Vous êtes ici

Innover avec ses salariés et ses bénévoles

Mis à jour le 14 Janvier 2021
Parties prenantes importantes d'un projet, les salariés et les bénévoles peuvent contribuer à la mise en place d'une démarche d'innovation.

Pourquoi impliquer ses salariés et ses bénévoles ?

Il existe de nombreuses raisons pour impliquer ses salariés et ses bénévoles :

  • Dimension économique et sociale : au contact régulier avec le terrain, les salariés ou les bénévoles peuvent apporter des idées pertinentes et innovantes pour répondre aux besoins des bénéficiaires ou améliorer les pratiques.
     
  • Dimension RH : en associant les salariés et les bénévoles à la stratégie, l’entreprise répond à leurs aspirations (sens, reconnaissance, amélioration de la qualité de vie au travail, etc.) ce qui booste leur engagement et leur motivation.
     
  • Dimension organisationnelle : impliquer les salariés ou les bénévoles dans le processus d’innovation permet également de développer de nouvelles manières de travailler (coopération, transversalité, management participatif) ce qui contribue à la transformation des organisations.

Comment les impliquer dans le processus d'innovation ?

Il existe plusieurs modalités d’implication des salariés et des bénévoles possibles :

  • Impliquer les salariés dans l’émergence d’idées : en organisant des ateliers de réflexion ouverts à tous les collaborateurs, en leur proposant de réaliser une veille. 
     
  • Favoriser le développement de projets innovants portés par les salariés ou les bénévoles eux-mêmes : on parlera alors d’intrapreneuriat. L’intrapreneuriat correspond à la démarche qui consiste pour un membre d’une organisation à porter un projet innovant tout en restant salarié pendant une période déterminée à l’avance. Une fois développé, ce projet pourra s’intégrer aux activités courantes de l’organisation ou s’en détacher complètement.

Cas concret - 3 questions à Siel Bleu

Comment Siel Bleu implique-t-il ses salariés ? 

Créé il y a plus de 20 ans, Siel Bleu a pour mission de rendre l’activité physique accessible et adaptée à chacun, quelle que soit sa fragilité (physique, cognitive ou sociale). La diversification des outils et la diversification des publics sont donc deux enjeux stratégiques de l’innovation pour le Groupe Associatif Siel Bleu. Ce dernier s’est développé notamment grâce à l’implication et à la créativité spontanée de ces salariés au quotidien. Afin de formaliser et renforcer les démarches de recherche et d’innovation, il a été décidé de lancer l’Institut Siel Bleu en 2015, qui a pour objet l’étude, la diffusion et l’élaboration de nouvelles pratiques de santé.

L’Institut abrite notamment un incubateur interne qui permet de développer des projets issus d’expériences ou de demandes émanant du terrain. Après une sélection via un questionnaire, 2 à 3 porteurs de projets rejoignent l’incubateur chaque année. Ils sont accompagnés par un référent (un salarié ou consultant extérieur en pro bono) et leur temps de travail est aménagé pour pouvoir suivre le parcours (1/2 journée par semaine sur 3 ou 6 mois). Le processus se structure en plusieurs phases :
Phase de modélisation : création du projet et des outils nécessaires à sa mise en place et à sa généralisation ;
Phase d’expérimentation sur un territoire restreint ;
Phase de dissémination : à partir du bilan quantitatif et qualitatif de l’expérimentation, des modifications du programme sont réalisées puis une stratégie de diffusion à plus large échelle est définie et mise en place.

Quels sont les principaux enjeux auxquels vous vous êtes confrontés ? 

L’innovation se fait au quotidien sur le terrain (grâce à l’esprit d’expérimentation de l’association, à l’autonomie laissée aux équipes, à l’ouverture du management, etc.). L’enjeu pour l’incubateur est de favoriser cet esprit d’initiative et de rendre accessible les projets accompagnés à l’ensemble des salariés de Siel Bleu afin de les reproduire sur leur territoire. Par exemple, Gym autour de la table, programme d’activités physiques adaptées à des personnes très dépendantes, a vu le jour en 2011. À l’époque, peu de programmes permettaient d’intervenir auprès de ce public. L’incubateur a permis au porteur de projet de développer un projet qui lui tenait à cœur, de créer des supports pour partager avec l’ensemble des Sielbleusiens. Depuis l’ensemble des départements se sont appropriés cette pratique pour la mettre en place et plus d’une vingtaine de projets innovants en terme d’outils, d’activités ou de publics touchés ont suivi.

Un conseil pour les entreprises qui souhaitent se lancer ? 

