Vous êtes ici

Aller sur le terrain pour construire son projet

Mis à jour le 19 Octobre 2020
Produire un impact social ou environnemental positif est à l’origine de tout projet d’entreprise sociale. Pour s'assurer de l’utilité de son action, il est indispensable d'aller sur le terrain afin de comprendre le besoin social visé et de montrer la pertinence de la solution proposée.
Attention, ce n'est pas parce que vous connaissez déjà votre secteur d'activité ou votre métier, que vous pouvez valider le besoin social dans votre coin. Il faut aller sur le terrain !
Soumiya Mechiche, chargée d'accompagnement à Alter'Incub, incubateur d'innovation sociale

Créer son activité ne consiste pas à écrire, seul, des pages et des pages sur son entreprise idéale ! Au contraire, le terrain est votre premier allié pour comprendre les besoins des personnes fragiles que vous souhaitez aider et pour faire votre place dans votre quartier, ville ou région, aux côtés des entreprises et collectivités en place. En bref, tester sa solution est essentiel pour penser et construire votre projet !

Comprendre les besoins des bénéficiaires

Une entreprise sociale n’a aucune légitimité si elle ne répond pas aux besoins sociaux de ses bénéficiaires ! À quoi bon proposer une formation au numérique aux jeunes en décrochage scolaire de votre ville si les associations et la municipalité répondent déjà à la demande ? Il est donc indispensable de valider le besoin imaginé auprès de vos bénéficiaires potentiels.

Dresser une cartographie peut être utile pour recenser et catégoriser l'ensemble des bénéficiaires du projet :

  • les bénéficiaires directs (ceux à qui les actions s'adressent directement) ;
  • les bénéficiaires finaux (ceux à qui vous souhaitez que ce projet bénéficie en premier lieu) ;
  • les bénéficiaires indirects (ceux que les actions toucheront par ricochet)

Les bénéficiaires peuvent être des individus ou des groupes d'individus, des organisations (associations, entreprises, collectivités, etc.) ou la société civile dans son ensemble (territoires, envrionnement, etc.).

Ensuite, qualifiez les problématiques de chaque groupe de bénéficiaires pour faire ressortir leurs besoins. Pour cela, vous pouvez notamment vous appuyer sur la méthode du Design thinking et sur les outils de Personae qui vous permettront de desser les portraits-robot de vos bénéficiaires et de leurs usages.

>> Pour aller plus loin, découvrez le Design thinking et la conception de personae
 

Cas concret - La validation des besoins chez Les Talents d'Alphonse

"Barthélémy et moi, au début de l'aventure, ne ressemblions pas du tout à nos bénéficiaires, les seniors de plus de 60 ans. Alors, très tôt, nous sommes allés sonder les besoins dans la rue, voir des associations de seniors actifs, rencontrer du monde dans des salons spécialisés, etc. Nous avons réalisé que les seniors étaient toujours pris pour des consommateurs et jamais pour des acteurs. Il fallait une solution pour réunir des jeunes et des moins jeunes autour d'une passion commune pour qu'ils se rencontrent. Nous avons échangé avec des groupes d'amateurs de couture, sur les réseaux sociaux, pour savoir si des retraités souhaitaient transmettre leur passion aux plus jeunes et nous avons alors lancé nos premières actions !"
Thibault Bastin, cofondateur des Talents d'Alphonse
Les projets qui avancent le moins vite sont souvent ceux des porteurs de projet qui ont rencontré le moins de personnes.
Flora Iva, chargée d'accompagnement des Ecossolies, réseau des acteurs de l'ESS nantais

Explorer le territoire et créer son écosystème

Dans l’ESS, pas de projet réussi sans ancrage local. La création de votre entreprise sociale repose sur des collaborations avec les acteurs publics, les associations ou encore les commerçants locaux. Mais encore faut-il qu’ils aient envie de travailler avec vous. Parfois, les jeunes projets - notamment les essaimages d’initiatives qui fonctionnent ailleurs - échouent faute d’attention accordée par les porteurs de projets à l’identité du territoire, aux acteurs présents et aux dynamiques de réseau. Il faut savoir faire preuve d’humilité et s’adapter aux règles du jeu du territoire.

Identifier les associations et entreprises présentes sur le territoire permet aussi de s’assurer que le lancement d’une nouvelle entreprise ne déstabilise pas le tissu local. Beaucoup d’entrepreneurs cherchent à réinventer la roue : il est normal d’avoir envie de monter son propre projet mais il est véritablement plus pertinent de mener des activités complémentaires à l’existant. Si vous avez déjà en tête les noms des principales structures de votre secteur, il y en a certainement beaucoup d’autres à découvrir.

