Vous êtes ici

Établir des outils de pilotage financier

Mis à jour le 19 Octobre 2020
Avant de rechercher des financements, il est nécessaire de modéliser son projet d’entreprise sur le plan économique, notamment en établissant des outils de pilotage financier qui permettent de bien connaître ses besoins et d'anticiper le développement et la viabilité de son entreprise

Mettre en place des outils de pilotage financier

Afin d'anticiper le développement de son projet et pour assurer la viabilité de son entrepise, il est essentiel de développer un certain nombre d'outils de suivi et de pilotage, dont voici les plus incontournables. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les chiffres, vous pouvez demander l’aide de spécialistes ou celle d’une structure d’accompagnement. Un cabinet d’expert-comptable peut également vous conseiller sur ces premiers outils de pilotage et plus largement sur les enjeux d’ordre financier et économique. Accrochez-vous, ce sont les bases sereines du projet pour qu’il perdure !

Le plan de financement initial

Il recense l'ensemble des besoins financiers durables et nécessaires dès le début de l'activité de l'entreprise (frais d'établissement, équipements, besoin en fonds de roulement, etc.) et l’ensemble des ressources financières durables (apports personnels, capitaux, fonds propres, etc.). Si la somme des ressources est inférieure à celle des besoins, il faudra rechercher un financement externe, en général de nature bancaire.

Le compte de résultat prévisionnel

Ce tableau recense, si possible pour les trois premières années, l’ensemble des charges prévisibles (charges d’exploitation, dotations aux amortissements, charges financières) et l’ensemble des produits prévisionnels (chiffre d’affaires, subventions, produits financiers éventuels, etc.).

Le plan de trésorerie

Ce tableau présente tous les décaissements et tous les encaissements prévus (TTC) au cours de la première année, en les ventilant mois par mois. Ce plan permet d’anticiper les besoins de trésorerie mois par mois et d’éviter les problèmes de paiement en recourant notamment à des crédits bancaires de fonctionnement.

Le plan de financement à trois ans 

Afin de prévoir l’évolution de la structure financière de l’entreprise, il est utile d’élaborer, sur le même principe que le plan de financement initial, un plan de financement à trois ans. Pour les années deux et trois, il faudra incorporer les ressources propres générées par l’activité (la capacité d’autofinancement), ainsi que les besoins ou ressources durables qui apparaîtraient au cours de l’année ;

Le calcul du seuil de rentabilité

Il représente le niveau d’activité permettant d’avoir les moyens de payer l’ensemble des charges fixes de l’exercice, grâce à la marge réalisée (différence entre le niveau des ventes et les charges variables découlant implicitement du chiffre d’affaires).

Bien comprendre les différents besoins en financement

Au démarrage et par la suite, le porteur de projet sera confronté à quatre principaux besoins en financement, pour lesquels les réponses sont variées : 

  • Le financement de l'étude d'opportunité et de l'expertise juridique et stratégique, c’est-à-dire le temps passé à poser les bases du projet, à prospecter et à se mettre en réseau ainsi que l’éventuel recours à des prestataires par exemple pour rédiger ses statuts ;
  • Les charges, c’est-à-dire les coûts ou les dépenses supportés dans le cadre de vos activités : le loyer, les salaires, les frais bancaires, etc. Les charges ne se couvrent pas avec des prêts mais avec des produits tels que les ventes, les subventions, les abonnements, etc. ;
  • Les investissements, qui correspondent aux dépenses à un instant T pour des biens ou des services qui serviront plusieurs fois au cours de l’activité, comme par exemple une machine, un local ou encore un fonds de commerce, dont l’utilisation s’étend sur plusieurs années. Il est donc cohérent de les financer sur plusieurs années, avec des prêts à moyen terme, par exemple ;
  • Le besoin en fonds de roulement (BFR), qui correspond au besoin en trésorerie, c’est-à-dire aux fonds immédiatement mobilisables pour financer les dépenses du quotidien. Il peut être lié au décalage du paiement des factures, à l’attente du versement d’une subvention ou à l’achat du stock par exemple. C’est un besoin permanent.

S’il n’existe pas de formule magique, des pistes de financement peuvent vous aider au démarrage, avec des modalités différentes. Vous trouverez dans la rubrique Se faire financer, de l'Avise, les principales offres de financement envisageables en phase de création d’activité.

Sur la même thématique

Portraits

Encourager la consommation responsable par une carte cadeau éthique.
Accompagner les territoires et leurs habitants vers une mobilité durable et inclusive.
Sauvegarder la filière horticole française et soutenir les fleuristes indépendants.
Valoriser le tourisme durable et solidaire, tout en soutenant les activités hôtelières et associations locales.
Redynamiser les centres-bourgs en facilitant l’accès au foncier commercial solidaire
Former des personnes en situation d’exclusion aux métiers du e-commerce
Inclusion professionnelle des salariés peu qualifiés
Lutter contre le gaspillage alimentaire

Actualités

Appel à projets et concours
Jusqu'au 24 février 2021
logo_secretariat_ess.png
Événement
Décembre 2020
Webinaire
Événement
Le 23 novembre 2020
webinaire2020kitsensiess.jpg
Événement
Le 25 novembre 2020
visuelsalondesmaires.jpg
Événement
Mercredi 18 novembre 2020
Webinaire DLA - 18/11/2020
Événement
Les 27 et 28 novembre 2020
avise_jea2020.jpg
Événement
Le 16 novembre 2020
republiqueess.jpg
Quoi de neuf ?
Mois de l'ESS
Commun_impact
Appel à projets et concours
Novembre 2020
aap_communaute_emergence_juin.png