Vous êtes ici

FOCUS ESS

Les associations et fondations engagées pour l’éducation de tous

Dernière mise à jour : le 10 Septembre 2019
Partout en France, les associations et fondations s’engagent pour l’éducation pour tous, l’égalité des chances, la démocratisation des pratiques artistiques et culturelles ou encore la participation de chacun à la vie en société.

Les associations et fondations, porteuses d’autres voies pour l’éducation

400
associations labellisées « jeunesse et éducation populaire » par le Ministère

Ministère de l’éducation nationale, 2016

430 000
associations d’éducation populaire en France
70%
des associations de jeunesses et d’éducations populaire comptent des 16/30 ans dans leurs instances

Cnajep, 2014

76
Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement mènent des actions d’éducation à l’environnement

UNCPIE, 2018

À l’extérieur des murs de l’école, les associations et les fondations s’impliquent à différents niveaux en faveur de la formation et de l’émancipation des jeunes et des adultes. Chaque année, la fondation Apprentis d’Auteuil se consacre ainsi à l'accueil, la formation et l'aide à l'insertion de 14 000 jeunes en difficulté sociale chaque année. Depuis sa création, l’association Article 1 a accompagné 12 000 jeunes talents dans leur scolarité, à travers un système de mentorat. L’association Musique pour tous démocratise l’accès aux pratiques culturelles et artistiques dans plusieurs villes en France.

Plus de 400 associations, qui proposent des actions éducatives complémentaires aux enseignements, disposent de l’agrément « jeunesse et éducation populaire », un label de qualité accordé par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Parmi les actions qu’elles mènent :

  • des interventions pendant le temps scolaire, en appui aux activités d'enseignement conduites par les établissements ;
  • l'organisation d'activités éducatives complémentaires en dehors du temps scolaire ;
  • la contribution au développement de la recherche pédagogique, à la formation des équipes pédagogiques et des autres membres de la communauté éducative.

Dans le domaine de l’éducation, beaucoup d’associations se réclament de la démarche d’éducation populaire, une éducation pour tous, par tous, tout au long de la vie.

Apparue à la fin du XVIIIème siècle, cette notion ne correspond pas à un secteur bien défini mais plutôt à une démarche. Elle s’efforce de permettre à chacun d’expérimenter sa capacité à agir, de prendre conscience de sa place dans la société et cherche à favoriser l’émancipation des individus.
 
Réunis au sein de grands réseaux, les acteurs de l’éducation populaire ont des sensibilités différentes et agissent de façons très variées : les vacances et loisirs des jeunes, l’accès aux pratiques artistiques, culturelles et scientifiques, l’éducation à la santé, la prévention des conduites à risques (toxicomanie, sécurité routière, etc.), l’éducation à l’autonomie et à la citoyenneté ou encore la mobilité des jeunes (chantiers de jeunes, échanges internationaux, auberges de jeunesse, etc.).
 
L’Éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) est également un enjeu majeur, pris en charge par de nombreuses associations locales. Celles-ci interviennent auprès de différents publics : réalisation d’animations grand public, outils pédagogiques sur la biodiversité des forêts naturelles, sensibilisation d’élus locaux, etc.

>> Découvrez la cartographie des acteurs de l'éducation, sur avise.org

Une forte présence associative dans l’enseignement

18,6%
des emplois du secteur de l’enseignement en France sont portés par des structures de l'ESS

D’après l’Atlas commenté de l’Economie sociale et solidaire, réalisé par le CNCRESS en 2017, le secteur de l’enseignement représente le cinquième secteur d’activité dans lequel les structures de l’ESS sont les plus présentes, après l’action sociale, le sport et les loisirs, les activités financières, bancaires et d’assurance et les arts et spectacles. 

En 2017, les structures de l’ESS représentaient 18,6% de l’ensemble des emplois du secteur de l’enseignement en France. L’enseignement, pour sa part,  comprenait 14,8% des effectifs de l’ESS et 9,5% de ses établissements . Ces chiffres intègrent les Organismes de gestion des établissements de l’enseignement catholique (Ogec), structurés sous forme associative et très présents dans l’enseignement pré-primaire, primaire et secondaire.

Derrière ces chiffres, la présence de l’ESS dans l’enseignement prend des formes très diverses. Elle rassemble notamment une partie de l’enseignement culturel, l’enseignement des disciplines sportives et la formation des adultes. Plus de huit établissements d’enseignement culturel sur dix relèvent de l’ESS : des écoles de danse, de musique, de théâtre, etc.
 
Par ailleurs, de nombreuses écoles appliquant des pédagogies dites « alternatives » (Montessori, Freinet, etc.) et des établissements bilingues français et langue régionale (diwan en Bretagne, ikastolas au Pays basque, etc.) sont structurées sous forme associative.