet, venant renforcer le constat des besoins, un membre de la collectivité, Thierry Poulet, chargé de mission Politique d’Accueil – et notamment des néo-ruraux - avait exprimé à AMESUD le souhait de travailler sur l’accompagnement des projets d’innovation sociale.  

En étudiant le territoire, ses acteurs, ses porteurs de projet, ses problématiques, l’association a décidé de concevoir l’expérimentation d’un programme d’accompagnement multi acteurs afin d’essaimer ses méthodes et techniques auprès d’autres acteurs locaux et afin d’impulser des dynamiques partenariales à long terme autour de l’ESS en Ardèche, dans une logique de développement local mais aussi pour renforcer l’attractivité territoriale.

Des rencontres inspirantes, des ateliers formatifs et des ateliers d’expertise

L’essaimage de l’ingénierie d'accompagnement, enrichie par l’échange de pratiques sur les techniques d'appui aux projets ESS effectué avec Nouvelle Donne (organisme de formation de proximité) s’est ainsi réalisée à travers l’organisation de deux ateliers formatifs - permettant de présenter la méthode déployée par AMESUD et de transmettre des outils de sensibilisation à l’ESS à des structures d’accompagnement généralistes. 

« Nous sommes convaincus que le co-développement entre professionnels à l’échelle d’un département rural est possible et défendons une logique de maillage territorial et d’essaimage plutôt que d’extension géographique de nos actions afin de conserver nos valeurs de proximité avec le public et d’ancrage local », explique l’association. 

Porteurs d’idées, élus locaux et habitants de la CC de la Montagne d’Ardèche ont quant à eux pu participer à 3 soirées débats à thème sur les projets coopératifs, sur la création du lien social en milieu rural et sur la revitalisation des centres-bourgs. En complément, des ateliers techniques d’une durée globale de 3 jours sur un sujet d’expertise comme la mutualisation ou encore l’accueil des nouveaux arrivants ont été organisés. 

Pour les associations et projets ESS souhaitant aller plus loin, le pôle ressource ESS d’AMESUD proposait un accompagnement individualisé au fil de l’eau. 

Des impacts et des perspectives réjouissantes 

Mieux identifiée sur le territoire et par les porteurs de projet, AMESUD a également pu, à travers cette expérimentation, travailler sur la mutualisation des moyens humains entre les structures de ce territoire et sur des systèmes de parrainages et de marrainages permettant de favoriser l’accompagnement durable de ces projets. Cela a notamment été rendu possible grâce à la volonté des habitants de lancer cette dynamique et grâce au relai des structures existantes comme La Source, espace de co-working à Saint-Eulalie, ou encore Ma coop la vie au vert, coopérative de consommateurs.

« Il est très important pour nous de garder des relations avec ces structures qui travaillent en partenariat avec les collectivités et qui pourront ainsi être également des relais dans la pérennisation de nos relations avec elles. Nous espérons par exemple pouvoir organiser des évènements de sensibilisation pour les élus », explique Chloé Chevalier. 

L’expérimentation a également pu rayonner et impacter les territoires alentours et au-delà de la Montagne d’Ardèche. Un public extérieur et nouveau (comme des étudiants et des futurs porteurs de projet) a en effet pu bénéficier des actions proposées en visioconférence en raison de la crise sanitaire. Cela a notamment permis de répondre à la forte demande de certains porteurs de projet urbains souhaitant s’installer sur ce territoire rural d’être mis en relation avec des projets de l’ESS existants.  « Cette tendance s’est accélérée avec la crise sanitaire », souligne Chloé. 

Pour la suite, l’échange de pratiques avec Nouvelle Donne évoluera certainement vers de nouvelles problématiques, tout comme la réflexion autour de l’accueil des nouveaux arrivants devrait également pouvoir se poursuivre. Des perspectives réjouissantes ! 

En savoir plus

>> Prenez connaissance du cycle d’expérimentations TRESSONS et des 10 projets qui le composent
>> Approfondissez sur les missions d’AMESUD 

 

Sur la même thématique
Appel à projets et concours
Septembre 2021
AAP Communauté émergence
Webinaire
Mardi 28 septembre 2021
web_tourisme
Événement
Mercredi 13 octobre 2021
fnaf 2021
Appel à projets et concours
Jusqu’au 15 septembre 2021
FEI_image_AAP_JENI
Projet inspirant
Fabrique à initiatives
fai_x_filiere_locale_de_compostage_.png
Décryptage
Petites villes de demain
Petites villes de demain - ANCT
Projet inspirant
S'inspirer
projet inspirant tourisme
Appel à projets et concours
3 octobre 2021
AAP Quartiers culturels créatifs