Vous êtes ici

Villages Vivants

Dernière mise à jour : le 25 Octobre 2019
Contre la désertification des centres-villes des villages et des petites villes, Villages Vivants s'engage pour favoriser la réouverture des commerces de proximité, en plaçant les habitants au cœur du processus.

Redonner vie aux centres-villes des petites communes

Les campagnes françaises connaissent depuis plusieurs décennies un phénomène de désertification et ses centre-bourgs sont en perte de vitesse, causant un accès plus difficile pour les habitants aux commerces de base. Les conséquences sont multiples : perte de lien social, déplacements plus fréquents et allongés, étalement urbain… Pour redonner vie aux centre-bourgs, de nombreuses intitiatives se développent, comme le programme "Action Cœur de Villes" de la banque des Territoires ou les actions menées par l'association Terre de Liens, qui épaule Villages Vivants depuis sa création.

Villages Vivants, association fondée il y a deux ans puis transformée en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif), a décidé de s’emparer du problème en encourageant la réouverture des commerces dans les petites villes et les villages. Pour cela, la scic engage un processus de reprise en main collective par les habitants et propose un accompagnement durable des repreneurs. Les initiatives locales, ainsi mieux appuyées, peuvent voir le jour, s’organiser et redynamiser les petites communes.

Les habitants : premiers concernés, premiers impliqués

Concrètement, l'« immobilier commercial solidaire » que propose VIllages Vivants passe par la propriété collective ; c’est-à-dire que les habitants, mais aussi tout particulier désireux de placer son argent dans une solution d'épargne solidaire, peuvent acheter une part d'un local,  ensuite mis à disposition des initiatives, afin de lever le frein du coût de l’immobilier et ainsi faciliter la pérennisation économique du commerce.

Le pari de Villages Vivants est de remettre les habitants au centre de la démarche. En effet, pour faire vivre le nouveau commerce, il est important que celui-ci réponde à leurs besoins, d’où la nécessité d’une phase d’enquête préalable pour identifier les besoins et la vacance commerciale puis d’une phase d’enquête a posteriori sur l’impact auprès des habitants. C’est donc une démarche de « maîtrise d’usages », c'est-à-dire de prise en compte des besoins et des pratiques des usagers, qui vient compléter la maîtrise d’ouvrage et la maitrise d’œuvre.

Un accompagnement de A à Z

En outre, la prise en charge d’une partie du foncier par le collectif permet au commerçant de se concentrer financièrement sur les bases de son activité commerciale : achat de matériel, fonds de roulement, constitution de stocks… Pour pouvoir bénéficier de l’aide de Villages Vivants dans le développement de son activité, le porteur de projet doit avoir à faire face à un blocage financier du fait du prix de l’immobilier.

En parallèle, à l’aide de leurs nombreux partenaires, Terre de Liens notamment qui la parraine et la finance, la coopérative forme les commerçants sur les aspects techniques ou artisanaux mais aussi sur la gestion financière et administrative de leur activité. Les partenaires sollicités apportent leur appui sur des compétences spécifiques : la création et la gestion d’épiceries solidaires, de cafés solidaires, etc.

Se développer du Sud-Est à la France entière

En à peine deux ans d’existence, Villages Vivants a déjà permis la création de quatre boutiques dans le sud-est (Ain, Ardèche) et de nombreux projets sont en cours dans la région. Certains de ces projets dépassent la simple réouverture d'un commerce : à Crest (Drôme), par exemple, c'est une démarche de redynamisation d’une rue commerçante complète qui est en cours.

À terme, Villages Vivants souhaite déployer un réseau de niveau national, toujours en étroite collaboration avec ses partenaires nationaux et locaux et en impliquant les habitants. D’ici quatre ans, la coopérative vise ainsi l'ouverture de plus d’une centaine de boutiques avec l’appui des collectivités pour pouvoir s’ancrer localement et ouvrir des antennes régionales et locales.

Villages Vivants a été lauréat 2019 de l'appel à projets P'INS, programme d'accompagnement au changement d'échelle porté par la Fondation MACIF et l'Avise.

>> Pour en savoir plus sur l’essaimage, la duplication et le changement d’échelle, consulter le dossier Stratégies pour changer d’échelle de l’Avise.

 

Domaine d'activité :
Foncier solidaire - Ruralité
Nombre de salariés :
4
Année de création :
2017
Finalité sociale :
Redynamiser les centre bourgs en facilitant l’accès au foncier commercial.de façon solidaire.
Villages Vivants
29 rue Sadi Carnot
26400 Crest
France
09 54 03 36 31