Nous vous recommandons de réaliser une cartographie d’acteurs (noms des structures, activités, axes d’intervention, etc.) et de préciser leur lien potentiel au projet (partenaire, client, relais, etc.). Voici quelques questions à se poser pour réaliser cette cartographie :

  • Quelles structures interviennent dans le même domaine d'action ?
  • Quelles sont les associations travaillant avec les futurs bénéficiaires et peuvent servir de relais auprès des publics visés ?
  • Quelles sont les collectivités territoriales compétentes dans le champ d'action du projet ?
  • Des entreprises "classiques" du territoire disposent-elles d'une fondation ou d'un volet mécénat ?

Deuxième étape : rencontrez-les ! Objectif : vous faire connaître et commencer à vous faire une place à leurs côtés en imaginant des pistes d’actions communes.

    Quel rôle pour les collectivités locales ?

    Les collectivités locales sont souvent les premiers partenaires directs des structures de l'ESS : elles apportent des aides financières (aides de droit commun à l'innovation ou à la création, subventions, appels à projets), facilitent l'accès aux marchés publics par des clauses sociales ou encore s'impliquent directement dans les projets (souscription au capital d'une Société coopérative d'intérêt collectif). Au niveau local, si la Région est compétente en matière de développement économique, formation professionnelle ou encore gestion des lycées, le Département est pour sa part le garant de l'action sociale.

    >> Pour aller plus loin, découvrez :
    Les axes d’intervention des collectivités en faveur de l’ESS et leur mise en oeuvre locale : www.rtes.fr
    Les publications de l’Avise sur l’ESS et les collectivités : le mode d'emploi L'économie sociale et solidaire en région, l'étude Métropoles, économie sociale et solidaire et innovation sociale, le mode d'emploi Économie sociale et solidaire et ruralités, etc.

    Vous avez besoin de faire mûrir votre idée ? Faites-vous accompagner

    Si des porteurs de projet, en général déjà formés à l’entrepreneuriat ou expérimentés, passent seuls de l’idée au projet, beaucoup se font accompagner pour écrire le projet, imaginer un modèle économique mais aussi tester leur envie d’entreprendre. Si c’est votre souhait, tournez- vous vers les programmes d’accompagnement aux premiers pas ou les pré-incubateurs qui associent généralement des temps collectifs et individuels pour valider ces étapes en quelques semaines ou mois. 

    Exemples de programmes : 

    • BLiiiDA ESS WE CAN (Metz), un programme d’accompagnement pour passer de l’idée au projet entrepreneurial se déroulant sur 6 mois et comprenant 10 journées d’ateliers expertise, un coaching et un accès à un espace de travail.
    • Intermade Starter (Marseille), 3 mois de formation et d’accompagnement pour permettre la réalisation d’une étude de faisabilité, l’élaboration d’un budget prévisionnel, la définition d’une stratégie commerciale ou encore le choix d’un statut juridique.
    • Les Canaux Social Starter (Paris), un programme d’orientation des  porteurs de projet à impact vers l’écosystème de l’accompagnement comprenant une formation au pitch, des rencontres avec des incubateurs et financeurs. 

    >> Pour aller plus loin, consultez l’annuaire en ligne proposé par l’Avise ou sur la plateforme HubESS

    Ashoka et Avise – Premier baromètre de l’entrepreneuriat social, Septembre 2008
     

    Sur la même thématique

    Portraits

    Favoriser l'engagement des acteurs de la tech au service de l'intérêt général
    Proposer un service de réparation, d’entretien et de location de véhicule à coût solidaire
    Accompagner la sortie de prison et la réinsertion des détenus
    Accompagner le développement de sites de production d’énergies renouvelables citoyennes.
    Développer des pépinières de quartier avec les habitants pour favoriser l'accès à une alimentation saine et variée pour tous
    Contribuer au sport pour tous et à la réduction de la production de déchets dans le milieu du sport
    Accompagner des personnes en situation de handicap ou de réinsertion sociale dans les activités de loisirs en milieu ordinaire.
    Développer la rééducation et la pratique sportive des personnes en situation de handicap moteur

    Actualités

    Appel à projets et concours
    Jusqu'au 24 février 2021
    logo_secretariat_ess.png
    Appel à projets et concours
    France Relance
    logo_france-relance
    Événement
    Décembre 2020
    Webinaire
    Quoi de neuf ?
    Dispositif de Secours ESS
    Rapport DSESS couv-actualité
    Quoi de neuf ?
    S'inspirer
    strategie_pour_changer_dechelle_201412_avise_actu.jpg
    Événement
    Le 23 novembre 2020
    webinaire2020kitsensiess.jpg
    Événement
    Le 25 novembre 2020
    visuelsalondesmaires.jpg
    Événement
    Mercredi 18 novembre 2020
    Webinaire DLA - 18/11/2020
    Événement
    Les 27 et 28 novembre 2020
    avise_jea2020.jpg