Vous êtes ici

Dispositif local d'accompagnement de l'ESS (DLA)

Mis à jour le 3 Février 2021
Dispositif public, créé en 2002, qui permet aux associations employeuses, structures d’insertion par l’activité économique et autres entreprises de l'ESS de bénéficier d’accompagnements sur mesure afin de développer leurs activités, de les aider à se consolider et à créer ou pérenniser des emplois.

Présentation

Depuis sa création en 2002, le DLA, dispositif public et historique a accompagné plus de 60 000 entreprises employeuses de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), contribuant ainsi au développement d’une autre forme d’économie, plus durable et plus équitable. Il est reconnu depuis sa création pour son expertise et sa pertinence en matière d’accompagnement (parcours sur-mesure et participatif), son accessibilité (gratuité du dispositif) et son ancrage territorial. Le comité stratégique du DLA est aujourd'hui composé de l’Etat, la Banque des territoires - Groupe Caisse des Dépôts, le Mouvement associatif, Régions de France et ESS France.

Cibles

Le Dispositif local d’accompagnement s’adresse aux structures employeuses de l’ESS qui désirent consolider et développer leurs activités et leurs emplois. Il est mis en place en fonction d’un certain nombre de critères notamment liés aux besoins d’accompagnement.

Modalités de mise en œuvre

En fonction de la problématique traitée, l'accompagnement DLA peut être individuel ou collectif et durer entre 2 mois et 2 ans. Il se déroule selon 5 grandes étapes :
1. Accueil : Le chargé de mission DLA reçoit la structure pour un temps d’échange et d’information afin de déterminer si elle entre dans le cadre de l’accompagnement DLA. Le chargé de mission DLA peut l’orienter vers d’autres acteurs ou vers d’autres ressources de son territoire si sa demande n’entre pas dans le cadre DLA.
2. Diagnostic partagé et plan d'accompagnement : Le chargé de mission DLA réalise, avec la structure, un diagnostic partagé de sa situation et identifie la problématique. Ce diagnostic est élaboré conjointement avec les dirigeants de la structure bénéficiaire qui y participent activement et en valident les conclusions et préconisations. Cette implication de la structure bénéficiaire du DLA est une première mise en mouvement vers le changement.
3. Elaboration du parcours d'accompagnement : Au terme du diagnostic partagé, le chargé de mission DLA et la structure accompagnée hiérarchisent et priorisent les axes de changement. Ce diagnostic aide à déterminer les actions à mener. Sur cette base, et au vu de son expertise de l’écosystème local d’accompagnement, le chargé de mission DLA construit puis partage avec la structure accompagnée un parcours d’accompagnement qui s’inscrit dans la durée et ne se limite pas à la mobilisation d’un prestataire externe.

4.Coordination du parcours d'accompagnement : Une fois le parcours d’accompagnement construit et partagé, le chargé de mission facilite, par tout moyen approprié, l’accès à chacune des solutions d’accompagnement et s’assure de la mise en œuvre du parcours. Cet accompagnement peut prendre la forme par exemple d’actions à réaliser par la structure bénéficiaire, d’accompagnements mobilisables sur le territoire, de l’intervention d’un prestataire externe en ingénierie individuelle et/ou collective ou d’apports d’expertise interne par le/la chargé.e de mission DLA.
5. Suivi et consolidation de l'accompagnement : La phase de suivi et de consolidation permet d’inscrire les effets de l’accompagnement dans la durée. Ces actions permettent d’appuyer la structure dans sa dynamique de changement, d’évaluer les effets de l’accompagnement et son appropriation, d’actualiser le parcours d’accompagnement et d’identifier d’éventuels nouveaux besoins.

 

Trouver un autre dispositif d'accompagnement ou de financement

Trouver un acteur d'accompagnement ou de financement