S’entourer des bonnes personnes est essentiel. Si vous ne disposez pas de toutes les compétences en interne, n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes qui pourront vous aider à progresser. N’hésitez pas à faire bouger les lignes dans la communication interne, en expérimentant sans chercher le mode de faire idéal et à formaliser la démarche tout de suite.
L’innovation se fait au quotidien sur le terrain (grâce à l’esprit d’expérimentation de l’association, à l’autonomie laissée aux équipes, à l’ouverture du management, etc.). L’enjeu pour l’incubateur est de favoriser cet esprit d’initiative et de rendre accessible les projets accompagnés à l’ensemble des salariés de Siel Bleu afin de les reproduire sur leur territoire.
PAULINE SCHELL, RESPONSABLE DE L'INCUBATEUR SIEL BLEU

Innover avec ses salariés et bénévoles - en un coup d'œil

Avantages

• Constitue une solution « gagnant-gagnant » pour l’entreprise et pour les salariés et/ou bénévoles.
• Permet d’adopter une approche plus agile de l’innovation.
• Favorise le développement de nouveaux modes de fonctionnement dans l’organisation (décloisonnement des équipes, ouverture, agilité, etc.)

Inconvénients 

• Nécessite des ressources humaines et financières importantes (coordination, création d’une plateforme ad hoc, communication autour de la consultation, traitement des idées, etc.).
• Dans le cas de l’intrapreneuriat, si le salarié ou le bénévole est détaché de ses activités courantes, il faudra trouver une solution pour le remplacer.

Bonnes pratiques

• Définir clairement le périmètre de la sollicitation.
• Bénéficier d’un portage politique fort de la part du conseil d’administration qui permet aux salariés et/ou aux bénévoles de dégager du temps pour ces projets et d’être soutenus.
• Dans le cas des programmes d’intrapreneuriat, il est important de monter en compétences sur l’accompagnement de projets (au-delà des aspects techniques, travailler sur sa posture d’accompagnateur) ou s’entourer de spécialistes qui constituent un pool d’experts à mobiliser en fonction des besoins spécifiques des projets.
• Adopter une approche agile dans le développement de produits ou de service c’est-à-dire tester le projet plusieurs fois avant de le lancer

Ecueils à éviter

• De toute évidence, peu de projets sont déployés à l’issue de programmes d’intrapreneuriat. Mais ce qui compte ce n’est pas tellement le résultat, mais plutôt le chemin pour y arriver et les transformations induites dans l’organisation (mixité des équipes, évolution de la culture d’entreprise, ouverture, etc.).
• Dans le cas d’une grande quantité d’idées ou de candidatures pour les programmes d’intrapreneuriat, il faut pouvoir gérer la déception des participants dont les projets n’ont pas été retenus ou n’ont pas abouti. Le droit à l’erreur doit aussi être accepté.
• Dans le cas des programmes d’intrapreneuriat, la sélection ne doit pas uniquement s’opérer sur les idées mais aussi sur l’équipe qui porte le projet (soyez attentifs au savoir-être ou soft skills).

Liens utiles

Sur la même thématique

Portraits

Favoriser l'engagement des acteurs de la tech au service de l'intérêt général
Proposer un service de réparation, d’entretien et de location de véhicule à coût solidaire
Accompagner la sortie de prison et la réinsertion des détenus
Accompagner le développement de sites de production d’énergies renouvelables citoyennes.
Développer des pépinières de quartier avec les habitants pour favoriser l'accès à une alimentation saine et variée pour tous
Contribuer au sport pour tous et à la réduction de la production de déchets dans le milieu du sport
Accompagner des personnes en situation de handicap ou de réinsertion sociale dans les activités de loisirs en milieu ordinaire.
Développer la rééducation et la pratique sportive des personnes en situation de handicap moteur

Actualités

Appel à projets et concours
Avril - Mai 2021
AAP Communauté émergence
Appel à projets et concours
Jusqu'au 25 avril
grandprixessec.png
Appel à projets et concours
Jusqu'au 25 mai 2021
app_fondation_de_france.png
Événement
Mars-avril 2021
Webinaire
Quoi de neuf ?
Fonds social européen (FSE)
Lauréats FAI FSE
Appel à projets et concours
Jusqu'au 15 avril 2021
Antropia - Appel à projets 2021
Événement
Mars 2021
Webinaires Avise mars 2021
Événement
Mardi 9 mars 2021
Webinaire-visio-conférence
Appel à projets et concours
Jusqu’au 30 septembre 2021
AMI Fabriques de territoire & fabriques numériques de territoire
Appel à projets et concours
Jusqu'au 15 mars 2021
azickiafoundation_AaP