Vous êtes ici

Décryptage
Développement territorial

ESS et Parcs naturels régionaux : des alliances « naturelles »

Contrairement à une idée reçue, les Parcs naturels régionaux (PNR) n'ont pas qu'une fonction de protection de l'environnement. Territoires vivants et habités, ils affichent leur vocation « d’asseoir un développement économique et social du territoire, tout en préservant et valorisant le patrimoine naturel, culturel et paysager ». Les liens entre les missions des Parcs et les opportunités de développement qu'offre l'économie sociale et solidaire (ESS) sont nombreux. Décryptage.
  • Dominique Rivière, directrice de la Fabrique à projets Ecooparc
    Dominique Rivière, directrice de la Fabrique à projets Ecooparc
  • Charlotte Pifaudat, Chargée de mission développement territorial du PNR du Médoc
    Charlotte Pifaudat, Chargée de mission développement territorial du PNR du Médoc

Un enjeu de connaissance et de reconnaissance

La Fédération nationale des PNR le dit d'emblée : « Les Parcs naturels régionaux et l’ESS partagent un bon nombre de valeurs et d’approches ». Une évidence pour les animateurs nationaux ou régionaux des PNR, mais qui l'est moins lorsqu'on descend au niveau des élus communaux.

En 2012, cette méconnaissance a conduit le Parc Millevaches en Limousin à rendre visible, sous la forme d'un guide d'une cinquantaine de pages, ce que représentait l'économie sociale et solidaire sur son territoire. Son président déclarait alors : « Nous n’avons pas tous pris conscience de l’enjeu que représente ce secteur et de son opportunité pour notre territoire. Pourtant, en tant qu’élus, nous avons un rôle de premier plan à jouer dans l’impulsion de ces initiatives ». Il ajoutait : « L'économie sociale et solidaire peut contribuer à la construction d'une forte identité commune ».

Si de « vieux » parcs (les premiers datent de la fin des années 1960) ont souvent pris conscience de cette dimension, les plus jeunes restent confrontés à une relative ignorance de ce qu'est l'ESS, à l'instar du Parc du Médoc, labellisé en mai 2019.

Témoignage de Charlotte Pifaudat, chargée de mission développement territorial du PNR du Médoc

Charlotte Pifaudat : Sur notre territoire, pour mesurer le dynamisme local, le plus souvent on regarde les zones d’activités économiques, le commerce, l’artisanat ainsi que le nombre d’entreprises qui s'y installent... Et pourtant, un des plus gros employeurs du Médoc se trouve être une association ! En l'occurrence une structure de services et de soins à domicile. C'était, il y a maintenant quelques années, une découverte pour certains et cet exemple mettait en lumière la place, méconnue, de l'ESS. De même, les associations, notamment culturelles, ont souvent fait remarquer que leur poids en nombre d’emplois ou en termes de retombées économiques de leurs activités, était également méconnu.

Le Parc s'est donc donné un premier objectif : établir un diagnostic de l'ESS sur son territoire afin d'objectiver son importance et de la rendre visible auprès des élus et des techniciens des différentes collectivités mais aussi de tous les acteurs socio-économiques. C'est un travail mené avec la CRESS de Nouvelle-Aquitaine qui a débouché sur un premier temps d’échange collectif, le 26 février 2021, et qui continuera avec une seconde étape en mai. L'objectif est d'abord de sensibiliser à l'ESS (c'est la plus-value apportée par le Parc), ensuite d'aboutir à un plan d'action en la matière.

Des Parcs engagés dans la gouvernance des Scic

Une des meilleures illustrations des alliances PNR et ESS se trouve dans l'engagement des Parcs dans des coopératives d'utilisation de matériel en commun (Cuma) ou dans des sociétés coopératives d'intérêt collectif (Scic), seule forme coopérative qui permet l'intégration de collectivités locales en son sein, aux côtés des sociétaires privés (particuliers, associations, entreprises, etc.).

Le Parc des Pyrénées ariégeoises est ainsi à l'initiative d'une Scic autour des énergies renouvelables, ECLA'EnR, dont il sera officiellement, le 27 mars 2021, un des sociétaires fondateurs. Sur la même thématique la Scic Ener'Guil est issue d'une expérimentation du Parc du Queyras. Le PNR de Millevaches en Limousin est sociétaire de la Scic l'Arban, créée à l'initiative d'habitants pour développer l'habitat sur son territoire. La création de la Scic Gâtinais Bois Energie a été la solution choisie par le Parc du Gâtinais français pour développer une filière bois locale. Pour le président du Parc, « ce projet monté dans le cadre de la charte forestière du Parc réunit propriétaires fonciers, utilisateurs, entreprises de transformation et salariés. C’est de l’économie sociale et solidaire ! ». La Maison du Parc, à Milly-la-Forêt (91), est du reste la première cliente de la Scic. Sans en devenir sociétaire, le Parc des Grands Causses s'est engagé dans la création de la Scic Résilience pour soutenir l'économie locale. D'autres exemples existent qui montrent cette appétance particulière pour un statut, la Scic, qui depuis 20 ans a su s'imposer dans de nombreuses démarches de développement local. Pour autant, ces démarches se veulent les plus fédératives possibles et dépassent le cercle des seules entreprises de l'ESS comme l'illustre l'expérience de la Scic Ecooparc, dans le Parc des Ballons des Vosges.

