Vous êtes ici

Définir le mode d'organisation

Mis à jour le 19 Octobre 2020
Avant de se lancer, tout créateur doit penser son mode d'organisation et concevoir une gouvernance adaptée pour permettre le développement du projet et l’implication des parties prenantes - salariés, bénéficiaires, collectivités territoriales, investisseurs - souvent nombreuses et aux intérêts variés au sein d'un projet social.

Quels modes d’organisation et de décision internes choisir ?

La gouvernance correspond à l’ensemble des règles d’organisation et de répartition des pouvoirs entre les différentes instances de la structure pour diriger et gérer son activité (chaînes de décision, implication, représentativité et responsabilités des parties prenantes, etc). Elle s’organise autour de deux niveaux de prise de décision : stratégique et exécutif. L’objectif pour toute entreprise est de disposer d’un mode d’organisation efficace, transparent et, en particulier dans l’ESS, participatif.

Pour réfléchir à son mode d’organisation, il est essentiel d’être très concret sur les attentes et la place des fondateurs et des différents acteurs liés à la structure : usagers, salariés, prestataires, actionnaires, partenaires, bénévoles,
collectivités, etc.
Selon le rôle que vous voulez jouer dans le projet en tant que dirigeant et selon la place donnée aux parties prenantes (adhérents, coopérateurs, actionnaires, etc.), vous opterez probablement pour une forme juridique plutôt qu’une autre.

Voici quelques questions à vous poser :

  • Qui fait quoi, comment, quand et où ?
  • En tant que fondateur, voulez-vous vivre de votre activité ou rester bénévole ? voulez-vous un rôle stratégique (recul et prospective) ou exécutif ?
  • Qui décide et qui dirige ? 
  • Quels sont les pouvoirs des instances statutaires (ex. : bureau, conseil d’administration) ?
  • Qui participe à la prise de décision (usagers, salariés, prestataires, actionnaires, partenaires, bénévoles, collectivités, etc.) et selon quelles modalités ?
  • Comment s’organise la relation entre les instances statutaires et les porteurs de projet ou l’équipe salariée ?
  • Comment s’organise la communication interne ? selon quels principes de transparence ?

Avant même de lancer le projet, les instances de décision et leur fonctionnement doivent être pensées et structurées. Les orientations sont ensuite formalisées au moment du choix de la forme juridique, de la rédaction des statuts et des documents complémentaires. 

Les enjeux sont variés :

  • Refléter l’écosystème de la structure
  • Intégrer les parties prenantes (salariés, bénéficiaires, collectivités territoriales, investisseurs, etc.)
  • Permettre le renouvellement des instances et la diversité des expériences et expertises au sein de celles-ci
  • Organiser et garantir les missions de la structure
  • Prévoir le degré d’implication de tous les acteurs concernés

Une fois ce mode d'organisation choisi, il vous faudra déterminer la forme juridique la plus adaptée à votre projet. Selon la forme juridique la loi peut imposer un système de gouvernance ou laisser une certaine souplesse ; il vous sera nécessaire, lorsque la loi ne le précise pas clairement, de définir les organes de décision dans les statuts  ainsi que la manière dont seront désignés les membres, les mandats, leur durée et le mode de prise de décision.

On n'a pas de hiérarchie à la Koncepterie. Avec Charlotte, on se voit comme les garantes de l'historique de la boîte mais pas comme les dirigeantes. L'idée est d'avoir un mode de management et de prise de décision très horizontal. Chacun est pilote sur l'un des axes de travail de la partie stratégique de l'entreprise.
Cécile La Rumeur, co-fondatrice de la Koncepterie, SAS dédiée au monde de l'événementiel responsable
Sur la même thématique

Portraits

Favoriser l'engagement des acteurs de la tech au service de l'intérêt général
Proposer un service de réparation, d’entretien et de location de véhicule à coût solidaire
Accompagner la sortie de prison et la réinsertion des détenus
Accompagner le développement de sites de production d’énergies renouvelables citoyennes.
Développer des pépinières de quartier avec les habitants pour favoriser l'accès à une alimentation saine et variée pour tous
Contribuer au sport pour tous et à la réduction de la production de déchets dans le milieu du sport
Accompagner des personnes en situation de handicap ou de réinsertion sociale dans les activités de loisirs en milieu ordinaire.
Développer la rééducation et la pratique sportive des personnes en situation de handicap moteur

Actualités

Événement
Janvier-Février 2020
Webinaire
Quoi de neuf ?
Vient de paraître !
rubrique_innover.png
Événement
Les 2 et 3 février 2021
Solutions solidaires 2021.png
Appel à projets et concours
Jusqu'au 1er février 2021
prix_de_linspiration_ess_fondationcreditcoop.png
Quoi de neuf ?
Vient de paraître !
2e édition du guide Stratégies pour changer d'échelle
Appel à projets et concours
Jusqu'au 5 février 2021
Appel à participation - Vyv Festival 2021
Quoi de neuf ?
Vœux 2021
avise_voeux2021_homepage.jpg
Quoi de neuf ?
Centre de ressources
Quoi de neuf - publications
Quoi de neuf ?
Retour sur Les belles rencontres du DLA
visuel_ouverture_BR_DLA.png
Appel à projets et concours
Janvier 2021
AAP Communauté émergence
Décryptage
Les Belles rencontres du DLA
les_belles_rencontres_digitales_du_dla_2.png