Vous êtes ici

La place du numérique dans le projet associatif

Le programme Solidatech et l’association Recherches & Solidarités ont mené une étude sur la place du numérique dans le projet associatif. L’enquête s’est déroulée en 2016 auprès de responsables associatifs, bénévoles, ainsi que des associations appelées« connectées » pour avoir déjà fait un pas vers le numérique, bénéficiaires de Solidatech.

L’objectif de cette étude est bien d’observer les évolutions des usages numériques des associations et connaître leurs  intentions  d’adoption  de  nouvelles  pratiques numériques. Elle apporte un éclairage sur  les  effets  du numérique sur  les associations,  leurs difficultés et surtout leurs besoins pour saisir le plein potentiel du numérique.

A travers cette enquête, on apprend que le numérique est bien au cœur de l’activité associative qui réussit majoritairement à s'en approprier les outils : les associations sont nombreuses à disposer d’un site internet ou être présentes sur les réseaux sociaux. Celles-ci ont en effet réussi à s’en approprier les usages, ce qui leur permet de répondre plus efficacement à leurs besoins : de gérer leur activité, à communiquer en interne, en passant par la formation de leurs bénévoles et le développement de leur visibilité.

L'étude analyse que les associations font des usages différents du numérique.  Les acteurs associatifs utilisent par exemple la formation en ligne pour toucher un plus grand nombre et pallier aux budgets restreints. 35 %  des  « associations  connectées »,  ont  mis  en place  des  projets  numériques  au  service  de  leurs bénéficiaires  ou  d’une  cause  sociale.

Les responsables associatifs constatent les nombreux bienfaits de ces outils : le partage d’information par exemple qui  renforce l’efficacité, le  suivi  et  l’évaluation  des  actions. Ils font également état de nombreux obstacles à une bonne appropriation du numérique : le manque de temps, de savoir-faire et de moyens. Les associations nécessitent encore une démarche globale d’acculturation numérique au sein de leurs associations qui passerait par une aide personnalisée.

L’étude présente enfin les clés de réussite pour une bonne appropriation du numérique :

  • Ne pas perdre de vue le projet associatif (choisir les outils les plus adaptés)
  • Instaurer une culture numérique partagée
  • Considérer la singularité de chaque projet numérique
  • S’accorder un temps d’évaluation
  • Mutualiser les bonnes pratiques
Place du numérique dans le projet associatif Rapport2016
Catégorie
Enquête / bilan / rapport
Auteur(s)
Solidatech et Recherches & Solidarités
Date d'édition
Novembre 2016