Témoignage de Dominique Rivière, directrice de la Fabrique à projets Ecooparc

Dominique Rivière : Initiée par le Parc et la coopérative d'activités et d'emploi d'Alsace, Cooproduction, la Scic Ecooparc vise à faire émerger et accompagner des projets qui répondent aux besoins du territoire et des collectivités. Notre démarche est mise en œuvre par le biais de rencontres participatives et créatives qui réunit élus, entreprises, associations, collectifs citoyens, etc. Les initiatives imaginées sont ensuite accompagnées dans une démarche de co-construction afin d'aboutir à des projets collectifs.

On est donc dans un principe de partage de valeurs liées à l'ESS, mais tous les projets ne relèvent pas juridiquement parlant dans l'ESS. Pour autant, on retrouve souvent des pratiques proches. Ainsi deux magasins de producteurs créés en SAS (société par actions simplifiée) ont une gouvernance collective, privilégient les circuits courts et la vente directe et sont en gestion désintéressée.

Notre projet est de maintenir et faire vivre un écosystème territorial et nous avons lancé en 2020 un incubateur de projets d'utilité sociale... On reste toujours dans l'intérêt général ! Le choix de nous constituer en Scic en 2019 vise à associer à la Scic les projets que nous aurons aidés à émerger. L'élargissement du sociétariat en 2021 fait partie de nos objectifs et s'inscrit dans la construction de cet écosystème territorial.

Des Parcs partenaires des accompagnateurs de projets d'ESS

Si le Parc des Ballons des Vosges a contribué à l'impulsion d'un nouvel acteur pour accompagner l'entrepreneuriat engagé sur son territoire, d'autres s'associent aux incubateurs et autres accompagnateurs de l'ESS pour créer des programmes ou renforcer leur intervention.

Ainsi, le Parc Livradois-Forez intègre les incubateurs Cocoshaker et Alter'incub au réseau Entreprendre en Livradois-Forez qu'il anime, afin d'échanger sur les actions et les bénéficiaires de chacun et donner à voir l'offre d'appui à la création d'entreprise. En 2020-2021, le Parc de la Haute Vallée de Chevreuse s'est associé à l'incubateur makesense pour lancer un programme digital d'appui aux porteurs de projet de l'ESS, en partenariat avec l'Avise (en savoir plus). 

Enfin, d'autres Parcs sont partenaires du dispositif Fabrique à initiatives, afin d'impulser des projets de l'ESS en réponse aux besoins des territoires. Ainsi, le Parc Marais du Cotentin et du Bessin a participé aux groupes de travail de la Fabrique à initiatives pour imaginer des solutions de maintien à domicile par le développement des services de proximité en zone rurale, qui a abouti à la préfiguration d'une conciergerie itinérante.

Les Parcs en France

Il existe 56 parcs naturels régionaux en France (à ne pas confondre avec les dix parcs nationaux qui sont pour la plupart des espaces naturels non habités). Le plus ancien, Scarpe-Escaut, a été créé en 1968, les plus récents, Baie de Somme et Mont-Ventoux, en 2020. Ils couvrent 16,5% du territoire national, regroupent 4 700 communes pour 4,4 millions d'habitants. Ils sont animés par plus de 2230 agents. Avec 300 000 entreprises ils représentent 7% du tissu économique français. Une dizaine de projets de Parcs sont encore en étude.

> En savoir plus : www.parcs-naturels-regionaux.fr
> Voir aussi la monographie Territoires d'innovation sociale : Parc naturel régional du Vercors réalisée par l'Avise

Sur la même thématique
Événement
Mardi 27 avril 2021
Tressons commerces de proximité
Quoi de neuf ?
Expérimentation Tressons
lancement_podcast_boischaut_sud_en_transition_2.png
Quoi de neuf ?
Enquête
Enquête Mouvement associatif.png
Appel à projets et concours
Jusqu'au 25 mai 2021
app_fondation_de_france.png
Décryptage
Développement territorial
bdd_pvdd.png
Événement
Mars-avril 2021
Webinaire
Événement
Mercredi 31 mars 2021
webinaire_jeune_republiqueess.png
Quoi de neuf ?
Fonds social européen (FSE)
Lauréats FAI FSE
Événement
Inscrivez-vous !
webinaires ESS & ruralités
Appel à projets et concours
Jusqu’au 16 avril 2021
AAP-précarité-énergétique.png